Orthographier une forme verbale en [e]

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’orthographe

Le cours audio

L'une des fautes d'orthographe les plus fréquentes consiste à écrire à la fin d'un verbe e.r au lieu de e accent aigu, ou inversement. Même des adultes font encore cette faute dans leurs mails.
C'est le moment d'acquérir le bon automatisme !

 

 

o Le problème se pose uniquement à propos des verbes du 1er groupe, mais ce sont les plus nombreux dans la langue française. L'infinitif et le participe passé de ces verbes se terminent en effet par le même son [e], qui s'écrit :
- e.r quand il s'agit de l'infinitif (il faut manger, e.r.) ;
- e accent aigu quand il s'agit du participe passé (il a bien mangé, e accent aigu).

L'astuce classique consiste à essayer de remplacer le verbe du 1er groupe par un verbe d'un autre groupe comme prendre ; de fait, l'infinitif, prendre, et le participe passé, pris, de ce verbe ne peuvent pas être confondus.
Tentons l'expérience avec quelques exemples bien " gaulois " :

Obélix est prêt à tout abandonner pour suivre Astérix.
Comment écrire le son [e] à la fin d'abandonner ?
On essaye la substitution avec le verbe prendre :
Obélix est prêt à tout prendre pour suivre Astérix.
Conclusion : il s'agit d'un infinitif ; il faut écrire abandonner, e.r.

Cornedurus vient d'être sélectionné pour les Jeux olympiques.
Comment écrire le son [e] à la fin de sélectionné ?
On essaye la substitution avec le verbe prendre :
Cornedurus vient d'être pris pour les Jeux olympiques.
Conclusion : il s'agit d'un participe passé ; il faut écrire sélectionné, e accent aigu.

o Quand on a affaire à un participe passé, une seconde question se pose : faut-il ou non l'accorder ?
Rappelons ici rapidement les trois règles de base.

1re règle : Le participe passé employé seul s'accorde comme un adjectif avec le nom auquel il se rapporte.
Quand il ne dit rien, Assurancetourix est un compagnon fort apprécié.
Apprécié s'accorde au masculin singulier avec le nom compagnon auquel il se rapporte : apprécié, é.

2e règle : Le participe passé employé avec l'auxiliaire être s'accorde avec le sujet du verbe.
Les opinions sur le talent d'Assurancetourix sont partagées.
Partagées s'accorde au féminin pluriel avec le sujet les opinions : partagées, é.e.s.

3e règle : Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir ne s'accorde jamais avec le sujet du verbe. Mais il peut s'accorder avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe.
La potion magique que le druide a préparée rend les Gaulois invincibles.
Préparée s'accorde avec le pronom cod que placé avant le verbe ; ce pronom est mis pour la potion magique ; l'accord se fait donc au féminin singulier : préparée, é.e.

o Voici le résumé de la méthode.
• Quand vous entendez [e] à la fin d'un verbe, demandez-vous d'abord s'il s'agit d'un infinitif en e.r ou un participe passé en é.
• Si c'est un participe passé en é, posez-vous la question de son accord.
• N'oubliez pas enfin un dernier cas : si la forme verbale est associée à un vous, elle est à la 2e personne du pluriel et le son [e] s'écrit alors e.z.