Reverse Apartheid

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle S - Tle STI2D - Tle STMG - Tle ST2S - Tle STL | Thème(s) : L'idée de progrès - L'épreuve de compréhension orale
Type : Compréhension orale | Année : 2015 | Académie : Inédit
Corpus Corpus 1
Reverse Apartheid

Série ES, S et technologiques • Compréhension orale

angT_1500_00_01C

oral

25

Sujet d’oral • L’idée de progrès

compréhension orale • Série ES, S, technologiques

> Après trois écoutes du document, rédigez un compte rendu en français.

Ce document a été diffusé sur Euronews le 8 décembre 2013. Vous le trouverez à l’adresse suivante : www.youtube.com/watch?v=_C2R12xQDDE

Vous pouvez également y accéder en tapant les mots-clés : « reverse ­apartheid Euronews » dans un moteur de recherche.

Script

“Reverse apartheid”: South Africa’s white slums

Journalist: This is Coronation Park, a squatter camp in Krugersdorp South Africa. Although impoverished blacks in the region far outnumber their white counterparts, this camp is one of a growing number of townships populated mostly by Afrikaners: white South Africans. In the 19 years since the fall of Apartheid more and more whites are coming face to face with poverty and social meltdown.

Woman: I’m sorry it’s racist, I’m not a racist but the blacks come first. And then the whites. And even highly qualified whites don’t even get a position in South Africa.

Journalist: A controversial affirmative action policy sees blacks take precedence over whites on the job market giving some people little choice but to move into tents and caravans in camps such as this one.

Man: Apartheid was a problem but this is the only country in the world where the majority has got affirmative action, America has got affirmative action, everywhere has got affirmative action but this is the only country where the majority has got affirmative action.

Journalist: Post-apartheid governments have struggled to achieve redistribution of wealth and economic growth and formerly comfortable Afrikaners see themselves as victims of reverse apartheid.

In spite of this, white South Africans still control most of the country’s economy.

Les clés du sujet

Le titre

  • L’apartheid est le terme utilisé pour désigner la séparation raciale des blancs et des noirs en Afrique du Sud. Il nous fait penser à Nelson ­Mandela : l’homme emblématique de cette période.
  • Le mot reverse peut évoquer plusieurs hypothèses : un retour en arrière peut-être, l’idée que cette séparation, cependant interdite par la loi depuis les années 1980 est de retour, ou encore une inversion de rôles : c’est-à-dire des mesures discriminatoires envers les blancs.

Pour en savoir plus : www.history.com/topics/apartheid

1re écoute

Indices

  • On peut identifier trois interlocuteurs dans ce reportage : une journaliste sur le terrain qui écoute le témoignage d’une femme et d’un homme sur la situation.
  • Les images nous aident à situer le reportage en Afrique du Sud dans un quartier très pauvre, un genre de bidonville, peuplé majoritairement de blancs.

Les mots et phrases clés à repérer

Blacks ; white ; Afrikaners ; 19 years ; poverty ; racist ; blacks come first ; South Africa ; affirmative action ; governments ; victims ; economy.

Déductions

  • Plusieurs éléments permettent de confirmer l’hypothèse qu’on parle d’un retournement de situation des ethnies en Afrique du Sud (blacks ; whites ; Afrikaners ; poverty ; blacks come first ; South Africa).
  • outnumber ; racist ; victims renforcent l’idée que cette situation est très mal vécue.
  • Vous avez certainement repéré l’expression affirmative action répétée plusieurs fois. Il faut se concentrer lors des écoutes suivantes afin de retrouver le contexte et un sens à cette expression. Lié sans doute avec governments ; economy.
  • 19 years nous indique la date approximative du document, soit 19 ans après la fin de l’apartheid, donc.

2e et 3e écoutes

Mots et phrases clés par thèmes

  • Apartheid : apartheid was a problem ; struggled to achieve redistribution of wealth.
  • Situation actuelle pour les noirs : impoverished blacks; outnumber their white counterparts ; blacks take precedence over whites.
  • Situation actuelle pour les blancs : a squatter camp ; growing number ; white South Africans ; highly qualified whites don’t even get a position ; victims of reverse apartheid ; white South Africans still control most of the country’s economy.
  • Mesures en place : controversial ; job market ; the only country ; the majority has affirmative action; America.

Déductions

  • Tous les intervenants sont blancs : on a donc un avis qui est déjà un parti pris. On ne peut pas nier les événements du passé mais la discrimination semble être à nouveau présente dans le pays. Les noirs restent majoritaires dans le pays et dans les situations de précarité, mais, selon la loi, on discrimine « positivement » afin d’essayer de retrouver un équilibre. Un équilibre qui, pour l’instant n’est pas acquis.
  • Les blancs se retrouvent de plus en plus (growing number) dans ces campements de fortune (squatter camps) et même les Afrikaners diplômés (éviter des traductions trop calquées sur le français comme « hautement qualifiés ») n’arrivent pas à trouver du travail. Les anciens blancs « aisés » se considèrent comme des victimes.
  • Malgré ce retournement de situation, les blancs restent « maîtres des lieux », ils ont la mainmise sur l’économie du pays.
  • Cette politique controversée est spécifique à l’Afrique du Sud, même les États-Unis n’ont pas une politique comparable. La discrimination positive est liée aux difficultés du gouvernement à trouver une vraie solution pour le marché de l’emploi.
Corrigé
Corrigé
  • Ce reportage, extrait des informations télévisées sur Euronews, a été diffusé en décembre 2013. Il porte sur un phénomène qui se propage en Afrique du Sud : le retournement de situation des ethnies en Afrique du Sud, dix-neuf ans après la fin de l’apartheid.
  • Le journaliste nous présente la situation dans un campement de fortune peuplé majoritairement de blancs à travers deux témoignages : ceux d’un homme et une femme, habitants du quartier.
  • Malgré le fait que les blancs restent « maîtres des lieux » et qu’ils ont la mainmise sur l’économie du pays : ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver en situation précaire, même les diplômés, qui appartenaient autrefois à des milieux aisés.
  • Les deux témoins ressentent l’injustice de la situation : la tentative maladroite du gouvernement pour redistribuer la fortune du pays et trouver une sorte d’équilibre entre les races. La solution a été de favoriser les noirs à l’embauche : une politique hautement controversée, vue comme raciste par beaucoup de blancs.
  • Le reportage ne nous donne qu’un avis : celui des blancs qui vivent très mal cette situation, une situation que les noirs ont vécue pendant des années. Ce phénomène reste marginal mais une solution doit être trouvée au plus vite avant que la situation ne se dégrade davantage.

Proposition de barème

 

Niv.

Critère

Illustration

Note

< A1

Le candidat n’a repéré que des mots isolés mais sans établir de liens

Émission sur l’Afrique du Sud, racisme, apartheid

1 

A1

Relevé de mots isolés / amorce de compréhension et de mise en relation des idées les plus simples

• Apartheid

• Plusieurs intervenants

• Changements

• Discrimination camp de réfugiés

3 

A2

Relevé d’infos incomplet / compréhension lacunaire / partielle

• Présentatrice + 2 témoins (habitants du quartier)

• Obligation de vivre en camp de fortune

• 19 ans depuis la fin de l’apartheid

5 

B1

Bonne compréhension et mise en relation des informations

• Idée d’inversion de tendances (noirs sont prioritaires)

• Discrimination positive

• Les Afrikaners anciennement « aisés » qui se voient comme victimes

8 

B2

B1 + détails rendant compte du point de vue

• Minoritaire quand même… mais une tendance qui se propage

• Les blancs restent quand même maîtres des lieux

• Politique controversé

• Depuis l’apartheid, difficulté des gouvernements à redistribuer la richesse.

10