Comment la socialisation contribue-t-elle à expliquer les différences de comportement ?
Merci !

Cartes mémos
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : Comment la socialisation contribue-t-elle à expliquer les différences de comportement ?
Hatier
Titre categorie
Texte
Retourner
Titre categorie
Réponse
Texte
Retourner

Chapitre 6

Capital culturel

> 1

Pour Pierre Bourdieu (sociologue français, 1930-2002), c’est l’ensemble des ressources culturelles dont un individu ou un groupe social dispose et qui peut être mobilisé.

Chapitre 6

Configurations familiales

> 2

Différentes formes que peuvent prendre les familles : famille monoparentale, famille traditionnelle, famille recomposée.

Chapitre 6

Identités sociales

> 3

Tout à la fois, manière dont les individus se définissent eux-mêmes, et manière dont ils sont perçus par les autres. L’identité sociale se construit dans l’interaction entre l’individu et autrui. Elle correspond en même temps, à une construction des individus pour se définir eux-mêmes, et une assignation à des grandes catégories par les autres, et les institutions sociales.

Chapitre 6

Normes sociales

> 4

Ensemble des règles de conduite qu’il convient de suivre au sein d’un groupe social. Ces règles peuvent être des règles juridiques, définies par la loi, mais aussi un ensemble de règles coutumières et conventionnelles, telles que les codes vestimentaires, les habitudes alimentaires ou encore la politesse. Y déroger suppose d’encourir une réprobation des autres membres du groupe, voire un rejet.

Chapitre 6

Reproduction sociale

> 5

Le concept de reproduction sociale traduit le fait qu’il y a souvent une faible distance entre la position sociale des enfants et celle de leurs parents. Même si, dans les sociétés démocratiques, toutes les positions sociales sont ouvertes, elles se transmettent, dans une certaine proportion, de la génération des parents à celle de leurs enfants.

Chapitre 6

Socialisation (processus)

> 6

Processus d’apprentissage passant par différents processus : l’inculcation, l’identification et l’intériorisation.

Chapitre 6

Socialisation différenciée (ou différentielle)

> 7

Les processus de socialisation sont différenciés selon le groupe social et le sexe des individus. Ils font donc un apprentissage différencié de normes ou de valeurs. Le processus de socialisation tend alors à rendre différents les goûts et comportements des individus. C’est pourquoi on parle parfois de socialisation « différentielle », pour traduire le processus social de différenciation des individus.

Chapitre 6

Socialisation primaire / socialisation secondaire

> 8

La socialisation primaire est celle qui arrive, en premier, lors de l’enfance. Elle se caractérise par sa force et son exclusivité (il y a peu de concurrence entre les agents de socialisation). La socialisation primaire opère comme une langue maternelle. Les individus sont durablement marqués par les normes, valeurs transmises lors de la socialisation primaire. Par opposition, la socialisation secondaire s’effectue dans un deuxième temps, au contact d’un plus grand nombre d’agents de socialisation.

Chapitre 6

Statuts/Rôles sociaux

> 9

Places qu’un individu occupe dans la société. Ainsi, un individu peut avoir à la fois comme statut, le fait d’être un élève de première dans un lycée, un violoniste dans un orchestre à cordes, et le cadet d’une fratrie. À chacun de ses statuts est associé un rôle social, ensemble des comportements attendus. Ainsi, on peut attendre de l’élève de première qu’il apprenne ses leçons, du violoniste qu’il soigne ses vibratos, du cadet d’une fratrie, qu’il soit attentionné vis-à-vis de ses frères et sœurs.

Chapitre 6

Valeurs

> 10

Les valeurs correspondent à des principes, à des idéaux, qui sont portés et valorisés au sein d’une société. Elles proviennent de la tradition, de la philosophie, de la religion ou de la politique. Les normes sociales s’appuient sur les valeurs, et sont des règles de conduites sociales qui découlent des valeurs. Les normes sociales permettent aux individus de guider leur comportement.