L'innovation

Merci !

Cours audio
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Croissance, fluctuations et crises

Le cours audio

L’offre de produits proposés aux consommateurs est de plus en plus sophistiquée, comme le montrent, par exemple, les nouveaux services offerts par les smartphones. En faisant preuve d’innovation, il s’agit pour les constructeurs de se différencier de la concurrence afin de maintenir et d’accroître leurs parts de marché. En quoi l’innovation est-elle un facteur de croissance ?

 

Commençons par définir l’innovation.

L’économiste autrichien Joseph Schumpeter caractérise l’innovation comme la mise en œuvre d’une nouvelle fonction de production plus efficace que la précédente. Une nouvelle combinaison productive à base de travail humain et de capital peut ainsi créer une augmentation de valeur pour l’entreprise, pour l’économie nationale mais aussi permettre de mieux satisfaire les besoins des consommateurs.

 

Quelles sont les deux formes principales de l’innovation ?

· À la suite de Schumpeter, on peut distinguer les innovations de produit et les innovations de procédé.

· Le premier type d’innovation, l’innovation de produit, consiste en la fabrication d’un produit nouveau, ou l’amélioration d’un produit déjà existant auquel on ajoute une qualité nouvelle. La commercialisation du récepteur de télévision dans les années 1930 au Royaume-Uni, puis son amélioration constante avec l’introduction de l’image en couleur, de la télécommande, de l’écran plat ou de la 3D relèvent de l’innovation de produit.

· Le second type d’innovation, l’innovation de procédé, consiste à produire plus vite, mieux, moins cher et de façon plus fiable. L’introduction de la chaîne de montage dans la construction automobile, au début du xxe siècle, par Henry Ford, constitue une innovation de procédé. Mais, l’innovation de procédé peut également caractériser la fonction commerciale. On peut évoquer l’apparition des grands magasins au xixe siècle ou, plus récemment, le commerce électronique qui se développe grâce à Internet.

 

Quel rapport existe-t-il entre Mark Zuckerberg, Steve Jobs et Bill Gates ?

· Ces trois entrepreneurs américains sont à l’origine d’innovations de produit qui connaissent la faveur de centaines de millions de consommateurs dans le monde entier. Qui ne connaît pas Facebook, Apple ou Microsoft ? Schumpeter met en avant la personne de l’entrepreneur comme l’agent à l’origine de l’innovation. Pour l’économiste autrichien, l’entrepreneur est le révolutionnaire de l’économie, celui qui nage contre le courant en brisant la routine de la production. Il est aussi l’homme des risques. L’entrepreneur innovateur peut échouer, mais, s’il gagne, il bénéficie d’un profit de monopole récompensant ses efforts. C’est ainsi que Bill Gates a pu devenir l’homme le plus riche du monde.

· L’innovation est un élément primordial dans les stratégies de développement des entreprises en termes de compétitivité. Ainsi, les innovations de procédé permettent-elles de produire moins cher et de favoriser la compétitivité-prix des produits. Les innovations de produit permettent de faire la différence sur le marché par l’apport d’une qualité supplémentaire : c’est la compétitivité hors-prix, dite également compétitivité structurelle. Mais l’innovation n’a pas que des effets positifs.

 

En quoi l’innovation se traduit-elle par une « destruction créatrice » ?

· Pour Schumpeter, l’innovation est un processus de destruction créatrice qui vient constamment bouleverser le système économique. Ainsi, le système de libre-entreprise, c’est-à-dire le capitalisme est-il toujours en déséquilibre.

· L’innovation a aussi des effets contrastés sur l’emploi, puisqu’elle est à la fois créatrice et destructrice d’emploi.

· L’innovation a enfin des conséquences particulièrement sensibles sur les structures sociales. Elle provoque la déqualification de certains salariés. Mais, à l’inverse, la création de biens d’équipement de plus en plus sophistiqués modifie le niveau de compétence de la main-d’œuvre et entraîne un allongement de la scolarisation.

 

En conclusion

Dans un environnement économique mondialisé, l’innovation est plus que jamais nécessaire. Les entreprises doivent poursuivre leurs efforts de recherche et de développement en vue d’insuffler une nouvelle dynamique à une économie mondiale porteuse de croissance, de nouveaux emplois et de plus de bien-être.