La répartition des hommes et des richesses dans le monde

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Les enjeux du développement durable

Le cours audio

La population de la Terre n'est pas également répartie, ni également riche et développée. Quels sont les causes et les enjeux de ces contrastes ?

La répartition de la population mondiale à la surface du globe est très inégale.

• Certains espaces vides ne sont que ponctuellement parcourus par les hommes.
À l'inverse, des espaces pleins, appelés " foyers de peuplement ", se distinguent par une densité forte. 60 % de la population mondiale se concentrent dans 3 foyers : il s'agit de l'Asie de l'Est, l'Asie du Sud et l'Europe de l'Ouest.

• En outre, la moitié des hommes sont des urbains et les villes dans lesquelles ils vivent ne cessent de s'étendre surtout au Sud où l'urbanisation est rapide.

Les fortes concentrations humaines s'expliquent par différents critères.

• Prenons pour commencer l'histoire : en effet, le peuplement des trois principaux foyers est très ancien, par exemple en Chine.

• Ensuite, les conditions naturelles : ces foyers sont souvent des régions de faible altitude - des vallées ou des littoraux -, par conséquent des régions naturellement favorables aux échanges et aux activités humaines.

• Le processus de peuplement des littoraux, appelé " littoralisation ", est aujourd'hui amplifié par le phénomène de la mondialisation.

Inversement, l'existence de " déserts humains " s'explique surtout par les conditions naturelles.

• L'homme est capable de s'adapter aux contraintes naturelles en aménageant l'espace où il vit.
Néanmoins, certaines contraintes naturelles restent difficiles à surmonter : c'est le cas du froid extrême ou de l'aridité persistante.
Même surmontées, au prix d'efforts humains et financiers importants, elles limitent le peuplement.

• Toutefois, les conditions naturelles n'expliquent pas tout. Certaines montagnes, dont la pente est pourtant une contrainte majeure, peuvent être très peuplées : c'est le cas en Afrique de l'Est par exemple où elles offrent un abri aux maladies comme le paludisme et où les sols volcaniques sont très fertiles. Ce serait donc une erreur de généraliser.

La richesse et le développement sont aussi très inégalement répartis sur Terre.

• On mesure généralement la richesse d'un pays en utilisant le PIB (produit intérieur brut).
Le développement, lui, se mesure par l'IDH, un indice qui combine le revenu par habitant, l'espérance de vie et le niveau d'instruction. Le développement permet donc de rendre compte du bien être et des conditions de vie des hommes.

• La richesse est très inégalement répartie puisque moins de 20 % de la population mondiale produisent et disposent de 80 % des richesses.
Les pays riches sont les pays de la Triade : les États-Unis-Canada, l'Europe de l'Ouest et l'Asie orientale autour du Japon, auxquels viennent s'ajouter les pays de l'Océanie.
On les appelle pays du Nord, parce qu'ils sont majoritairement situés dans l'hémisphère nord. Ces pays riches sont aussi les plus développés.
Pourtant, à l'intérieur même de ce groupe, on trouve des disparités : par exemple, les pays de l'ancien bloc communiste, dont l'économie est planifiée, connaissent un certain retard.

Les pays pauvres sont majoritairement situés dans l'hémisphère sud.

• Ils sont appelés pays du Sud. Mais étant donnée la diversité de leurs situations, il est préférable de parler " des Suds ", au pluriel.

• On peut classer ces pays en quatre catégories.
- Les PMA, ou pays les moins avancés, sont les pays les plus pauvres et se situent essentiellement en Afrique subsaharienne ;
- Les PED ou pays en développement, sont dans une situation intermédiaire : dépendants du Nord, ils disposent d'atouts, mais restent peu industrialisés ;
- Les pays émergents, ou puissance régionale, ont un taux de croissance économique fort, une main d'œuvre bon marché et sont engagés dans une industrialisation rapide : c'est le cas du Brésil, du Mexique, de l'Argentine et de la Turquie ;
- La Chine et l'Inde peuvent être classés à part ; ce sont deux géants démographiques en forte croissance économique. On les appelle aussi les " pays ateliers ".

Conclusion
Pour conclure, nous pouvons dire que la population mondiale connaît une répartition très inégale, tant au niveau géographique, que pour la richesse et le développement.
Ces contrastes ne cessent de s'accentuer entre Nord et Sud, et une aide internationale est nécessaire pour aider le Sud à avancer sur les voies du développement.
Les pays du Nord deviennent un groupe de plus en plus homogène tandis que l'hétérogénéité des pays du Sud continue de s'intensifier.