Comprendre les territoires de proximité

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 1re ES - 1re L - 1re S | Thème(s) : Comprendre les territoires de proximité

Le cours audio

 

Il s’agit de se demander, d’une part, quels sont les objectifs, les formes et les acteurs de l’aménagement des territoires ; d’autre part, quel rôle y jouent les régions.

 

En France, quels sont les objectifs de l’aménagement des territoires ?

On peut en distinguer trois.

 

• En premier lieu : améliorer le développement économique des territoires. Cela peut passer par le soutien à des projets de recherche-développement comme les pôles de compétitivité. Le soutien peut également être assuré par l’amélioration et l’accessibilité de la couverture numérique.

 

• Deuxième objectif : développer la cohésion sociale en réduisant les écarts. Il s’agit notamment d’aide à la formation initiale ou continue, pour améliorer la qualification de la population, d’équipements et de financements spécifiques pour les zones en difficultés. Parmi ces zones figurent les quartiers en crise qui bénéficient souvent du statut de zone urbaine sensible ou encore les espaces de la diagonale des faibles densités, qui s’étend des Ardennes aux Pyrénées centrales.

 

• Troisième objectif enfin : protéger l’environnement. Le but est de concevoir des aménagements qui suscitent un développement économique et social tout en préservant les ressources.

 

Retenez que l’aménagement des territoires est multiforme.

 

• Il est pensé à différentes échelles. Il concerne aussi bien les territoires de la vie quotidienne (rond-point, construction d’une école élémentaire, etc.) que des infrastructures et équipements dont l’influence est nationale (zone industrialo-portuaire, ligne TGV, etc.).

 

• Il concerne par ailleurs tous les types de territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux, et tous les types d’activités qu’il s’agisse du logement, de la production, des loisirs ou de la formation.

 

 

Venons-en aux acteurs de l’aménagement du territoire : ils sont de plus en plus nombreux.

 

• D’abord l’État. En France, l’État a lancé une politique volontariste d’aménagement du territoire en 1963. Avec les lois de décentralisation de 1982-83 et de 2004, il a délégué une large partie de ses compétences aux collectivités territoriales que sont les communes, les départements et les régions.

 

• L’Union européenne, de son côté, participe aux financements de l’aménagement des territoires par les politiques sectorielles comme la Politique agricole commune ou par l’aide à l’équipement.

 

• Enfin, l’aménagement du territoire n’est pas réalisé que par les acteurs institutionnels : la population et les entreprises y participent aussi en choisissant leur lieu de vie par exemple. L’aménagement du territoire ne signifie pas toujours de grandes réalisations.

 


 

Les régions (au sens administratif) sont un acteur important de l’aménagement du territoire.

 

• En France, elles ont en charge la formation professionnelle et la construction des lycées, elles peuvent verser des subventions, elles sont responsables du transport régional.

• Elles élaborent des programmes d’aménagement régional qui fournissent les orientations principales de mise en valeur.

Elles s’associent à l’État (par le biais des Contrats de plan État-Région), à l’Union européenne et aux autres collectivités territoriales pour les mettre en œuvre.

Leurs finances sont issues de l’impôt, des dotations de l’État et de l’emprunt.

 

Au sein de l’Union européenne, selon les pays, les régions ont des pouvoirs plus ou moins importants.

 

• Dans les pays fédéraux, comme l’Allemagne ou la Belgique, les régions ont des pouvoirs beaucoup plus importants qu’en France. Les compétences de l’État fédéral concernent les questions dites régaliennes comme la monnaie ou la politique extérieure. Pour le reste, les régions sont autonomes et se distinguent fortement les unes des autres en ce qui concerne, notamment, la gestion de leur territoire.

• En Espagne, qui est un État central divisé en 17 communautés autonomes, le degré d’autonomie par rapport à l’État central est variable. La Catalogne est une des communautés où l’autonomie est la plus forte. Dans cette région puissante, la population élit son parlement, lequel choisit le gouvernement et le président de la communauté autonome de Catalogne.

 

Récapitulons.L’aménagement des territoires concerne tous les aspects de la vie quotidienne. A ce titre, tous les territoires sont touchés. Les acteurs qui le mettent en œuvre sont multiples mais ils ont des poids différents selon les pays, comme en témoigne l’exemple des régions.