Distinguer les principaux homonymes grammaticaux

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’orthographe

Le cours audio

En français, on rencontre plein de petits mots qui se prononcent de la même façon mais ne s'écrivent pas de la même façon. On les appelle des homonymes grammaticaux : de fait, il suffit souvent de reconnaître leur classe grammaticale pour savoir les orthographier.
Prenons l'exemple de tous ces mots qui se prononcent [se] et qui s'écrivent :
- c.e.s ou s.e.s en un seul mot, quand il s'agit d'un déterminant ;
- c.'.e.s.t ou s.'.e.s.t, en deux mots, quand on a affaire au verbe être précédé de c' ou de s' ;
- ou encore s.a.i.t s'il s'agit du verbe savoir.

 

 

o Commençons avec une petite devinette :
C'est jaune et cela vole. Qu'est-ce que c'est ?
La réponse sera donnée à ceux qui trouvent comment l'on écrit le mot [sɛ], qu'on entend deux fois dans cette devinette : C'est jaune et cela vole. Qu'est-ce que c'est ?

• Remarquez ici que le mot [sɛ] peut être remplacé par [setɛ] :
" C'était jaune et cela volait. Qu'est-ce que c'était ? " ;
Il s'agit donc bien d'une forme verbale contenant le verbe être.
On hésite cependant encore entre deux formes : c'est, c.'.e.s.t ou s'est, s.'.e.s.t ?

• On remarque alors que [sɛ] peut être remplacé par " cela est " :
" Cela est jaune et cela vole. Qu'est-ce que cela est ? "
Vous en déduisez qu'il s'agit du verbe être précédé du pronom c', qu'il faut donc l'écrire c.'.e.s.t. et vous avez mérité la réponse à la devinette.
C'est jaune et cela vole. Qu'est-ce que c'est ?
Une frite télécommandée, bien sûr !

o L'orang-outang se gratte la tête avec ses ongles de pied.
Cela est bien connu.
Savez-vous en revanche comment s'écrit [se] dans ses ongles de pied ?
Raisonnons ensemble :
- [se] est placé devant un nom ongles de pied ; c'est un déterminant ;
- pour savoir s'il s'agit du déterminant démonstratif c.e.s ou du déterminant possessif s.e.s, demandez-vous si on peut remplacer le GN par " ceux-ci " ou " les siens ".
Ici, le déterminant est possessif : ses ongles de pied, " les siens ". On écrit [se] s.e.s.

o Mettons maintenant l'exemple précédent au passé composé :
L'orang-outang s'est gratté la tête avec ses ongles de pied.
Le verbe pronominal se gratte, se (s.e) suivi de gratte, est devenu s'est gratté.
S'est est ici composé du verbe être précédé du pronom s' : il faut donc l'écrire s.'.e.s.t.

o Ces exemples ne sont pas très relevés.
Raisonnons une dernière fois :
- [se] est placé devant un nom exemples ; c'est un déterminant ;
- pour savoir s'il s'agit du déterminant démonstratif c.e.s ou du déterminant possessif s.e.s, demandez-vous si on peut remplacer le GN par " ceux-ci " ou " les siens ".
Ici, le déterminant est démonstratif : ces exemples, " ceux-ci, que l'on vient d'énoncer ". On écrit [se] c.e.s.