Une gouvernance économique mondiale depuis 1975

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Gouverner à l'échelle mondiale : une gouvernance économique depuis 1975
Type : Composition | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Une gouvernance économique mondiale depuis 1975
 
 

L’échelle mondiale

hgeT_1400_00_14C

Histoire

20

CORRIGE

 

Sujet inédit

composition

  • Le sujet est centré sur la notion de gouvernance économique, c’est-à-dire un mode de gestion des relations internationales fondé sur l’élaboration de normes communes pour régler les problèmes économiques. La période retenue va de 1975, date qui correspond à la création du G6 lors du sommet de Rambouillet, jusqu’à nos jours.
  • La problématique doit donc faire apparaître les modalités de mise en œuvre d’une gouvernance économique mondiale durant cette période.
  • Le plan le plus pertinent est chronologique. En effet, suite à l’effondrement du système de Bretton Woods au milieu des années 1970, la coopération économique mondiale peine à s’instaurer jusqu’au milieu des années 1990. Puis, à partir du milieu des années 1990, on assiste à des tentatives de relance d’une véritable gouvernance.
Corrigé

Les titres en couleur servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Introduction

[Accroche et présentation du sujet] Au cours des années 1970, on assiste à la fin de l’ordre économique mis en place au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (conférence de Bretton Woods, 1944). Ce système, qui s’appuyait sur la création d’institutions internationales comme le FMI et sur le rôle pivot des États-Unis, est en effet remis en cause en raison des difficultés de l’économie américaine, des chocs pétroliers et de l’accélération de la mondialisation. Il semble alors urgent d’instaurer de nouvelles normes internationales pour régler les problèmes économiques, c’est-à-dire une gouvernance internationale. C’est un des objectifs du sommet de Rambouillet de 1975.

[Problématique et annonce du plan] Nous tenterons de répondre à la question suivante : comment une gouvernance économique mondiale est-elle mise en œuvre depuis 1975 ? Pour ce faire, nous distinguerons deux périodes : de 1975 au milieu des années 1990, la gouvernance économique issue de l’après-guerre est remise en cause ; depuis le milieu des années 1990 s’affirme la volonté d’une véritable gouvernance mondiale.

I. À la recherche d’une gouvernance économique mondiale (1975-années 1990)

1. L’effondrement du système de Bretton Woods

  • Dès 1971, les États-Unis mettent fin à la convertibilité du dollar en or puis le dévaluent, ce qui désorganise le système monétaire international.
  • En 1976, les accords de Kingston (Jamaïque) officialisent l’abandon des parités fixes et la fin du contrôle des changes.

2. Les limites des institutions internationales héritées de l’après‑guerre

 

Définition

Le GATT désigne l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, signé en 1947.

  • Le GATT, censé favoriser les échanges commerciaux internationaux, ne réussit pas à empêcher les pratiques protectionnistes.
  • Le FMI et la Banque mondiale, fondés pour favoriser la stabilité monétaire et le développement, imposent aux pays du Sud, très endettés, des politiques de rigueur qui aggravent leurs difficultés.

3. La crise économique et ses réponses

 

Info

C’est le cas aux États-Unis présidés par Ronald Reagan et au Royaume-Uni gouverné par Margaret Thatcher.

  • Dans les années 1970, les pays industrialisés sont touchés par la concurrence des pays en développement d’Asie du Sud-Est et les chocs pétroliers (1973 et 1979). Ils doivent alors faire face à de nombreuses difficultés (forte inflation, chute de la production, chômage).
  •  À partir des années 1980, les réponses libérales à la crise l’emportent : les entreprises publiques sont privatisées ; le secteur financier est déréglementé.

4. Vers une nouvelle forme de gouvernance ?

  • En 1975, lors du sommet de Rambouillet, les chefs d’État et de gouvernement de six pays industrialisés (États-Unis, Japon, RFA, France, Royaume-Uni, Italie) se réunissent en un « Groupe des six » (G6). Il s’agit de relancer une coopération économique internationale mise à mal par la crise économique. En 1976, ils sont rejoints par le Canada (G7).
  • Cependant, cette organisation ne débouche sur aucun résultat concret ; de plus, elle est perçue de l’extérieur comme un «club de riches ».

II. Une gouvernance économique mondiale en marche (depuis les années 1990)

1. Un contexte nouveau

  • L’effondrement du bloc communiste (1989-1991) permet l’apparition de nouveaux partenaires économiques et entraîne une redéfinition des règles de gouvernance. En 1998, la Russie rejoint le G7, qui devient alors G8.
  • L’affirmation des pays émergents à partir des années 1990 (Chine, Inde, Brésil) remet en cause le leadership des pays industrialisés.
  • L’essor des mouvements altermondialistes à partir de la fin des années 1990 provoque une remise en cause de la mondialisation libérale et pose la question de sa régulation.

2. La réorganisation du commerce mondial

  • En 1995, le GATT est remplacé par l’OMC (Organisation mondiale du commerce) : les négociations commerciales sont élargies à l’agriculture et aux services et la prise de décision est démocratisée (une voix par État).
  • Cependant, le fonctionnement de l’OMC est paralysé par les oppositions entre États (échec du sommet de Cancun en 2003) et reste dominé par les pays riches.

3. Du G8 au G20

 

Définition

Le G20 comprend des pays tels que la Chine, l’Inde et le Brésil, mais aussi l’Afrique du Sud, la Turquie, l’Arabie Saoudite ou encore l’Indonésie.

  • En1999, le G8 s’élargit à un certain nombre de puissances émergentes en se transformant en G20. Il reflète ainsi mieux l’organisation polycentrique du monde.
  • Cependant, le G20 peine à trouver des solutions concrètes aux problèmes économiques : confronté à la crise mondiale qui débute en 2008, il ne parvient pas à impulser une réforme du système financier international, malgré plusieurs réunions de ses chefs d’État. Par ailleurs, le G8 continue à se réunir en parallèle.

4. Les obstacles à une réelle gouvernance mondiale

  • La crise économique mondiale actuelle n’a pas encore reçu de réponse collective. Malgré la réhabilitation du rôle des États (aide au renflouement des banques), le modèle libéral n’est pas remis en question.
  • Aucun leader mondial ne paraît susceptible de coordonner une véritable coopération internationale comme le firent États-Unis à partir de 1944.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Ainsi, depuis 1975, la mise en œuvre d’une gouvernance économique mondiale est chaotique : d’abord confrontés à de graves difficultés économiques, les États ne parviennent plus à faire fonctionner les institutions internationales de l’après-guerre ; puis, à partir de 1995, ils tentent de mettre en place de nouvelles formes de gouvernance, qui doivent désormais surmonter une crise économique de grande ampleur.

[Ouverture] Dans un monde désormais multipolaire, une nouvelle forme de gouvernance économique reste à inventer.