Annale corrigée Analyser et comprendre des documents

Transports et intégration européenne

France métropolitaine • Septembre 2020

Transports et intégration européenne

analyser des documents

45 min

20 points

Intérêt du sujet • Le développement de réseaux de transport transeuropéens permet d'intégrer les territoires très variés de l'UE, voire de créer un territoire européen unifié.

 

Document 1Le réseau ferroviaire à grande vitesse dans l'Union européenne en 2014

hge3_2009_07_00C_01

Source : R. Woessner, L'Europe de la grande vitesse ferroviaire, diversités nationales et logiques métropolitaines, www.geoconfluences.fr, 2014.

Document 2Le rôle des transports dans l'unité du territoire européen

La constitution d'un territoire européen est liée au dépassement du cadre national1 et à l'interconnexion des réseaux des différents pays, afin de faciliter la mobilité des personnes, mais également la circulation des flux de marchandises.

Or, cette libre circulation va de pair avec l'instauration de l'espace Schengen et des accords européens sur l'abolition des barrières douanières. En outre, la question des transports est fondamentale parce que les infrastructures […] forment une juxtaposition2 de réseaux aux normes différentes, pouvant difficilement communiquer entre eux, ce qui est particulièrement vrai dans le domaine ferroviaire.

Pour les citoyens, la possibilité de se déplacer facilement d'un pays à l'autre et de bénéficier d'infrastructures performantes est un point positif rapidement identifiable de la vie quotidienne. Cela permet également d'accroître les mobilités entre les différents pays et de faire ainsi advenir la conscience3 d'un espace européen partagé.

Source : Éloïse Libourel, géographe, Le corridor ferroviaire méditerranéen : planification, politisation et territorialisation d'un projet d'aménagement, Université Paris-Est, 2015.

1. Dépassement du cadre national : dépassement des frontières d'un pays.

2. Juxtaposition : fait de placer des choses les unes à côté des autres, ici les réseaux de transports nationaux aux normes différentes.

3. Faire advenir la conscience : développer le sentiment.

Document 1

1. Citez deux pays frontaliers entre lesquels les échanges à grande vitesse sont faciles et deux pays frontaliers pour lesquels cela est plus difficile.

2. Expliquez pourquoi on peut dire que le réseau à grande vitesse est déséquilibré à l'échelle de l'Union européenne.

Document 2

3. Identifiez dans le document ce que l'Union européenne met en œuvre pour favoriser la circulation et les mobilités.

Documents 1 et 2

4. Montrez quelles améliorations le développement du réseau de transport apporte à la vie des Européens (deux éléments de réponse attendus).

5. Expliquez pourquoi le développement des lignes à grande vitesse permettrait de renforcer la « conscience d'un espace européen partagé ».

 

Les clés du sujet

Comprendre les documents

hge3_2009_07_00C_02

hge3_2009_07_00C_03

Répondre aux questions

 1. Deux pays frontaliers, cela signifie deux pays qui partagent une frontière commune, pas nécessairement avec la France.

 2. Observe la carte : tu devrais voir une grande différence entre l'est et l'ouest de l'UE.

 3. Souviens-toi de ton cours : tu retrouveras dans le texte les mêmes éléments en faveur de la libre circulation.

 4. et 5. Les deux questions demandent quelques connaissances du cours, mais que tu peux aussi tirer de ton expérience personnelle.

1. Les échanges à grande vitesse entre la France et la Belgique sont faciles : ces deux pays sont en effet connectés par une ligne à grande vitesse (LGV) : le TGV Thalys de Paris à Bruxelles. Ce réseau Thalys dessert aussi les Pays-Bas jusqu'à Amsterdam et l'Allemagne rhénane jusqu'à Dortmund.

à noter

Pour utiliser une abréviation, écris d'abord l'expression en entier, puis précise entre parenthèses l'abréviation (ici, LGV), que tu pourras ensuite utiliser.

En revanche, les liaisons à grande vitesse sont plus difficiles entre la Pologne et la République tchèque : des LGV sont en projet côté polonais, mais aucune interconnexion n'est prévue avec des LGV tchèques aujourd'hui inexistantes.

2. Le réseau à grande vitesse apparaît en effet très déséquilibré à l'échelle européenne : la carte montre bien un réseau dense de LGV (jusqu'à 350 km/h) en Europe occidentale, pour lequel la France et l'Espagne apparaissent particulièrement bien dotées. En revanche, l'Europe orientale est nettement moins équipée : les pays intégrés depuis 2004 (pays Baltes, Roumanie, par exemple) n'ont aucune LGV opérationnelle jusqu'à 350 km/h ; seule la Pologne a des LGV en projet, selon un réseau en étoile autour de Varsovie.

gagne des points

Énonce l'idée générale (réseau déséquilibré), puis développe-la par des idées secondaires (Europe occidentale/orientale) illustrées par des exemples (Espagne, Pologne).

3. Le document établit deux mesures prises par l'UE pour favoriser la circulation et les mobilités : « l'instauration de l'espace Schengen » et « des accords européens sur l'abolition des barrières douanières ». L'espace Schengen concerne les personnes (mobilités), les accords douaniers portent sur les marchandises (circulation). Ces accords douaniers font référence au marché unique mis en place progressivement depuis 1992 (traité de Maastricht) et 2009 (traité de Lisbonne).

4. Le développement du réseau de transport apporte d'importantes améliorations à la vie des Européens : le tourisme intra-européen est facilité par la possibilité de se rendre rapidement d'une ville européenne à une autre (Paris, Bruxelles, Milan, Madrid…) ; le marché unique permet une grande variété de produits disponibles partout dans l'Union au meilleur prix.

5. Le développement des LGV renforce la « conscience d'un espace européen partagé » car il permet une meilleure accessibilité des espaces européens concernés, rapprochant les villes européennes les unes des autres. Ce nouvel « espace-temps » autorise non seulement des séjours touristiques plus fréquents, mais aussi des emplois transfrontaliers ou des partenariats entre entreprises à plus grande distance. Les LGV incitent à penser sa vie personnelle et professionnelle dans un espace européen commun aisément accessible.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner