L'oral de contrôle

Merci !

Cours audio
Classe(s) : Tle ES - Tle L - Tle S | Thème(s) : L'épreuve orale

Le cours audio

L’oral de contrôle

 

Quel est le principe de cette épreuve ?

Eh bien l’oral, dit de second groupe, peut être choisi, comme vous le savez sans doute, si la moyenne de la première session est comprise entre 8 et 10. Cette moyenne sera recalculée en ne gardant pour les deux matières choisies à l’oral que la meilleure des deux notes entre la première et la seconde session.

 

L’épreuve portera sur un extrait de l’une des œuvres étudiées durant l’année. Apportez deux exemplaires de chaque œuvre dont la liste est jointe à votre livret scolaire. Si vous êtes en série STG, votre professeur de philosophie choisira peut-être de vous faire présenter une liste comportant une série d’extraits de textes.

Vous disposez d’une vingtaine de minutes pour préparer votre commentaire et d’une vingtaine de minutes pour l’exposer et répondre aux questions de l’examinateur. L’oral se décompose donc en une phase de monologue, c’est vous qui parlez, puis en une phase de dialogue.

 

L’examinateur vous demandera peut-être de commencer par lire le texte ; ce sera déjà pour lui une manière de vérifier que vous avez bien compris le texte, soignez donc bien votre lecture en la rendant vivante et en insistant bien sur les passages importants du texte.

Vous commencerez d’abord par poser le problème auquel répond le texte puis la réponse du texte à ce problème, c’est-à-dire sa thèse, puis le plan du texte, c’est-à-dire la manière dont il établit cette thèse. Si vous êtes en série générale, vous n’êtes pas censés découvrir le texte lors de l’épreuve mais le connaître pour l’avoir étudié durant l’année. Vous devez donc savoir le situer dans l’œuvre et la philosophie de l’auteur.

Après cette introduction, vous allez expliquer le texte à travers chacune de ces grandes parties en montrant bien leur articulation et en soulignant bien les moments clés du texte, les notions importantes et même les problèmes du texte. N’hésitez pas à être très clair et à vous dire que votre examinateur n’a pas compris le texte, que c’est donc à vous de le lui faire comprendre.

Dans la conclusion, montrez en quoi ce texte apporte une réponse intéressante au problème soulevé dans l’introduction.

Puis vient la phase de dialogue : après vous avoir écouté, l’examinateur vous interrogera afin de vérifier votre compréhension du texte et éventuellement afin de rectifier quelques-unes de vos erreurs.

 

Le but de l’examinateur c’est ici d’évaluer vos capacités de jugement ainsi que vos connaissances générales et philosophiques. Répondez-lui avec précision par des phrases complètes et sans expressions familières en vous assurant toujours d’avoir bien compris les questions posées. N’hésitez donc jamais à demander des clarifications, ne craignez pas de revenir sur votre pensée pour l’exprimer le mieux possible car c’est votre expression qui sera évaluée.