Merci !

Aides financières

Coups de pouce financiers
Focus orientation

Ces bourses d'études s'avèrent fort utiles pour beaucoup...

 

Les bourses sur critères sociaux, les BCS :

Elles sont réservées aux élèves de moins de 18 ans et attribuées selon les revenus de leurs parents, du nombre d’enfants à leur charge en fonction de l’éloignement du lieu d’étude de leur domicile, de la nationalité et du diplôme.

Le montant de ces bourses est variable et des compléments peuvent être attribués.

 

Les allocations Erasmus :

Elles concernent les étudiants effectuant une partie de leurs études ou bien un stage (de 3 mois à 1 an) en Europe. Il faut se renseigner entre 6 mois et 1 an à l’avance auprès de son établissement pour s’assurer de pouvoir en bénéficier. Noter qu’elles sont cumulables avec la bourse BCS.

 

L'aide à la mobilité internationale :

D’un montant de 400 € par mois, il s’agit d’un complément destiné aux boursiers BCS pour leur séjour d'études à l'étranger (entre 2 et 9 mois). Là aussi, il faut se renseigner auprès de son établissement, car c’est lui qui sélectionne les étudiants et qui verse cette somme, cumulable avec l'aide au mérite.

 

L'aide au mérite :

C’est un autre complément versé aux boursiers BCS qui ont obtenu la mention "très bien" au bac.

 

2 aides concernent les étudiants en grande difficulté

  1. L’allocation annuelle pour les étudiants en rupture avec leur famille, qui ne reçoivent aucun soutien matériel de leurs parents et qui ne peuvent bénéficier d’une bourse sur critères sociaux. Elle est est versée sur 10 mois que durent l’année universitaire. Elle est cumulable avec l’aide à la mobilité internationale, l’aide au mérite et une aide ponctuelle.
  2. L’aide ponctuelle est attribuée en cas de situation sociale grave. Plafonnée à 1 667 € par an, elle est cumulable avec la bourse sur critères sociaux, l’allocation annuelle, l’aide à la mobilité internationale, l’aide au mérite. Pour en savoir plus, s’adresser au service social du Crous.

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Quitter la France après le bac
Du lycée à l’Université : le grand écart ?