Une absence de vision des couleurs dans le champ visuel gauche

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : La formation des images. La couleur des objets
Type : Partie 3 | Année : 2014 | Académie : Polynésie française
Corpus Corpus 1
Une absence de vision des couleurs dans le champ visuel gauche

Représentation visuelle

sci1_1409_13_01C

SVT

27

Polynésie française • Septembre 2014

Représentation visuelle • 6 points

Une patiente arrive à l’hôpital car elle présente une perte de reconnaissance des couleurs (achromatopsie) dans son champ visuel gauche. Les couleurs d’une scène sont décrites comme étant remplacées par des nuances de gris, un peu comme dans un film en noir et blanc. En revanche, elle perçoit toujours les couleurs dans son champ visuel droit. Elle pense que son problème provient de sa rétine qui a été endommagée. Elle a en effet lu dans un article scientifique qu’une perte de la vision des couleurs pouvait être liée à des anomalies de certains photorécepteurs localisés au centre de la rétine. Les médecins pratiquent un examen pour établir un diagnostic.

 Document 1 IRM anatomique de la patiente

D’après le logiciel Eduanatomist

On rappelle que lorsque l’on réalise une IRM fonctionnelle sur des personnes visualisant différents objets, on peut remarquer que les aires visuelles cérébrales :

– V1 et V2 sont toujours stimulées ;

– V5 sont stimulées pour un objet en mouvement ;

– V4 sont stimulées pour un objet en couleur immobile ;

– V3 sont stimulées pour déterminer la forme d’un objet immobile.

 Document 2 Répartition des récepteurs dans la rétine d’un œil

Modifié d’après eduscol.education.fr

 Document 3 Du champ visuel au cortex visuel

>1. La patiente recherche l’origine possible de l’achromatopsie. L’étude de l’ensemble des documents montre que l’achromatopsie a pour origine une lésion au niveau :

a) de la rétine.

b) du nerf optique gauche.

c) du chiasma optique.

d) d’une aire visuelle cérébrale.

>2. Les médecins cherchent à expliquer à la patiente le trajet des informations visuelles. Le document 4 montre que les informations issues des zones :

a) A et B du champ visuel sont traitées par le cortex visuel gauche.

b) C et D du champ visuel sont traitées par le cortex visuel gauche.

c) A et C du champ visuel sont traitées par le cortex visuel droit.

d) A et D du champ visuel sont traitées par le cortex visuel droit.

>3. La patiente cherche à comprendre sa perte de vision des couleurs dans son seul champ visuel gauche.

Rédigez la réponse que pourraient apporter les médecins à la patiente suite aux résultats de l’examen pratiqué.

Les clés du sujet

Interpréter les questions

Les deux premières questions sont de type QCM sur documents. La dernière est une question rédigée vous demandant de vous servir des documents.

Comprendre les documents

  • Le document 1 est une IRM anatomique de la patiente, montrant la présence d’une tumeur.
  • Le document 2 est un graphe classique présentant la distribution des photorécepteurs sur la rétine en fonction de l’excentricité, avec un schéma expliquant la notion d’excentricité.
  • Le document 3 montre le trajet des voies visuelles ainsi que l’endroit précis de réception de chaque partie des champs visuels.

Organiser les réponses

  • Les deux premières questions sont des QCM. Il convient de bien lire et comprendre le document associé à chaque fois avant de répondre. Nous avons choisi de mettre quelques phrases explicatives à votre attention mais elles ne sont nullement exigées lors de l’épreuve.
  • Pour la troisième question, il faut exploiter les trois documents pour expliquer l’origine cérébrale du problème de la patiente et exclure une origine rétinienne.
Corrigé
Corrigé

>1. L’étude de l’ensemble des documents monte que l’achromatopsie a pour origine une lésion au niveau d’uneaire visuelle cérébrale (réponse 4). En effet, le document 1 montre clairement une tumeur au niveau de l’aire de la vision des couleurs (du côté droit).

>2. Le document 4 montre que les informations issues des zones C et D du champ visuel sont traitées par lecortex visuel gauche (réponse 2). En effet, le point D est reçu par la rétine nasale de l’œil droit, dont les fibres projettent du côté controlatéral (gauche) en passant par le chiasma. Et le point C est reçu par la rétine temporale de l’œil gauche, dont les fibres projettent du même côté (gauche).

>3. La patiente croit que son achromatopsie du champ visuel gauche est due à un problème de photorécepteurs sur la rétine. Ceci est impossible car, comme on le voit sur le document 2, les photorécepteurs sensibles auxcouleurs, ou cônes, ont une densité maximale au niveau de l’excentricité 0, c'est-à-dire à la fovéa, ou zonecentrale de la rétine. Une lésion de ces photorécepteurs aurait donc un effet de non-perception des couleurs au niveau du centre du champ et pas seulement du côté gauche.

Par ailleurs, l’IRM anatomique montre une tumeur de l’aire visuelle des couleurs du côté droit. C’est donc l’origine de ses symptômes.

Reste à expliquer pourquoi une lésion à droite peut provoquer un effet sur le champ visuel gauche. On observe sur le document 3 que le champ visuel gauche est analysé par le cortex visuel droit (et inversement, voir la question 2). En effet, le point A est reçu par la rétine nasale gauche et le point B est reçu par la rétine temporale droite. Ces deux rétines projettent vers le cortex visuel droit (du fait du changement de côté des fibres issues des rétines nasales au niveau du chiasma).