L’URSS de Staline

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

Le cours audio

L'URSS de Staline fut une dictature sans égale dans le monde. Ce fut le premier régime totalitaire de l'Histoire.
Des circonstances historiques particulières ont permis la mise en place de la dictature stalinienne, qui a changé radicalement l'économie et la société soviétiques, maintenant la population sous un régime de terreur et de propagande.

 

 

On peut se demander comment, en une dizaine d'années, on est passé de la Russie impériale à l'URSS de Staline.

• Les défaites militaires de la Première Guerre mondiale conduisent aux révolutions de février puis d'octobre 1917 : le Tsar est renversé, les Bolcheviks de Lénine prennent le pouvoir et signent une paix séparée le 3 mars 1918. Jusqu'en 1921, toutefois, la guerre civile fait rage entre les Blancs et l'armée rouge, organisée par Trotski. Le communisme de guerre de Lénine triomphe, mais provoque une terrible famine en 1921.

• Lénine juge alors nécessaire de faire une pause dans la construction du socialisme et met en place une Nouvelle Politique Économique : la NEP, qui réintroduit " un capitalisme limité pour un temps limité ". La situation économique s'améliore, notamment pour les paysans riches (les koulaks) et les hommes d'affaires (nepmen).

• En 1922, l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (U.R.S.S.) est créée : c'est un État fédéral, mais chaque Parti Communiste national obéit en fait à celui de Moscou. La dictature politique est déjà en place : le PC est l'unique parti autorisé.

•À la mort de Lénine, en 1924, Staline, quoique moins brillant que Trotski, fait évincer son rival, exclu en 1927, puis banni d'URSS en 1929. Staline est désormais seul maître du Parti, donc du pays.

Staline construit alors le socialisme.

• En 1929, Staline abandonne la NEP et décide la collectivisation. Chaque paysan perd la propriété de ses terres et de son bétail, au profit d'une exploitation collective, le kolkhoze. Les résistances sont férocement réprimées. La production agricole s'effondre : en 1932-1933, la famine fait plusieurs millions de victimes, notamment en Ukraine, avec des cas de cannibalisme.

• L'économie tout entière est nationalisée. Le Gosplan organise la production selon des plans quinquennaux. Priorité est donnée à l'industrie lourde. L'État mène une propagande intensive pour glorifier le travail au service du socialisme, et érige en exemple le mineur Stakhanov. Malgré des productions de mauvaise qualité et la pénurie de produits alimentaires, l'URSS devient la 3e puissance industrielle mondiale.

• L'industrialisation entraîne une forte urbanisation. Si les fonctionnaires du parti deviennent les nouveaux privilégiés, la population est massivement scolarisée, la médecine gratuite, le chômage inexistant.

Mais la population vit sous un régime totalitaire qui impose sa soumission.

• Il est en effet très difficile d'exercer les libertés élémentaires. La police politique (NKVD) est partout. Les opposants sont jetés au goulag, dans des camps de travail forcé où la mortalité est très élevée. Le pays vit sous un régime de terreur. Entre 1936 et 1938, Staline épure le Parti : les procès de Moscou éliminent tous ses rivaux éventuels.

Le culte de la personnalité de Staline atteint alors des sommets : tous les médias chantent les louanges de celui qui est surnommé le " petit père des peuples ". La population est embrigadée dès son plus jeune âge dans les organisations communistes. La délation est encouragée, y compris à l'intérieur d'une même famille.

Conclusion
Ainsi, à la faveur d'une dictature déjà établie par Lénine, Staline a su s'imposer à la tête du parti unique et s'assurer un pouvoir absolu. Sous son impulsion s'est mise en place une économie socialiste collectiviséele sacrifice des campagnes a permis le développement industriel. Mais la population vit sous un régime de terreur et de propagande. Le stalinisme est un régime totalitaire.