Un joven de Costa Rica muere por defender a las tortugas en grave peligro de extinción (compréhension orale ES, S, Techno)

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle S - Tle STI2D - Tle STMG - Tle ST2S - Tle STL | Thème(s) : Lieux et formes du pouvoir - L'épreuve de compréhension orale
Type : Compréhension orale | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Un joven de Costa Rica muere por defender a las tortugas en grave peligro de extinción
 
 

Séries ES, S et technologiques

espT_1400_00_02C

Sujets d’oral

19

CORRIGE

 

Sujet d’oral • Lieux et formes de pouvoir

compréhension orale • Séries ES, S et technologiques

> Après avoir visionné trois fois le document vidéo, vous en ferez le compte rendu dans un texte en français.

Le document est accessible en ligne à l’adresse suivante : http://www.rtve.es/alacarta/videos/telediario/joven-en-costa rica-muere-defender-tortugas-grave-peligro-extincion/1899128/

Vous pouvez également y accéder en tapant dans votre moteur de recherche les mots clés : rtve- Costa Rica - tortugas

Script

Locutor: Sólo en México más de 7.000 tortugas bobas o caguamas han muerto los últimos 6 años por culpa de las redes de arrastre1, los aparejos2 o las malas prácticas de los pescadores.

Juan Carlos Cantú, director del programa “Defenders of wildlife”: La situación que está ocurriendo en México es muy muy muy grave y es una cuestión que viene sucediendo no nada más en el año pasado, sino desde hace más de una década.

Locutor: Están protegidas pero entre los pescadores y la pérdida de playas de desove3, se encuentran en grave peligro de extinción.

Javier Gutiérrez, corresponsal en México: Aquí en México y en buena parte de Centro América está prohibida la venta y el consumo de su carne y de sus huevos. Prácticas que están penadas con hasta 9 años de prisión.

Locutor: Una situación que denunciaba Jairo Mora; vivía por y para la defensa de las tortugas marinas. Hace un mes cuatro encapuchados lo asesinaron en esta playa caribeña de Costa Rica. Su familia y amigos denuncian que sufría amenazas porque protegía los nidos de tortugas Laud.

Madre de Jairo Mora: Desde niño cuidaba a las tortugas. Él encontraba una en la finca y él la traía y él la cuidaba.

Locutor: Jairo denunciaba que grupos criminales campan a sus anchas en este lugar, que la policía no hace nada y que a veces los más pobres venden los huevos sacando unos 75.000 colones, algo más de 100 euros, el sueldo de todo un mes ganado en un solo día. Un negocio muy lucrativo que pone al límite a estas tortugas en gravísimo peligro de extinción.

1.la red de arrastre: le chalut.

2.el aparejo: le matériel de pêche.

3. el desove: la ponte (des œufs de tortue).

La source et le titre du document

  • Ce reportage vidéo a été réalisé en 2013 pour Radio y Televisión Española (RTVE).
  • Le titre vous apporte des informations sur le fait principal (la mort d’un jeune garçon du Costa Rica) et vous laisse deviner les raisons de cette mort.

La première écoute

La première écoute vous permet de dégager le sens général du reportage.

Indices à prélever

en México más de 7.000 tortugashan muerto los últimos 6 añosla situación es muygraveestán protegidas pero… se encuentran en grave peligro de extinciónestá prohibida la venta y el consumo de su carne y de sus huevosuna situación que denunciaba Jairo Mora… • Hace un mes, lo asesinaron porque protegía los nidos de tortugas

Déductions

Il est question des tortues marines qui sont en grave danger d’extinction, malgré l’interdiction d’en consommer la chair et les œufs. En voulant protéger les tortues, un jeune Costaricien en est mort.

La deuxième et la troisième écoute

Ces deux écoutes vous permettent de compléter les éléments que vous n’avez pas eu le temps de noter lors de la première écoute.

Les intervenants et les lieux

  • Les intervenants : le présentateur (el locutor) ; le directeur du programme “defenders of wildlife” ; le correspondant de RTVE au Mexique ; la mère de Jairo Mora, le jeune assassiné.
  • Les lieux cités  : “en México”, “buena parte de Centro América”, “en esta playa caribeña de Costa Rica.

Autres indices à prélever pour approfondir la compréhension

malas prácticas de los pescadoresprácticas que están penadas con hasta 9 años de prisiónsufría amenazasdesde niño cuidaba a las tortugasJairo denunciaba grupos criminalesque la policía no hace nadalos más pobres venden los huevos sacando unos 75.000 colones, algo más de 100 euros, el sueldo de todo un mes

Déductions

Ces différents éléments expliquent pourquoi, malgré les peines encourues, les plus pauvres continuent à ramasser les œufs de tortues pour les vendre, et pourquoi le jeune Jairo, après avoir été menacé, a été assassiné par quatre hommes cagoulés.

Corrigé

Ce reportage, mis en ligne sur le site de RTVE, nous explique qu’au cours de ces six dernières années 7 000 tortues marines sont mortes au Mexique du fait des mauvaises pratiques de pêche.

D’après le directeur du programme Defenders of wildlife, la situation est très grave. Bien que protégées, les tortues se trouvent – à cause des pêcheurs et des voleurs d’œufs – en grave danger d’extinction.

Le correspondant de RTVE au Mexique nous explique que, dans une grande partie d’Amérique centrale, la vente et la consommation de viande et d’œufs de tortue sont pourtant interdites et peuvent être punies par neuf ans d’emprisonnement.

Au Costa Rica, le jeune Jairo Mora, fervent défenseur des tortues marines, a été assassiné par quatre hommes cagoulés parce qu’il défendait les nids des tortues contre les groupes criminels. D’après sa famille et ses amis, il avait reçu des menaces avant d’être tué. Sa mère nous explique qu’il protégeait les tortues depuis son enfance.

Le présentateur conclut qu’en vendant les œufs de tortue, les plus pauvres gagnent, en un jour, ce qu’ils gagnent d’habitude en un mois : 75 000 colons soit un peu plus de 100 euros. Ce commerce très lucratif menace la survie de l’espèce.