L'intégration européenne

Merci !

Cours audio
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Mondialisation et intégration européenne

Le cours audio

La crise de la dette souveraine qui, depuis 2011, frappe certains pays membres de la zone euro et ses conséquences sur le devenir de l’Europe économique sont à la une de l’actualité. L’Union européenne est la zone d’intégration économique la plus avancée du monde. Elle rassemble près de 502 millions d’habitants, répartis en 27 pays. Dix-sept d’entre eux ont choisi de se doter d’une monnaie et d’une politique monétaire unique. Ils constituent la zone euro. Qu’est-ce qui fait de l’Union européenne une expérience originale d’intégration économique ?

 

Commençons par définir la notion d’intégration économique.

· L’intégration économique est un processus qui permet à plusieurs États de rapprocher leurs potentialités économiques. Selon l’économiste hongrois Bela Balassa, il existe cinq étapes successives dans le processus d’intégration.

· La première étape est celle de l’association de libre-échange. Plusieurs États décident de supprimer les droits de douanes, qui réduisent la circulation des marchandises entre leurs marchés respectifs. 

· La deuxième étape, l’union douanière, consiste à convenir, sur les bases de l’association de libre-échange, d’une politique douanière commune vis-à-vis des pays tiers.

· La troisième étape, le marché commun, prend comme base l'union douanière à laquelle s’ajoute la libre circulation des marchandises, des capitaux et des personnes.

· La quatrième étape, l'union économique, est fondée sur un marché commun et une harmonisation des politiques économiques.

· Enfin, la cinquième étape, l’union économique et monétaire (ou UEM) suppose une monnaie commune, et donc une politique monétaire commune.

 

Quelles sont les caractéristiques de l’intégration européenne ?

· L’Europe économique est née d’une volonté essentiellement politique, à savoir la réconciliation franco-allemande dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale.

· En 1951, six pays européens s’engagent sur la voie de la collaboration économique avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier, qui emprunte la forme de l’union douanière. En 1957, est signé le traité de Rome qui élargit à tous les produits les bénéfices de l’union douanière. En 1968, les droits de douane sont supprimés dans l’Europe des Six. C’est déjà une révolution, mais l’intégration européenne va se poursuivre.

· L’étape suivante correspond à la création d’un grand marché, qui supprime les frontières pour les marchandises, les travailleurs et les capitaux. Ce marché commun est mis en place à la suite de l’Acte unique européen de 1986.

· Puis, en 1991, les accords de Maastricht créent une monnaie unique, l’euro, associée à une politique monétaire commune initiée par la Banque centrale européenne.

· Parallèlement, on assiste à un début d’harmonisation des politiques budgétaires avec le Pacte de stabilité et de croissance, en 1997. Ce pacte prévoit une limite pour les déficits budgétaires et la dette publique de chaque membre de la zone euro. Les déficits annuels ne doivent pas dépasser le seuil de 3 % du PIB et la dette publique ne doit pas aller au-delà de 60 % du PIB.

 

En conclusion

La crise des subprimes en 2008 aux États-Unis et le sauvetage public des banques des deux côtés de l’Atlantique ont amené à assouplir la discipline européenne. Aujourd’hui, la zone euro est en crise. Il faudra repenser les règles communautaires pour prolonger les acquis de l’Union européenne.