La France dans la mondialisation

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 1re S - 1re L - 1re ES | Thème(s) : L'Union européenne et la France dans le monde - La France et l'Europe dans le monde - La France et l’Europe dans le monde

Le cours audio

La France compte-t-elle encore dans le monde actuel ? A-t-elle encore les moyens de ses ambitions ? C’est une vraie question !

 

Et d’abord, la France est-elle encore une grande puissance économique ?

• Avec 65 millions d’habitants (moins d’1 % de la population mondiale), la France a le 8e PIBdu monde. La croissance de ce PIB est toutefois bien molle.

• Le pays est la 5e puissance commerciale mondiale, toujours compétitive dans les services, surtout grâce au tourisme. Cependant il est structurellement déficitaire dans les échanges de biens et n’est plus que 5e destination mondiale des investissements directs à l’étranger (IDE).

• Dernier aspect de cette puissance : lesgrandes entreprises françaises comptent encore 39 représentantes parmi les 500 premières mondiales. Mais la plupart sont des firmes largement internationalisées, dont l’essentiel des bénéfices est aujourd’hui réalisé hors de France.

 

On voit que le bilan est bien nuancé.

 

Le bilan est-il plus positif sur les plans politique et militaire ?

Là encore, il semble que les ambitions soient plus vastes que les moyens.

• Héritage de son empire colonial, l’Outre-mer français donne au pays des points d’appui partout dans le monde. Mais cet héritage est contesté par endroits (par exemple, par les mouvements indépendantistes en Nouvelle-Calédonie).

• La France reste une puissance nucléaire, membre permanent du Conseil de sécurité et garde uneaudience encore importante dans les institutions internationales : G8, FMI, OMC par exemple.

Sapuissance militaire est réelle, avec une armée professionnelle équipée d’armements de pointe. Mais ses interventions militaires se font surtout dans ses ex-colonies d’Afrique ou via une participation à une coalition (en Afghanistan ou en Libye, récemment).

 

De fait, c’est sur le plan culturel que le soft power à la française conserve le plus d’atouts.

• Le rayonnement mondial de la France est encore incontestable sur le plan culturel, en raison d’un héritage historique exceptionnel. Un héritage qui est d’abord celui de valeurs : celles inscrites dans la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789.

• L’héritage colonial fait par ailleurs du français la langue officielle de 29 pays et de 175 millions de personnes. Notez cependant que la langue française n’est plus aujourd’hui que 9e et que son usage international diminue.

• La France reste surtout la patrie d’un certain art de vivre qui fascine les élites du monde entier, à travers la gastronomie, la mode, le luxe, les arts et la littérature.

 

 

<Ce soft power se manifeste bien à travers une activité où la France est n°1 mondial : le tourisme.

La France est en effet le 1er pays récepteur : presque 80 millions d’étrangers par an.

Il est vrai qu’elle a des atouts considérables en la matière : une situation de carrefour entre l’Europe du Nord et la Méditerranée ; des équipements de très haut niveau ; des paysages qui permettent tous les types de tourisme : balnéaire, montagnard, vert et un patrimoine culturel unique au monde.

 

Au premier rang pour toutes les activités, Paris représente une ville à part : une ville dite mondiale.

• Les villes mondiales sont celles qui jouent un rôle de commandement grâce à leurs infrastructures et leur capital humain. En tête, New York, Londres et Tokyo. Paris est en général classée en 4e position.

 

• Avec plus de 10 millions d’habitants, Paris est une ville de pouvoir (exécutif, législatif, judiciaire). Sa fonction de commandement s’illustre également dans la présence de sièges de grandes organisations internationales.

 

• Paris et sa région, l’Île-de-France, créent 29 % du PIB français. Les emplois qualifiés y sont surreprésentés. S’y développent le tourisme, la mode, la finance mais aussi des secteurs économiques porteurs comme le numérique, la santé et le design.

 

Quelques idées clés à retenir.

La France conserve donc des positions économiques et commerciales encore enviables. De son histoire, elle conserve un héritage politique et militaire impressionnant, mais ses ambitions paraissent désormais en décalage par rapport à ses moyens.

C’est surtout au plan culturel qu’elle conserve un soft power majeur, comme le montre sa première place touristique mondiale ou le rôle exceptionnel de Paris, dont les fonctions centrales s’exercent tant à l’échelle nationale que planétaire.