Un romancier doit-il faire mourir son personnage pour en faire un héros ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re S | Thème(s) : Le roman et ses personnages : visions de l'homme et du monde
Type : Dissertation | Année : 2015 | Académie : Antilles, Guyane

 

31

Antilles, Guyane • Septembre 2015

Séries ES, S • 16 points

Faire mourir son personnage ?

Dissertation

Un romancier doit-il faire mourir son personnage pour en faire un héros ?

Vous répondrez à cette question en un développement argumenté et en vous appuyant sur des références aux textes du corpus, aux œuvres étudiées pendant l’année et à vos lectures personnelles.

Les textes du corpus sont reproduits ici.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Le sujet est centré sur le personnage de roman et sur sa mort.

La forme interrogative « doit-il… ? » suggère en présupposé que le romancier pourrait ne pas faire mourir son personnage et qu’il y a d’autres façons d’infléchir sa destinée.

« Devoir » implique une discussion et un plan dialectique qui dépasse cette alternative.

Attention : « son personnage » renvoie à un personnage important du roman (et non à des personnages secondaires). Le mot « héros » peut avoir deux sens : celui de personnage principal et de personnage qui accomplit des actes héroïques. Il faut exploiter ces deux sens.

La problématique peut être reformulée ainsi : « Le personnage de roman doit-il ou non obligatoirement mourir pour mériter la place de protagoniste ou pour devenir héroïque ? »

Chercher des idées

Les questions à se poser

Subdivisez cette question en sous-questions, variez les mots interrogatifs :

« Pourquoi faire mourir le personnage ? » ; « Quel(s) intérêt(s) présente un roman dont le héros meurt ? » ; « Qu’est-ce qu’apporte la mort du personnage à la fin d’un roman ? »

« Quels autres destins peut proposer un romancier pour son personnage? » ; « Pourquoi ne pas faire mourir le personnage de roman ? » ; « Quels inconvénients y a-t-il à faire mourir son personnage ? »

Les exemples de personnages romanesques

Faites une liste d’exemples de romans (en plus de ceux du corpus) :

où le personnage principal meurt. xviie siècle : La Princesse de Clèves (Mme de La Fayette) ; Don Quichotte (Cervantès) ; xixe siècle : Madame Bovary (Flaubert), Thérèse Raquin (Zola) ; xxe siècle : La Symphonie pastorale (Gide), La Condition humaine (Malraux), etc.

où certains personnages importants ne meurent pas. xixe siècle : Bel-Ami (Maupassant), Germinal (Zola) ; xxe siècle : Le Hussard sur le toit et Regain (Giono), etc.

où il y a d’autres fins, parfois hybrides : une mort imminente (L’Étranger, Camus) ; la survie pour certains personnages, la mort pour d’autres (Le Père Goriot, Balzac ; Les Misérables, Hugo), etc.

Bien rédiger

Comme vous aurez à faire souvent référence à la notion de « mort », constituez-vous une réserve de mots pour éviter les répétitions : mourir, mort ; expirer ; périr ; décéder, décès ; disparaître ; s’éteindre ; succomber ; agonie ; trépasser, trépas ; fin ; défunt.

Pour réussir la dissertation : voir guide méthodologique.

Le roman : voir mémento des notions.