Déterminer la valeur d'un présent

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le verbe

Le cours audio

Le présent de l'indicatif est l'un des temps les plus utilisés de notre système de conjugaison.
Généralement, il exprime des actions qui ont lieu au moment où l'on parle. Mais à cette valeur fondamentale s'en ajoutent d'autres.

 

 

o Le présent est évidemment le temps de base d'un dialogue.
" Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? ", dit le Loup à l'Agneau, dans la fable de La Fontaine.
Le présent sert bien ici à exprimer une action qui se déroule au moment où le loup parle. On parle de présent d'énonciation.

Dans un récit au passé, un narrateur peut également être amené à employer ce présent quand il évoque des réflexions ou des sentiments contemporains du moment de l'écriture.
C'est le cas de Chateaubriand au début des Mémoires d'Outre-tombe.
" Aujourd'hui que je regrette encore mes chimères sans les poursuivre, je veux remonter le penchant de mes belles années. "
Les verbes " regrette " et " veux " sont bien au présent d'énonciation.

o De manière plus inattendue, le présent peut servir à rapporter des faits passés.
On parle alors de présent de narration. Un tel présent permet de rendre les faits passés plus proches, plus immédiats.

• Par exemple, dans un récit historique.
" Au Ve siècle av. J.-C., tous les Grecs parlent la même langue, honorent les mêmes dieux. Pourtant la Grèce ne forme pas un État. Elle se définit, depuis le VIIIe siècle, comme une juxtaposition de cités autonomes. "

• On rencontre aussi ce présent dans un récit littéraire.
Il peut être alors employé de manière très ponctuelle. La narration s'engage au passé et, tout à coup, pour rendre l'action plus vivante, l'auteur fait appel au présent.
Écoutez cet exemple extrait de la fable du Loup et de l'Agneau.
" Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun, qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait. "

Le présent de narration " survient " crée la surprise : tout à coup le Loup est là, qui menace l'Agneau.

o Enfin, le présent permet d'énoncer des faits permanents. On parle d'un présent de vérité générale.
Le voici employé par Chateaubriand : " Il est donc vrai que tout change, que le malheur même périt comme la prospérité ! "

o Retenez ces trois valeurs principales du présent : présent d'énonciation, présent de narration et présent de vérité générale.