Les classes sociales

Merci !

Cours audio
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Classes, stratification et mobilité sociales

Le cours audio

De nombreuses inégalités segmentent la structure sociale. Elles concernent l’accès à la propriété, l’obtention de revenus ou la consommation. La société démocratique n’a pas fait disparaître les différences sociales entre les individus et entre les groupes d’individus. Comment les sociologues cherchent-ils à rendre compte, grâce au concept de classe sociale, de ces différences et de leur reproduction ?

 

Retenez en premier lieu qu’au sein de l’analyse sociologique, deux courants principaux évoquent les classes sociales.

· Le premier courant adopte une démarche dite réaliste. Les classes sociales regroupent des individus réels et clairement repérables dans la structure sociale. L’analyse marxiste est un exemple de cette démarche.

· Le second courant, qualifié de nominaliste, part du postulat que les classes sociales ne sont qu’un instrument intellectuel issu des analyses des sociologues pour rendre compte des différences sociales et des stratégies des acteurs face au changement social. Ce second type de démarche est associé aux travaux du sociologue allemand Max Weber.

 

Comment Karl Marx définit-il les classes sociales ?

· Selon Marx, les classes sociales sont définies à partir de trois critères. Le premier, le plus important, est lié à la place que les classes sociales occupent dans le mode de production, notamment par rapport à la propriété privée des moyens de production. Le mode de production capitaliste oppose ainsi la bourgeoisie, propriétaire des instruments de production, aux travailleurs, qui vendent aux employeurs leur force de travail pour pouvoir survivre.

· Le deuxième critère est relatif à la lutte des classes. La classe prolétarienne se regroupe contre la bourgeoisie afin de permettre l’instauration du socialisme.

· Le troisième critère porte sur la conscience de classe. Marx distingue la classe « en soi », fondée sur une situation commune face au capital, et la classe « pour soi », qui suppose la réunion des prolétaires dans la lutte politique.

 

Comment Max Weber définit-il les classes sociales ?

· Le second courant d’analyse des classes sociales est dû à Weber. Il se distingue très nettement de la vision marxiste. Pour Weber, les classes sociales relèvent d’une stratification purement économique. Les classes sociales ne peuvent exister que dans le cadre d’une économie de marché. Elles sont définies à partir de la situation de classe, c’est-à-dire la chance caractéristique, pour un individu ou un groupe d’individus, d’accéder au marché des biens et des services.

· Mais une même situation de classe n’aboutit pas forcément à une lutte de classes. Pour que l’on puisse vraiment parler de lutte de classes, il faudrait que tous ceux qui partagent des caractéristiques identiques face au marché prennent conscience de leurs intérêts communs et engagent des actions communes.

 

Qu’est-ce qui différencie les classes sociales des catégories socioprofessionnelles ?

· La nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles, ou PCS, est fondée sur un découpage de la population active française, par métiers et par professions individuelles. Les catégories socioprofessionnelles s’inscrivent dans la réalité. Vous pouvez être notaire, pâtissier ou professeur de lettres.

· En revanche, les classes sociales n’existent pas dans la réalité. Leur usage reste attaché à une démarche essentiellement théorique. Il convient donc d’utiliser cette notion en signalant si l’on se réfère à Marx ou à Weber.

 

 

En conclusion

Les classes sociales et les catégories socioprofessionnelles sont deux outils différents au service du sociologue. Néanmoins, il est possible de les concilier. On peut d’abord examiner les résultats d’une enquête par PCS, puis, dans un second temps analyser le phénomène étudié à l’aide du concept de classes sociales.