Comment réviser son bac de français ?

Comment réviser son bac de français ?

Ça y est, tu es en première, tu vas affronter les épreuves anticipées du bac : l’écrit et l’oral du français. Le programme est dense, les savoirs à acquérir importants et la pression se fait de plus en plus sentir chez les futurs bacheliers. À l’approche de l’échéance, on peut se demander comment réviser son bac de français. Comment assimiler au mieux toutes ces connaissances et être prêt le jour J ? On a réuni pour toi quelques conseils qui devraient t’aider à passer l’épreuve honorablement !

Comment réviser son bac de français : les règles de base

Lis toutes les œuvres au programme… et plus !

Le premier conseil que l’on peut te donner est valable pour toutes les matières et pour tous les examens : il faut s’y prendre tôt. Et commencer par le commencement, c’est-à-dire lire les œuvres au programme. Cela te paraît fastidieux ? Ça le sera encore plus si tu ne comprends pas ton prof, faute de connaître l’intrigue et les protagonistes. Et ce sera vraiment pénible d’arriver devant ta copie sans maîtriser parfaitement le programme.

Pour te motiver, ne considère pas ces ouvrages uniquement comme des classiques de la littérature à lire obligatoirement. Tâche d’y trouver un intérêt personnel : enrichir ta culture générale, ouvrir une fenêtre sur le passé, tenter de cerner les personnages, poser des questions politiques… Ou encore avoir la fierté d’avoir lu des œuvres patrimoniales !

Si tu adoptes une attitude curieuse et proactive, tu comprendras et tu apprendra plus facilement ! Si un livre t’ennuie, essaie de l’aborder autrement, par exemple en menant ton enquête sur son auteur, sur la création du roman ou de la pièce, sur le contexte… Tu trouveras certainement des anecdotes amusantes, tragiques ou étonnantes qui éveilleront ton attention et t’aideront à mieux appréhender l’ouvrage.

Et pour enrichir encore ta culture générale et améliorer ta maîtrise de la langue, lis toutes sortes de productions écrites, surtout ce qui te fait plaisir. BD, mangas, presse, magazines… les possibilités sont nombreuses et toutes te permettront de développer ton vocabulaire et ta connaissance du français.

Travaille régulièrement pour mieux assimiler

L’apprentissage commence dans la salle de classe. Pour cela, essaie d’être concentré et de participer pendant les cours. La participation favorise la concentration et permet d’ajuster sa compréhension (quitte à intervenir pour dire que tu n’as pas saisi !). Elle aide ainsi à mieux mémoriser. Cela ta charge de travail à la maison sera ainsi.

Le soir, pendant tes devoirs, relis tes notes et résume-les à voix haute si possible. Relève ce qui te semble obscur, cherche les réponses sur Internet ou liste les questions à poser à ton professeur.

Si tu es vraiment motivé, tu peux aussi faire une synthèse de tes cours de la semaine pendant le week-end ou tout reprendre pendant les petites vacances.

À chaque fois que tu révises pour une interrogation ou un devoir, considère qu'il s'agit d'un entraînement à l'épreuve finale. Chaque contrôle représente une possibilité d’améliorer ta méthode et d’ajuster tes connaissances.

Si tu suis ce principe, tu ne seras pas tenté de faire l’impasse sur une partie du programme, ce qui serait une très mauvaise idée. Compter sur la chance et espérer tomber sur LE livre qu’on connaît n’est pas une technique fiable ! Et le bachotage de dernière minute n’est pas non plus la méthode la plus efficace…

On te le dira certainement déjà au lycée, mais on te le répète ici : travaille pour toi, pas pour tes professeurs !

Fais des fiches de révision pour ancrer tes connaissances

Une autre habitude à prendre, qui sera valable aussi pour l’année prochaine et la suite de ton cursus : faire des fiches pour synthétiser tes connaissances.

Au niveau du support, à toi de trouver le plus efficace. Cela peut être des papiers bristol avec un code couleur pour souligner les éléments importants, des fichiers sur ton ordinateur ou pourquoi pas des notes audio. L’essentiel, c’est que ce soit facilement accessible et pratique.

Alors, comment faire des fiches pour réviser le bac de français ? D’abord, concentre-toi bien au moment de les concevoir. Créer une fiche, c’est déjà revoir ses cours ! Essaie de les structurer au maximum, en intégrant l’auteur, le type d’œuvre, la thématique, le registre, le parcours associé… Encore une fois, n’hésite pas à compléter ces informations avec tes propres recherches.

Et bien sûr, une fois que tes fiches sont faites, l’idée n’est pas de les ranger dans un classeur pour ne plus jamais les ressortir ! C’est un outil que tu dois avoir toujours à portée de main, pour revoir l’ensemble des cours rapidement et efficacement.

Miser sur le collectif pour renforcer sa confiance

En étudiant dans ton coin, tu pourras être au calme, concentré. C’est important. Mais nous te conseillons vivement de travailler aussi en interaction. Cela peut prendre plusieurs formes.

Avant même de réviser, au moment où tu découvres les œuvres, trouve quelqu’un à qui tu pourras en parler, avec tes mots. Cela peut être un membre de ta famille, un ami qui ne connaîtrait pas le programme, etc. Tu peux résumer l’intrigue du roman ou de la pièce de théâtre, décrire le style ou la structure d’un recueil de poésie, présenter un personnage et expliquer son rôle dans l’histoire.

C’est très formateur et cela permet de prendre du recul sur les ouvrages.

Au cours de l’année, essaie de constituer un binôme ou un groupe avec qui planifier des séances de révision. Ainsi :

  • tu t’engages à travailler et tu évites la procrastination ;
  • tu as un soutien dans les moments de doute ;
  • vous pourrez vous expliquer mutuellement des aspects que vous n’auriez pas compris en cours ;
  • tu pourras t’entraîner, pour l’oral, à t’exprimer clairement ;
  • vous pourrez jouer tour à tour le rôle de l’examinateur et du candidat.

Bref, le groupe est plein de vertus et permet de casser la monotonie du travail solitaire. Attention toutefois à ne pas faire trop souvent dériver ces séances de révision en moment de détente !

Comment réviser son bac de français écrit ?

Approprie-toi le contenu de l’épreuve

Pour réviser efficacement et bien se préparer, mieux vaut savoir à quoi t’attendre. Comment se déroule l’épreuve anticipée du bac de français ? L’examen écrit dure 4 h pour un coefficient 5.

  • En filière générale, tu devras produire un commentaire de texte ou une dissertation.
    • Le commentaire porte sur un extrait qui n’est pas issu des œuvres du corpus, mais qui est lié à ce qui a étudié dans l’année.
    • La dissertation consiste à répondre de manière structurée et argumentée à une question littéraire. Elle concerne un livre au programme et sur le parcours associé. Tu auras 3 sujets au choix.
  • En filière technologique, tu devras rédiger soit un commentaire, soit un résumé suivi d’un essai. Le résumé consiste à reformuler le texte sans dépasser un certain nombre de mots puis à développer une argumentation. Tu t’appuieras pour cela sur la connaissance de l’œuvre, mais aussi sur ta culture générale.

Identifie ce qu’on attend de toi

Pour donner une bonne orientation à tes révisions, commence par identifier quels sont les savoirs et savoir-faire à mobiliser le jour du bac. Dans tous les cas, on évalue ta maîtrise de la langue, de la lecture, de la compréhension et de l’analyse de textes. On fait appel à ta culture littéraire, d’où la nécessité de lire les ouvrages jusqu’au bout et d’élargir tes lectures et recherches en cours d’année.

Tu devras montrer que tu sais développer une réflexion : t’entraîner régulièrement est primordial !

Notre conseil : crée une fiche dédiée à la méthode de chaque exercice. Comment analyser un sujet, trouver une problématique ? Comment construire un commentaire ou une dissertation ? Comment formuler l’introduction, la conclusion ? Quels sont les bons outils d’analyse (le paratexte, l'énonciation, les procédés lexicaux et grammaticaux…) ? Comment mettre en évidence les éléments importants d'un texte ? Comment établir un plan cohérent ?

De cette manière, même si le passage ne t’inspire pas, tu auras un début de propos. Et s’il t’inspire trop (on ne sait jamais), tu pourras structurer efficacement tes pensées, sans te disperser !

Acquérir les automatismes de l’analyse de texte te servira toute ta vie — ou au moins pour la suite du baccalauréat, l’année prochaine.

Si tu as besoin d’exemples pour te projeter dans l’épreuve, n’hésite pas à utiliser les sujets corrigés des annales du bac. Le mieux est de te mettre en conditions réelles, de les préparer comme s’il s’agissait de l’examen et de regarder ensuite la correction.

Ne néglige pas les détails

Dans tout examen ou concours, la présentation compte beaucoup. Si tu veux obtenir une bonne note :

  • Surveille ton orthographe et ta syntaxe. Pour progresser, écris sur des fiches les mots dont tu n’es pas sûr, fais des dictées (les vieilles méthodes ont parfois du bon !)… Et surtout (on ne le répètera jamais assez) : lis autant que possible !
  • Soigne ton écriture. Oui, c’est vrai, il faut aller vite le jour J. Mais si l’examinateur ne peut pas te déchiffrer, cela va poser problème !
  • Rends un travail propre. Réfléchis avant de rédiger, cela t’évitera des ratures qui peuvent gêner la lecture. Une copie impeccable met le correcteur dans de bonnes dispositions.
  • Prends l'habitude de formuler des phrases courtes, claires et cohérentes. L’examinateur ne te connaît pas ; il ne pourra pas lire entre les lignes pour deviner ce que tu as voulu dire.

Comment se préparer pour l’oral du bac de français ?

Anticipe le déroulement de l’examen

L’épreuve orale du bac de français dure 20 minutes après les 30 minutes de préparation.

La première partie consiste en une lecture à voix haute de l’extrait qui t’a été fourni. Tu devras ensuite réaliser un commentaire linéaire du texte et enfin répondre à un sujet de grammaire. Cette partie dure 12 minutes et est notée sur 12 points.

Par la suite, tu auras 8 minutes pour présenter une œuvre de ton choix (parmi celles étudiées en classe ou proposées par ton enseignant) et répondre à des questions de l’examinateur. Tu devras en faire une présentation succincte (l’auteur, le contexte, le thème général…) et dire pourquoi tu l’as choisie. Dans l’entretien qui suit, tu dois pouvoir défendre ton point de vue en t'appuyant sur ta connaissance de l’ouvrage. Cette partie est notée sur 8 points.

Ici, ce qu’on attend de toi, c’est que tu saches dialoguer, nuancer tes propos et montrer que tu maîtrises ton sujet.

Mets-toi en situation

Les élèves sont souvent déstabilisés par les épreuves orales, car ils ne peuvent pas « se cacher derrière leur copie ». Pour être le plus à l’aise possible face à l’examinateur, le secret, c’est de s’entraîner ! Même pour la lecture à voix haute, qui peut paraître un exercice simple. D’après le ministère de l’Éducation nationale, elle doit être « juste, pertinente et expressive ». Il faut y mettre le ton, donner une intention, et en même temps éviter d'en faire trop !

C’est là que le travail en groupe peut se révéler très utile. Avec tes amis ou ton binôme, placez-vous en situation, en vous aidant par exemple des annales du baccalauréat. En planchant sur ton texte, tu mobiliseras tes connaissances et tu procéderas à une révision « active ». Comporte-toi face à ton camarade comme tu le ferais « en vrai », du début (c’est-à-dire de ton entrée dans la pièce) à la fin (au moment où tu pars).

Le plus : profites-en pour perfectionner tout ce qui relève de la communication, pas seulement des savoirs. L’évaluateur jugera aussi la qualité de ton expression, ta capacité à argumenter. Il verra comment tu rebondis sur ce qu’il dit et comment tu prends du recul par rapport à l’œuvre. La notion de dialogue est importante pour la dernière partie de l’entretien.

Après chaque mise en situation, faites-vous mutuellement des retours non seulement sur l’aspect littéraire de l’épreuve, mais sur la communication, en particulier non verbale. Les gestes parasites, le regard, la posture… tout compte !

Choisis bien ta tenue

Pour être en confiance, il est important d’être « bien dans ses baskets » ! Ça peut sembler un détail, mais réfléchis en amont aux habits que tu porteras le jour J.

Sois présentable sans trop en faire ! Tu es un lycéen et ce n’est pas un entretien d’embauche, donc évite le tailleur ou le costume.

Ne choisis pas non plus une tenue trop décontractée, qui risquerait d’envoyer un message négatif. Tu aurais l’air de ne pas prendre l’examen au sérieux.

Donne une bonne image de toi ! Pour en savoir plus, n’hésite pas à consulter notre article sur la manière de s’habiller pour l’oral du bac.

Comment renforcer l’efficacité de ses révisions ?

Trouve le lieu idéal

Ton environnement est important et influe sur la qualité de tes révisions.

L’avantage de réviser chez soi, c’est que l’on a accès à tout son matériel, ses fiches, ses livres. Si tu peux créer une atmosphère cosy qui rendra les choses un peu plus agréables (une musique de fond, un thé ou un jus de fruits, une collation…), alors cela peut être le lieu idéal. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible d’avoir à la maison un endroit silencieux et confortable pour étudier.

Trouver un lieu extérieur pour réviser peut éviter de céder à certaines tentations (une série, un jeu vidéo…). Sortir pour travailler a aussi l’avantage de définir des plages horaires : quand on a un temps imparti devant soi, on est parfois plus efficace.

Changer d’environnement peut également permettre de renouveler l’intérêt. Un café ou un parc peuvent être un bon décor pour lire. Rends-toi à la bibliothèque où tu profiteras d’une ambiance studieuse, éventuellement du WiFi et certaines ressources utiles.

Une règle d’or valable partout : fais des pauses et bois de l’eau. Cela aidera ton cerveau à être plus performant sur le long terme.

Aide-toi des supports annexes

Bonne nouvelle : nous sommes au XXIe siècle et il existe aujourd’hui mille et une manières de développer ses connaissances. Certaines sont très ludiques, et dans le lot tu devrais en trouver une ou deux qui te conviennent.

Certains sites web, comme Annabac.com, proposent des contenus variés et complets pour t’aider dans tes révisions. Tu y disposeras de fiches, de cours vidéo et audio, d’annales corrigées, de quiz, de cartes mentales…

Certaines YouTube chaînes très bien faites, comme Les bons profs ou L’Antisèche, te permettent de travailler de manière informelle et d’aborder les sujets sous un autre angle. Pour un enseignement un peu différent, va voir aussi du côté des podcasts, des réseaux sociaux et des applications. Si tes parents te disent d’arrêter de traîner sur ton smartphone, tu pourras leur dire que tu révises !

Un dernier conseil ?

Pour te concentrer lors de tes lectures, cependant, le premier geste à faire est d’éteindre ton téléphone. Impossible de rester attentif si tu passes du boulot aux réseaux sociaux. Pour gérer ton stress, pense aussi à la méditation, qui peut t’accompagner pendant toute l’année. Méditer favorise la concentration. Cela pourra t’être utile le jour de l’épreuve.

Tu connais certainement l’expression : « avoir un esprit sain dans un corps sain ». Pour être fonctionnel, ton cerveau — comme ton corps — a besoin de stimulation, de repos, d’activités variées. Cette année plus encore que les autres, essaie d’avoir une bonne hygiène de vie. Une alimentation équilibrée, des exercices physiques réguliers, un sommeil réparateur participeront à ta réussite, pour le bac et la suite de tes études !

Pour être complètement détendu, liste en amont les éléments à avoir avec toi le jour de l’épreuve. Ta convocation, ta pièce d’identité, une montre (eh oui, les téléphones sont interdits et il n'y a pas toujours d'horloge dans les salles d'examen !), plusieurs stylos, une bouteille d’eau, de quoi grignoter si tu as faim… Vérifie l’adresse de l’établissement dans lequel tu dois te rendre si ce n’est pas le tien.

Pour l'oral, pense à prendre des bouchons d'oreilles pour pouvoir t'isoler avant de passer. Organise-toi à l’avance pour être sûr de ne rien oublier et, la veille du jour J, range tes classeurs et tes fiches. Ce n’est plus le moment de bachoter : mieux vaut décompresser et essayer de penser à autre chose ! Va te promener, prendre l’air ; fais des activités qui te plaisent et couche-toi tôt. La pire des choses serait de passer ta dernière nuit à réviser. Tes connaissances sont acquises, tu les mobiliseras avec plus de facilité si tu es détendu et alerte.

Alors, motivé pour décrocher ton diplôme ? Cette année de première est intense, mais tu as toutes les cartes en main pour réussir ton bac de français. Sois confiant et maintiens le rythme. D’ailleurs, si tu t’accroches en terminale, pourquoi ne pas viser la mention et finir en beauté ta scolarité ?