Quels sont les thèmes et les genres de l’humanisme ?

Merci !

Cours audio
Classe(s) : 1re L | Thème(s) : Humanisme et Renaissance

Le cours audio

L'humanisme désigne un mouvement littéraire et culturel du XVIe siècle ; il rassemble des penseurs qui mettent l'homme au centre de leurs interrogations et de leurs réflexions. La foi qu'ils mettent en l'homme se trouve cependant mise à mal par les crises de l'Histoire, notamment les guerres de religion.
Les humanistes se réclament par ailleurs de l'Antiquité gréco-romaine, dont ils cherchent à mettre les textes à la portée du plus grand nombre.
En fait, l'humanisme peut être résumé à travers trois grands mots d'ordre :
- la diffusion de la connaissance,
- la référence à la culture antique,
- l'intérêt marqué pour l'individu.
Comment ces principes ont-ils influencé les genres et les thèmes de l'humanisme ?

Vous devez d'abord connaître les principaux genres de ce mouvement :

• La poésie s'impose comme le grand genre de la Renaissance. Clément Marot, à la suite des grands Rhétoriqueurs, se livre à des jeux savants de rimes. Louise Labé et Maurice Scève, représentants de l'école de Lyon, font de l'amour et de ses souffrances un de leur thème de prédilection. Agrippa d'Aubigné, auteur protestant, donne à la poésie engagée ses lettres de noblesse. La Pléiade, Ronsard et Du Bellay en tête, promeuvent une poésie en français, nourrie aux sources gréco-latines, à même de faire accéder ses auteurs à l'éternité.

• Le genre narratif oscille, lui, entre brièveté et prolixité : d'une part, la nouvelle donne dans la veine réaliste, c'est le cas dans L'Heptaméron de Marguerite de Navarre ; d'autre part, l'œuvre romanesque célèbre de Rabelais met en scène deux géants Gargantua et Pantagruel ; le récit de leurs aventures, souvent comiques et grotesques, vaut aussi pour une initiation à la sagesse.

•À la frontière des genres, il faut ajouter les Essais de Montaigne : c'est une œuvre qui embrasse les sujets les plus divers sur lesquels l'auteur " s'essaie ", c'est-à-dire met à l'épreuve ses jugements loin de toute certitude.

Cependant, ces genres sont indissociables des principaux thèmes de l'humanisme que vous devez aussi bien maîtriser.

• Le premier, c'est le thème de l'éducation : les humanistes ont confiance dans le caractère perfectible de la nature humaine. Éduquer l'individu revient donc à faire progresser l'humanité toute entière. On parle d' " honnête homme ", soit un homme savant sans être pédant, poli sans être affecté.

• Le deuxième, c'est l'altérité. En effet, la découverte du Nouveau Monde a engagé l'Europe à rencontrer cet autre dont les mœurs et la religion sont si différentes. Sur ce sujet, Les humanistes engagent leurs contemporains à la tolérance.

• L'idéal de pureté constitue un troisième thème clé: en littérature, il s'agit de revenir aux textes originaux de l'Antiquité ; sur le plan religieux, les évangélistes prônent un retour à la Parole biblique authentique et les protestants veulent rénover la morale chrétienne.

• Dernier thème enfin : la nature : elle reste la mère des hommes et, comme telle, est donnée en modèle. Les peuples dits " sauvages " l'ont bien compris : ils méprisent les artifices de la civilisation et vivent en harmonie avec le monde naturel.

Conclusion
Ainsi, l'humanisme voit le jour à la Renaissance, mais trouve nombre de ses principes dans l'Antiquité. Au-delà des doutes que font surgir les conflits religieux et coloniaux, il affirme une confiance nouvelle dans l'humaine condition à laquelle il consacre ses travaux et qu'il célèbre dans ses réalisations.