La mondialisation

Merci !

Cours audio
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Mondialisation et intégration européenne

La mondialisation est un ph&eacute nom&egrave ne qui para&icirc t in&eacute luctable. Cependant, est-elle favorable aux diff&eacute rentes parties prenantes de l&rsquo &eacute conomie mondiale&nbsp ? Est-elle synonyme de progr&egrave s et de bien &ecirc tre ou, au contraire, de crises et de ch&ocirc mage&nbsp ?

&nbsp

Commen&ccedil ons par d&eacute finir la notion de mondialisation, en la distinguant bien du commerce international.

&middot Faites attention car ces deux notions renvoient &agrave des r&eacute alit&eacute s tr&egrave s diff&eacute rentes l&rsquo une de l&rsquo autre.

&middot Le commerce international, ou &eacute change international, repose sur la circulation des marchandises. Cependant, comme l&rsquo &eacute voque l&rsquo &eacute conomiste britannique David Ricardo, les facteurs de production, le travail comme le capital, restent attach&eacute s au territoire des &Eacute tats-nations.

&middot La mondialisation est d&rsquo une tout autre nature. Certes les marchandises circulent toujours, mais il en est de m&ecirc me pour les facteurs de production&nbsp : le capital financier, les biens d&rsquo &eacute quipement et les travailleurs.

&nbsp

Qui sont les agents &agrave l&rsquo origine du processus de mondialisation&nbsp ?

&middot Ce sont les grandes entreprises, celles qu&rsquo on d&eacute signe sous le terme de transnationales, ainsi que les grandes banques ou les investisseurs institutionnels, qui ont &eacute largi leurs activit&eacute s du cadre national &agrave la totalit&eacute de la plan&egrave te.

&middot Les soci&eacute t&eacute s transnationales ont recours aux investissements directs &agrave l&rsquo &eacute tranger (ou IDE). Ces investissements sont d&eacute finis par le Fonds mon&eacute taire international comme l&rsquo acquisition d&rsquo au moins 10&nbsp % du capital d&rsquo une entreprise en vue de participer &agrave sa gestion. Ainsi, &agrave la place d&rsquo une division internationale du travail, s&rsquo est d&eacute velopp&eacute e une division internationale du processus productif.

&middot L&rsquo offre de produits, de biens et de services est aujourd&rsquo hui mondiale. Les soci&eacute t&eacute s transnationales con&ccedil oivent des strat&eacute gies consistant &agrave jouer sur l&rsquo attractivit&eacute des pays en fonction de leurs avantages r&eacute ciproques, tels le co&ucirc t de la main-d&rsquo &oelig uvre, la qualit&eacute des infrastructures, la stabilit&eacute des r&eacute gimes politiques ou la faiblesse de la fiscalit&eacute . De ce point de vue, la mondialisation permet d&rsquo accro&icirc tre la maximisation du profit, &agrave la fois par la r&eacute duction des co&ucirc ts de production et par l&rsquo augmentation du chiffre d&rsquo affaires.

&nbsp

La mondialisation est-elle un ph&eacute nom&egrave ne globalement positif&nbsp ?

&middot Certes, les consommateurs am&eacute ricains ou europ&eacute ens peuvent disposer de produits &agrave un prix largement inf&eacute rieur &agrave celui dont ils devraient s&rsquo acquitter si ces produits &eacute taient fabriqu&eacute s dans un pays d&eacute velopp&eacute .

&middot Cependant, la mondialisation se traduit par une mutation de la structure des emplois, dans les pays d&eacute velopp&eacute s comme dans les pays &eacute mergents. Les industries de main-d&rsquo &oelig uvre ont tendance &agrave quitter les pays du Nord pour ceux du Sud. Ces transformations sont associ&eacute es &agrave des d&eacute localisations d&rsquo entreprises et au ch&ocirc mage des travailleurs les moins qualifi&eacute s. Parall&egrave lement, dans les pays &eacute mergents, la mobilit&eacute du travail engendre de nombreux probl&egrave mes qui viennent bouleverser les &eacute quilibres &eacute conomiques et sociaux traditionnels.

&nbsp

En conclusion

La mondialisation peut &ecirc tre appr&eacute hend&eacute e comme une innovation de rupture. Cependant, pour que ses effets puissent servir &agrave tous, et non pas seulement aux bailleurs de fonds des soci&eacute t&eacute s transnationales, elle doit &ecirc tre encadr&eacute e par des r&egrave gles d&eacute finies au niveau national et international.