Un cas de puberté précoce ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Devenir homme ou femme
Type : Partie 3 | Année : 2014 | Académie : Amérique du Sud
Corpus Corpus 1
Un cas de puberté précoce ?

Féminin/masculin

sci1_1411_03_00C

svt

34

Amérique du Sud • Novembre 2014

Féminin/masculin • 6 points

Mme B. est surprise de voir chez sa fille de 8 ans et 7 mois, malgré l’absence de poitrine, un début de pilosité sur le pubis et sous les bras. Son médecin, sans être inquiet et souhaitant la rassurer, lui conseille de rencontrer un pédiatre spécialiste des pubertés précoces qui pratique certains examens dont les résultats pourront être comparés à ceux présentés dans les différents documents. On appelle puberté précoce l’apparition simultanée de plusieurs signes de puberté vers l’âge de 8 ans chez la fille et 10 ans chez le garçon. Ces signes de puberté sont en rapport avec la pilosité, la croissance osseuse, les sécrétions hormonales et le développement mammaire.

On cherche à déterminer si la fille de Mme B. est en période prépubertaire.

 Document 1 Apparition de quelques signes de puberté chez la fille

a. Correspondance entre l’âge et la pilosité du pubis selon les stades de Tanner


Stade


Pilosité


Âge (années)


P1


Absence de pilosité


avant 8 ans


P2


Quelques poils sur le pubis


11,6 +/- 1,2


P3


Poils plus denses, épais et bouclés


12,3 +/- 1,1


P4


Pilosité pubienne bien développée


12,9 +/- 1,1


P5


La pilosité s’étend à la racine de la cuisse


14,4 +/- 1,2

b. Correspondance entre l’âge et le développement mammaire selon les stades de Tanner


Stade


Développement mammaire



Âge (années)


S1


Absence de développement mammaire



Avant 8


S2


Petit bourgeon mammaire



11,5 +/- 1,1


S3


Bourgeon mammaire bien apparent



12,1 +/- 1,1


S4


Développement maximum du sein



13,1 +/- 1,1


S5


Aspect adulte



15,3 +/- 1,7

D’après www.pediaos.fr

 Document 2 Dosages hormonaux : les tests GnRH

La GnRH est une hormone libérée par l’hypothalamus ayant pour fonction de stimuler l’hypophyse.

Le test GnRH est utilisé pour évaluer une puberté précoce. On injecte de la GnRH à T0 chez le patient, et on dose la production de LH1 et FSH2 à 20, 60, 120 minutes après l’injection.


D’après www.sofop.org

1. La LH : hormone lutéinisante.

2. La FSH : hormone folliculo-stimulante.

 Document 3 Détermination de l’âge osseux

La détermination de l’âge osseux est un repère quantifiable de la maturation du squelette par les hormones sexuelles. Lors d’une puberté précoce, il existe une nette avance de l’âge osseux sur l’âge civil de l’enfant.

La détermination de l’âge osseux se fait selon la méthode de Greulich et Pyle, qui consiste à pratiquer une radiographie du poignet de la main gauche et de rechercher la présence de l’os sésamoïde, dont l’âge d’apparition figure dans le tableau ci-dessous.



Âge moyen de la puberté


Âge osseux


Présence de l’os sésamoïde


Fille


De 11 à 12 ans


À partir de 11 ans


Garçon


De 12 à 13 ans


À partir de 13 ans


Résultat de la radiographie du pouce gauche de la fille de Mme B.

>1. On s’intéresse à l’âge osseux de la fille de Mme B.

Cochez uniquement la réponse exacte.

L’âge osseux de la fille de Mme B. correspond à celui d’un enfant de :

8 ans.

9 ans.

10 ans.

11 ans.

>2. On s’intéresse aux résultats du test GnRH de la fille de Mme B.

Cochez uniquement la réponse exacte.

Lors du test GnRH, les dosages hormonaux de la fille de Mme B. :

correspondent à un enfant prépubère.

correspondent à un enfant pubère.

correspondent à un enfant qui n'est pas encore prépubère.

ne permettent pas d'évaluer l'état de puberté.

>3. On s’intéresse aux résultats des examens de pilosité et de développement mammaire de la fille de Mme B.

Cochez uniquement la réponse exacte.

Les résultats des examens de pilosité et de développement mammaire de la fille de Mme B. :

correspondent à un âge de 8 ans car elle ne présente pas de développement mammaire ni de pilosité pubienne.

correspondent à un âge de 11 ans car elle présente un début de pilosité pubienne et de développement mammaire.

correspondent à un âge de 12 ans car elle présente un début de pilosité pubienne et de développement mammaire.

ne permettent pas de préciser un âge car la pilosité et le développement mammaire correspondent à deux âges différents.

>4. On s’intéresse à l’apport de ces examens à l’hypothèse d'une éventuelle puberté précoce chez la fille de Mme B.

Cochez uniquement la réponse exacte.

En réponse à l’inquiétude de Mme B. portant sur une éventuelle puberté précoce de sa fille, l’ensemble des résultats des examens apporte au médecin :

deux arguments pour et deux contre.

trois arguments pour et un contre.

un argument pour et trois contre.

quatre arguments pour.

À l’aide de vos connaissances concernant les hormones hypophysaires, complétez les phrases des questions suivantes en cochant uniquement la réponse exacte.

>5. La LH, hormone lutéinisante, stimule :

le développement de l’utérus au moment de la puberté.

le développement des voies génitales au cours du développement embryonnaire.

la mise en place des caractères sexuels secondaires.

l’ovulation chez la fille pubère.

>6. La FSH, hormone folliculo-stimulante, est sécrétée par :

les ovaires au cours du développement embryonnaire.

l’hypophyse au cours du développement embryonnaire.

les ovaires au moment de la puberté.

l’hypophyse au moment de la puberté.

Les clés du sujet

Interpréter les questions

Les questions sont des QCM. Il n’y a pas à interpréter mais à cocher uniquement la réponse exacte dans chaque question, en étudiant les documents (questions 1, 2, 3, 4) et en utilisant vos connaissances sur le cycle féminin notamment (questions 5 et 6).

Comprendre les documents

  • Le document 1 concerne des signes d’apparition de la puberté chez la fille concernant la pilosité pubienne et le développement mammaire.
  • Le document 2 relate une expérience concernant la sécrétion de LH et FSH par l’hypophyse après injection de GnRH (habituellement sécrétée par l’hypothalamus), chez un enfant prépubère et un enfant pubère.
  • Le document 3 concerne la détermination de l’âge osseux selon le stade de puberté.

Organiser les réponses

Pour ces QCM, il convient de bien lire et comprendre les documents avant de répondre. Nous avons choisi de mettre quelques phrases explicatives à votre attention mais elles ne sont nullement exigées lors de l’épreuve.

Corrigé
Corrigé

>1.11 ans (réponse 4). En effet, on observe chez cet enfant la présence au niveau de la main d’un os sésamoïde caractéristique de la puberté à partir de 11 ans.

>2.Correspondent à un enfant prépubère(réponse 1). En effet, les concentrations observées de LH et FSH après l’injection de GnRH sont très inférieures à celles que l’on peut trouver chez un enfant pubère.

>3.Ne permettent pas de préciser d’âge car la pilosité et le développement mammaire correspondent à deux âges différents (réponse 4). En effet, le début de pilosité pubienne correspond à un âge d’environ 11 ans (et à un début de puberté), alors que l’absence de développement mammaire correspond à son un âge réel (8 ans).

>4.Deux contre (réponse 1). La pilosité pubienne et l’âge osseux sont en faveur d’une puberté précoce, l’absence de développement mammaire et l’absence de réponse FSH/LH à l’injection de GnRH sont en défaveur de cette hypothèse.

>5.L’ovulation chez la fille pubère (réponse 4). Le pic coordonné de LH et FSH au 14e jour du cycle provoque l’ovulation.

>6.L’hypophyse au moment de la puberté (réponse 4). Cette hormone permet la maturation totale d’un follicule ovarien par cycle.