Une technique de PMA : l’IMSI

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Prendre en charge sa vie sexuelle
Type : Partie 3 | Année : 2017 | Académie : Moyen-Orient


Liban • Mai 2017

Féminin/masculin • 6 points

Une technique de PMA : l’IMSI

Mme et M. X ont consulté plusieurs fois un gynécologue spécialiste de la procréation médicalement assistée (PMA) qui leur a prescrit différents examens dont les résultats figurent dans le document 1.

Suite à l’étude de ces résultats et à une discussion avec le couple, le médecin leur propose d’avoir recours à la FIVETE (Fécondation in vitro et transfert d’embryons) accompagnée d’une IMSI (Injection magnifiée d’un spermatozoïde).

Un résumé de ces deux techniques est présenté dans le document 2.

document 1 Examens réalisés par Mme et M. X

a. Résultats des dosages hormonaux obtenus sur plusieurs cycles sexuels chez Mme X

sci1_1705_09_00C_01a

sci1_1705_09_00C_01b

sci1_1705_09_00C_01c

D’autre part, les examens de Mme X ont révélé une glaire cervicale, un utérus, des trompes et des ovaires normaux.

b. Spermogramme de M. X

M. X

Valeurs normales

selon l’OMS en 2010

Éjaculat

Volume éjaculat

2 mL

> 1,5 mL

pH

7,5

> 7,2

Concentration

en spermatozoïdes

32,1 millions/mL

> 15 millions/mL

Numération totale

dans l’éjaculat

64,2 millions

> 39 millions

Mobilité des spermatozoïdes

Mobilité totale

60 %

> 45 %

Vitalité (spermatozoïdes vivants)

67 %

> 64 %

Morphologie des spermatozoïdes

Forme typique

2 %

> 4 %

Forme anormale

98 %

dont anomalie tête

88 %

Bilan : tératospermie sévère

document 2 Étapes de la FIVETE, de l’ICSI et de l’IMSI

a. FIVETE accompagnée d’une IMSI

sci1_1705_09_00C_02

b. ICSI : injection intracytoplasmique d’un spermatozoïde dans l’ovocyte (ovule)

sci1_1705_09_00C_03

ph © Spike Walker/GettyImages

c. ICSI (A) comparée à l’IMSI (B)

sci1_1705_09_00C_04

© Marci et al., licensee BioMed Central Ltd 2013

L’IMSI est une fécondation in vitro avec micro-injection (ICSI) qui permet de mieux visionner les spermatozoïdes à un grossissement plus important, en haute résolution.

En ICSI, l’opérateur manipule les gamètes à un grossissement de l’ordre de 200 à 400 fois. En IMSI, ce grossissement peut être de l’ordre de 5 000 à 10 000 fois selon le matériel utilisé.

D’après FIVFRANCE et acces.ens-lyon.fr

1. Après avoir argumenté sur le niveau de fertilité de M. et Mme X, justifiez la proposition du médecin de recourir à la technique de la FIVETE associée à l’IMSI dans le cas d’infertilité de ce couple.

2. Mme X ovule naturellement car :

a) ses trompes ne sont pas obstruées.

b) sa glaire cervicale est normale.

c) son utérus est normal.

d) son hypophyse fonctionne sans anomalie.

3. La technique de la FIVETE nécessite d’avoir recours à :

a) une insémination artificielle des spermatozoïdes dans l’utérus.

b) une stimulation ovarienne pour obtenir plus d’un ovocyte.

c) un prélèvement des ovocytes dans les trompes.

d) un transfert des embryons dans l’ovaire.

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1a représente les dosages en fonction du temps des hormones ovariennes (œstradiol et progestérone) et hypophysaires (FSH et LH) au cours du cycle de madame X.

Le document 1b évalue la qualité du sperme de monsieur X.

Le document 2 comporte des schémas de rappel de la technique de FIVETE avec ICSI, que vous avez étudiée en classe, puis montre ce qu’est l’IMSI, qui est une variante de l’ICSI.

Organiser les réponses

1. Cette question appelle une rédaction : il s’agit de trouver dans le document 1 la cause d’infertilité du couple, puis d’utiliser le document 2 pour montrer que l’IMSI est particulièrement bien adaptée à ce type d’infertilité.

2 et 3. Ces questions sont formulées sous forme de QCM (une seule réponse exacte). Attention aux détails de formulation qui rendraient une réponse fausse.