Se nourrir avec la spiruline

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Qualité et innocuité des aliments : le contenu de nos assiettes
Type : Partie 3 | Année : 2016 | Académie : Antilles, Guyane

 

 

sci1_1609_04_08C

31

Antilles, Guyane • Septembre 2016

Nourrir l’humanité • 6 points

Se nourrir avec la spiruline

Les Kanembous, population africaine, récoltent de la spiruline sur les bords du lac Tchad. Après l’avoir puisée dans des paniers finement tressés, les Kanembous la mettent à sécher sur le sable avant d’en confectionner des galettes appelées « dihé ». Grâce à cet aliment, ce peuple est le seul de la région à ne pas souffrir de malnutrition, malgré un environnement désertique.

On cherche à identifier les caractéristiques de la spiruline.

document 1 La production de spiruline en France

La spiruline est une cyanobactérie en forme de spirale réalisant la photosynthèse ; grâce à l’énergie lumineuse, elle est capable de produire des molécules organiques qui permettront de synthétiser des protéines. Cette algue se développe naturellement dans les lacs et lagunes d’eau saumâtre1 des régions chaudes.

sci1_1609_04_08C_01

Spiruline au microscope (× 300)

 

 

 

 

 

 Ph © Dr. Peter Siver/Visuals Unlimited/Getty Images

En 1968, l’Américain Ripley Fox, docteur en microbiologie, met au point des moyens simples et bon marché pour cultiver la spiruline dans les pays en voie de développement. La culture s’effectue dans des bassins sous serre, où l’on reproduit artificiellement les conditions nécessaires au développement naturel de la spiruline : chaleur, agitation du milieu, pH entre 9 et 11 et sels minéraux indispensables. La spiruline est cultivée sans aucun produit phytosanitaire. Son séchage est effectué à moins de 60 °C, en séchoir solaire, et son conditionnement est fait sans conservateur ni colorant.

Depuis 1999, cette cyanobactérie est cultivée en France par de petites structures de proximité regroupées sous la Fédération des spiruliniers de France. Commercialisée sous forme de paillettes, elle peut être saupoudrée sur de nombreux aliments.

1. Saumâtre : une eau saumâtre est une eau légèrement à moyennement salée. Sa teneur en sel est comprise entre 1 et 10 g/L, contre 35 g/L en moyenne pour l’eau de mer.

document 2 Besoins journaliers en protéines et teneur en protéines de quelques aliments

Quantitativement, les apports journaliers en protéines nécessaires à la couverture de nos besoins sont en moyenne de 70 à 80 g pour un homme et 50 à 60 g pour une femme.

 

Différents aliments riches en protéines

Spiruline

Viande de bœuf

Soja

Protéines pour 100 g

63 g

19 à 23 g

36 g

document 3 Conditions de production de la spiruline

Quantité d’eau nécessaire à la production d’un kg de protéines.

sci1_1609_04_08C_02

Pour obtenir une quantité équivalente de protéines, la production de spiruline nécessite :

3 fois moins d’énergie que le soja et 120 fois moins que le bœuf ;

20 fois moins de surface agricole que le soja, et 200 fois moins que le bœuf.

D’après bioterroir.fr et spiruliniersdefrance.fr

À l’aide des documents et de vos connaissances, complétez le tableau afin de montrer quelles caractéristiques de la spiruline feraient d’elle un aliment de culture plus intéressant que les élevages de viande dans une perspective d’agriculture durable.

Caractéristiques de la spiruline

Arguments en faveur d’un aliment cultivé intéressant par rapport aux élevages de viande dans une perspective d’agriculture durable

Qualités nutritives

 

Conditions de culture

 

Les clés du sujet

Interpréter la question

Il s’agit de remplir un tableau vantant les qualités de la spiruline, qui serait un meilleur aliment que la viande pour nourrir l’humanité.

Comprendre les documents

Le document 1 explique quel type d’organisme est la spiruline, son fonctionnement et son mode de culture. N’oubliez pas que la photosynthèse est nécessaire à la vie sur Terre : elle permet de produire des molécules organiques, nécessaires à tous les organismes qui ne peuvent l’effectuer, à partir de minéraux seuls.

Le document 2 compare la teneur en protéines (une molécule organique cruciale) de la spiruline, à celle d’autres aliments.

Le document 3 permet d’évaluer la quantité d’eau et d’énergie nécessaires à la spiruline pour la fabrication de protéines, en comparaison avec d’autres aliments.

Organiser la réponse

Il vous suffit de lire attentivement les documents et d’inscrire dans le tableau au fur et à mesure tous les arguments montrant que la spiruline est un aliment intéressant pour nourrir l’humanité.