L’Allemagne nazie

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

Le cours audio

En 1918, Adolf Hitler n'est que l'obscur caporal d'une armée qui vient de capituler. Quinze ans plus tard, il est devenu le chef absolu de l'Allemagne. Comment en est-on arrivé là ?

 

 

En premier lieu, comment Hitler a-t-il pris le pouvoir ?

• Vaincue et humiliée par le Traité de Versailles, la République de Weimar connaît des débuts difficiles : les réparations pèsent lourd sur le pays, l'inflation est catastrophique. Mais la situation s'améliore à partir de 1924.

• Hitler et son parti, le NSDAP (parti nazi), n'acceptent pas le Diktat de Versailles. Appuyé par un service d'ordre musclé, les SA, Hitler tente en 1923 de prendre le pouvoir à Munich. L'échec du putsch le conduit en prison, où il écrit Mein Kampf (" Mon combat "). Selon Hitler, le peuple allemand appartient à la race supérieure, qui doit dominer le monde pour assurer son espace vital (Lebensraum). Seul un guide exceptionnel (Führer) pourra assumer cette tâche.

La crise des années 1930 est très durement ressentie en Allemagne, avec 6 millions de chômeurs. Elle permet au parti nazi, qui promet du pain et du travail, de gagner les élections de 1932. Hitler devient chancelier le 30 janvier 1933.

Définissons maintenant les étapes qui mettent en place la dictature nazie sur tout le pays.

• Orchestré par les SS, la garde personnelle de Hitler, l'incendie du Reichstag lui permet d'interdire le Parti communiste, rendu responsable. Hitler proclame l'état d'urgence et se fait accorder les pleins pouvoirs. Le parti nazi devient parti unique. Un régime de terreur se met en place, sous la haute main des SS et de la Gestapo. Les premiers camps de concentration commencent à fonctionner.

La population est embrigadée par le nouveau régime, à tout âge : écoles Adolf Hitler, Jeunesses hitlériennes, parti nazi. La propagande est incessante. Les grands rassemblements du parti nazi sont autant de messes à la gloire du national-socialisme.

• Le régime nazi met immédiatement en place une politique antisémite et eugéniste : les Juifs sont persécutés (Nuit de cristal en novembre 1938). Les lois de Nuremberg en 1935 les excluent de la citoyenneté allemande ; malades et handicapés sont stérilisés et parfois euthanasiés.

Sur le plan extérieur, Hitler liquide le traité de Versailles. Sa politique de reconquête mène à une guerre d'agression.

• Hitler liquide d'abord le traité de Versailles : le réarmement allemand permet une réduction drastique du chômage ; la Rhénanie est remilitarisée en 1936. Les dictatures fascistes italienne et allemande s'allient dans l'Axe Rome-Berlin, qui devient le Pacte d'acier en 1939.

• Hitler tente ensuite de réunir les peuples de langue allemande. En mars 1938, il annexe l'Autriche : c'est l'Anschluss. En septembre 1938, la conférence de Munich valide son annexion des Sudètes, région tchèque de populations germanophones. Anglais et Français pensent avoir sauvé la paix.

• Mais Hitler veut donner à l'Allemagne son espace vital : en mars 1939, le reste de la Tchécoslovaquie est démembré. Le Pacte germano-soviétique avec Staline lui assure la neutralité complice de l'URSS. Le 1er septembre 1939, la Wehrmacht entre en Pologne. France et Royaume-Uni déclarent alors la guerre à l'Allemagne le 3 septembre. La Seconde Guerre mondiale débute.

Conclusion
Ainsi, le Diktat de Versailles et la crise des années 1930 ont favorisé la prise de pouvoir par le parti nazi. Hitler a mis en place dès 1933 un régime totalitaire de droite, le nazisme. Sa volonté de revanche et d'expansion débouche logiquement sur la guerre.