L’ordre politique

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 1re ES | Thème(s) : Ordre politique et légitimation

Le cours audio

 

L’ordre politique

Le marché permet le fonctionnement de l’économie par la rencontre entre l’offre et la demande. Les groupes sociaux assurent l’intégration et l’organisation du corps social. L’État est l’ordre politique qui organise les rapports de pouvoir entre les individus.

 

L’État est l’organisation qui sert de cadre et de support au pouvoir politique. Il se caractérise par l’institutionnalisation du pouvoir. Dans les États démocratiques, l’organisation des pouvoirs publics est codifiée dans des textes constitutionnels reconnus et ratifiés par la population. Les citoyens peuvent se faire entendre et bénéficient de la protection de la loi. Cependant, l’État peut prendre des formes différentes. L’État unitaire repose sur l’unité décisionnelle en matière législative, administrative et judiciaire. C’est le cas de la France, où « la République est une et indivisible ». L’État fédéral, quant à lui, réunit des États indépendants qui partagent avec d’autres États un certain nombre de prérogatives politiques et administratives, c’est le cas des États-Unis d’Amérique ou encore de l’Allemagne.

 

Le fondement de l’État repose dans la plupart des pays sur le modèle démocratique. La démocratie, selon la formule du président américain Thomas Jefferson, est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. Historiquement, la première forme de démocratie est la démocratie directe : le pouvoir appartient à chaque citoyen qui devient un gouvernant. On peut alors parler de citoyenneté-participation. La citoyenneté est alors moins un droit qu’un pouvoir : celui de participer aux décisions qui entraînent l’avenir de la Cité. L’exemple le plus caractéristique de la démocratie directe reste la démocratie athénienne, où les citoyens votaient les lois à main levée.

 

Cependant, la croissance de la population et la complexité de la gestion de la cité ont entraîné l’apparition de la démocratie représentative. Dans ce cadre, les citoyens exercent leur pouvoir par l’intermédiaire de représentants élus lors des consultations électorales. Cette forme de citoyenneté repose sur la délégation du pouvoir politique aux professionnels de la politique et de l’État.

Il convient également de citer la démocratie participative qui redonne du pouvoir à la « base citoyenne ». Les conseils de quartiers, les groupes d’intérêt fondés sur la défense de l’environnement ou les associations de consommateurs réconcilient les citoyens et des autorités politiques parfois jugées trop éloignées des préoccupations quotidiennes de la population.