Sarraute, Enfance, "Derrière la porte fermée de ma chambre"

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Sarraute, Enfance – Récit et connaissance de soi
Type : Sujet d'oral | Année : 2019 | Académie : Inédit

37

fra1_1900_00_61C

Sujet d’oral • Explication & entretien

Sarraute, Enfance, « Derrière la porte fermée de ma chambre… »

20 minutes

20 points

1. Lisez le texte à voix haute.

Puis expliquez-le.

DOCUMENT

Derrière la porte fermée de ma chambre, je suis occupée à ce qu’il peut y avoir au monde de plus normal, de plus légitime, de plus louable, je fais mes devoirs, en ce moment il se trouve que c’est un devoir de français. Je n’en ai pas choisi le sujet, il m’a été donné, même imposé, c’est un sujet fait pour moi, à la mesure d’un enfant de mon âge...il m’est permis de m’ébattre à l’intérieur de ses limites, sur un terrain bien préparé et aménagé, comme dans la cour de récréation ou bien aussi, puisque ces ébats s’accompagnent de grands efforts, comme dans la salle de gymnastique.

Maintenant arrive le moment de concentrer toutes mes forces pour le grand bond… l’arrivée du train, son vacarme, sa vapeur brûlante, ses énormes yeux qui brillent. Et puis, quand le train est passé, entre les rails la touffe de poils blancs, la flaque de sang…

Mais cela, je me retiens d’y toucher, je veux laisser les mots prendre tout leur temps, choisir leur moment, je sais que je peux compter sur eux… les derniers mots viennent toujours comme poussés par tous ceux qui les précèdent…

Dans l’obscurité de la salle du cinéma de la rue d’Alésia, tandis que je regarde passer je ne sais plus quel film muet, accompagné d’une agréable, excitante musique, je les appelle, je les rappelle plutôt, ils sont déjà venus avant, mais je veux les revoir encore… le moment est propice… je les fais résonner… faut-il changer celui-ci de place ? J’écoute de nouveau… vraiment la phrase qu’ils forment se déroule et retombe très joliment… encore peut-être un léger arrangement… et puis ne plus l’examiner, je risquerais de l’abîmer… il faut seulement s’efforcer de la conserver telle qu’elle est, ne pas en perdre un mot jusqu’au moment où je l’écrirai sur ma copie déjà mise au net, en allant à la ligne pour bien la faire ressortir dans toute sa beauté, en la faisant suivre du point final.

Il ne me restera plus qu’à tracer à bonne distance de la dernière ligne un trait bien droit et net avec ma plume très propre et ma règle.

Nathalie Sarraute, Enfance, 1983 © Éditions Gallimard.

2. question de grammaire.

Faites l’analyse syntaxique du groupe nominal « ses énormes yeux qui brillent ». Repérez le nom noyau puis la nature et la fonction de chaque expansion.

CONSEILS

1. Le texte

Faire une lecture expressive

Veillez à rendre compte des effets de suspension omniprésents dans le texte, surtout à partir du deuxième paragraphe.

Ce texte rend compte du plaisir d’écrire : la lecture doit le faire entendre.

Situer le texte, en dégager l’enjeu

Après avoir rappelé le contexte de parution d’Enfance, situez l’extrait dans l’œuvre.

Dès l’introduction, montrez l’importance de ce passage qui donne à lire les débuts d’écrivain de l’autrice.

2. La question de grammaire

Décomposez le groupe nominal puis identifiez la nature de chaque mot ou segment : s’agit-il d’un nom, d’un adjectif, d’une proposition subordonnée, d’un déterminant, d’un pronom ?

Identifiez la nature de chaque expansion du nom.