Les littoraux, espaces attractifs

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Gérer les espaces terrestres

Le cours audio

L'occupation des littoraux ne cesse d'augmenter dans le contexte de la mondialisation et la concurrence entre les utilisateurs de ces espaces fragiles est vive.
Dans ce contexte, il faut se demander comment concilier littoralisation des activités et préservation de l'environnement littoral.

Il convient d'abord de présenter les fragilités naturelles des littoraux et les risques auxquels ils sont soumis.

• Le littoral est un espace confronté aux dynamiques des vents et des marées. Le vent forme des vagues qui favorisent l'érosion et le recul des côtes, mais aussi le dépôt de sédiments qui forme les plages. Les grandes tempêtes font reculer les falaises.

•À l'échelle du siècle, le niveau de la mer s'élève de 1 à 5 mm par an, mais dans le contexte du réchauffement climatique cette élévation augmente.

• Les côtes tropicales sont les plus exposées aux tempêtes, aux cyclones et aux tsunamis. Ce sont des risques naturels majeurs, dont l'intensité est difficilement prévisible.

• Les littoraux sont donc des espaces mouvants et fragiles par nature.

La littoralisation des hommes et des activités est un phénomène mondial.

• En effet, 25 % de l'humanité vit aujourd'hui à moins de 25 km de la mer. Les plus grands foyers de peuplement sont proches des littoraux et les plus grandes métropoles du monde y sont localisées.

Trois causes principales sont à l'origine de la littoralisation des activités : l'ouverture aux échanges maritimes, l'essor du tourisme et la poursuite d'activités traditionnelles comme la pêche et l'agriculture.

• Ainsi, on peut signaler dans un premier temps que les transports maritimes assurent 75 % du commerce mondial.

- Le nombre et la taille des navires ont augmenté, les porte-conteneurs se sont multipliés, les techniques de chargement des navires ont été améliorées grâce à des plates-formes multimodales qui associent plusieurs moyens de transport.
- L'extension des zones portuaires a parfois nécessité la construction de terre-pleins comme c'est le cas au Japon. Ce sont des terres gagnées sur la mer grâce à des remblais ; ces espaces accueillent des entrepôts et des industries.
- Cette révolution des transports a donné naissance à des façades maritimes très dynamiques dans les 3 mégalopoles du monde.

• Le tourisme balnéaire est le 2e facteur de la littoralisation.
Les stations touristiques traditionnelles sont nées au XVIIIe siècle en France sur la côte d'Azur. Les stations récentes occupent les fronts de mer, elles ont aménagé des ports de plaisance, des campings et parfois des logements collectifs en tours. Dans ce cas, on parle de balnéarisation de l'espace.
On peut ainsi noter que la Méditerranée accueille 50 % des touristes du monde, mais d'autres régions s'ouvrent également au tourisme balnéaire : les Caraïbes, la Thaïlande, Bali en Indonésie par exemple.

• Enfin, la poursuite des activités traditionnelles comme la pêche et l'agriculture contribue à la concentration des hommes sur les littoraux. Les polders, terres conquises sur la mer grâce à des travaux d'assèchement, sont destinés à la culture de fruits, de légumes ou de fleurs, comme aux Pays-Bas par exemple.

Les littoraux sont des espaces de plus en plus menacés.

• Les littoraux sont des espaces naturellement fragiles, comme nous l'avons déjà vu, mais la présence des hommes accentue les menaces : ils sont à l'origine des marées noires, de la prolifération des algues vertes à cause des engrais agricoles, mais aussi de la dégradation des paysages par les stations touristiques.

• Dans certains pays du Sud, la mangrove, qui est une forêt de palétuviers, est arrachée et elle ne joue alors plus son rôle de ralentisseur de l'érosion et de filtre contre la pollution.

• Le réchauffement climatique, enfin, pourrait augmenter la montée des eaux marines et menacer directement certaines îles tropicales comme la Polynésie ou les Maldives.

• Il apparaît donc de plus en plus difficile de protéger les littoraux. Pour préserver les côtes, plusieurs aménagements ont été mis en place : il s'agit de digues pour consolider les dunes,
d'épis en bois pour protéger les falaises, du bétonnage des côtes pour limiter les effondrements. Mais souvent ces aménagements ne suffisent pas et il est alors nécessaire de classer les littoraux les plus fragiles en réserves naturelles ou en parcs nationaux. Le littoral devient alors un espace " sanctuarisé " où la lande ou les dunes peuvent être parfois interdites aux touristes.

Conclusion
Retenez deux idées.
• 1. Le glissement des activités et des hommes vers les littoraux est un phénomène mondial. 25 % de l'humanité et la plupart des grandes métropoles y sont concentrées.
• 2. Cette littoralisation crée des conflits entre les différents usages des côtes : commerce, ville, tourisme, agriculture. Il devient alors nécessaire de protéger des espaces naturels fragiles.