Merci !

Du lycée à l’Université : le grand écart ?

Focus orientation

Du lycée à la fac : le grand écart ?

Le passage du lycée au supérieur est souvent un choc pour les élèves.

L’environnement de travail, les cours, les examens, le rythme... Rien n’est plus comme avant... Tous ces changements expliquent le fort taux de décrochage (27%) des étudiants en 1ère année. Ainsi, les discours sur l’Université sont bien souvent négatifs, quelques idées reçues sont très répandues, en voici quelques exemples :

  • les bâtiments des facs sont des dédales, mal entretenus où l’on se perd ;
  • les étudiants ne se parlent pas;
  • les professeurs ne se soucient pas de la réussite des élèves ;
  • à l’exception de Médecine ou du Droit, la faculté n’apporte pas de débouché ;

Et il en existe bien d’autres encore !

Si tu t'apprêtes à rejoindre l'université, cet article a pour but de te préparer à l'univers particulier des facultés en dépoussiérant son image des poncifs !

I. TROIS CONSEILS POUR RÉUSSIR LA TRANSITION LYCÉE - UNIVERSITÉ

Aide toi et la fac t’aidera

S'il devait exister un mot d’ordre à l’Université ce serait celui-ci : prendre les devants !

Tu as une question sur ton emploi du temps ou sur l’organisation des options ? Ne reste pas dans l’incertitude ! Il ne faut pas attendre qu’on te donne toutes les réponses à la rentrée, l’université oblige à faire preuve d’esprit d’initiative et de curiosité. Contrairement à l’image que véhicule la fac, il existe des services dédiés à l’accompagnement des étudiants dans les universités, comme par exemple : la vie étudiante ou le service social du CROUS. Il ne faut pas avoir peur de se tromper d'interlocuteur ou de passer pour un idiot. Tu n’obtiendras peut-être pas toute suite l’information à la première porte à laquelle tu toques, mais la bonne porte sera bien quelque part ! Persiste ! Les efforts payent toujours, donc mets ta timidité de côté et sois prêt à te promener dans les couloirs de ton université !

 

Tu n’es pas tout seul !

Il n’y pas que l’administration qui peut t’épauler si tu as des questions ou si tu veux simplement rencontrer plus de personnes qui partagent les mêmes bancs d’université que toi ! Dans toutes les universités, on trouve une multitude d’associations qui permettent aux étudiants de s’épanouir à la fac (culture, sport, etc.). Certaines sont regroupées dans des syndicats étudiants comme la FAGE ou l’UNEF et d'autres, sont des fédérations d’associations comme Animafac ou la Promotion et Défense des étudiants.Toutes les associations sont répertoriées à la Maison des étudiants donc ça vaut le coup de faire un tour à la rentrée, ou de guetter pour la date de la “foire aux associations” si ton université en organise une. Il existe des annuaires, pour retrouver les coordonnées des associations

Tu peux aussi t'engager comme bénévole au sein de l’association AFEV et donner des cours de soutien scolaire auprès des plus jeunes. C’est une bonne occasion de rencontrer d’autres étudiants ! Tu peux aussi t’inscrire au bureau des étudiants (BDE) de ta filière, qui organise régulièrement des événements et des soirées. Pour en savoir plus, regarde le MOOC - créer et développer son association étudiante, par Animafac.

La réorientation, c’est possible...

Le choix de la formation post-bac en France est souvent compliqué pour les lycéens, parce qu’il n’y a pas que l’université - les BTS, prépas, écoles etc. se rajoutant au lot de formations - mais aussi parce que car les cursus proposés en licence sont très variés. Il en existe 45, réparties en 4 domaines d’enseignement. Il est donc difficile de faire le tri et surtout de savoir si cela te convient vraiment avant d’avoir essayé. C’est pour cela que la faculté aide les étudiants qui se posent des questions sur leur licence et leur permet notamment de se réorienter, soit à l’issue du premier semestre, soit à la fin de la première année. Chaque université possède un service orientation (SCUIO-IP) que tu peux aller consulter au cours de l’année. A la fac, la clé de la réussite est d’aller au bout de ce que tu entreprends. Ne pas se décourager et abandonner en chemin mais valider l'ensemble de ses matières via les crédits ECTS. Ensuite, les passerelles entre les formations sont toujours possibles.

II. TROIS CONSEILS POUR RÉUSSIR TES PARTIELS - LES EXAMENS À L’UNIVERSITÉ

Aux cours, tu assisteras...

Un des facteurs de réussite à la fac est l’assiduité. Avec un emploi du temps à trou, il est très tentant de se laisser aller au dilettantisme et de ne pas se rendre aux cours : “Je rattraperai pendant les vacances” ; “Mes copains/copines m’enverront les cours”, “Je peux trouver les informations sur Internet”, etc. Gare à toi si tu tombes dans ce piège ! 

La présence au cours est essentielle notamment au début du cursus pour comprendre la méthode et la logique d’une matière, en particulier celles que tu n’as pas eu l’occasion d’explorer vraiment au lycée.

Exemple : le droit constitutionnel.

En groupe, tu travailleras...

Encore un cliché à balayer : “A la fac, on travaille seul”. C’est faux !

A l’inverse, étant donné le nombre important d’étudiants, les cours sont partagés entre les Cours Magistraux (CM) et Travaux Dirigés (TD). Lors de ces TD, l’effectif se situe au alentour de 40 étudiants et on travaille en groupe, par trois ou quatre. Il faut donc être stratégique et repérer les étudiants sérieux qui semblent vouloir s’investir :-). 

Tu peux te constituer ainsi un groupe de camarades avec qui travailler pendant les TD.

Tes profs, tu contacteras...

Côté professeurs, chacun a sa méthode mais généralement tu as une adresse mail pour les contacter si tu as des questions sur le cours ou les examens. Ils sont beaucoup sollicités donc il ne faut pas hésiter à les relancer régulièrement. La relation avec les profs est très différente du lycée, notamment parce que tu es considéré comme un adulte.

Sache que des systèmes de tutorat (gratuits) sont mis en place par des étudiants de 2ème et/ou 3ème année pour t’aider à réussir tes partiels. Il faut te renseigner auprès de ton secrétariat pédagogique.

CONCLUSION

Il ne faut pas faire des généralisations sur la vie à l’Université, tout dépend de ce qu’on en fait ! Plus tu seras proactif, constructif, initiateur, plus tu t’épanouiras dans cet environnement. Les ressources existent, elles sont à portée de main, il faut juste aller les chercher.

Bon courage à tous !

Envie d'en savoir plus ? Voici le témoignage de Lucie, étudiante en biologie :

Comment as-tu vécu ta rentrée à la fac ? 

Je peux dire que mon entrée à la fac fut une véritable libération. Je pouvais enfin faire ce qu’il me plaisait et ce que j’avais choisi. Je me sentais également très libre et responsable dans la mesure où la réussite à l’université dépend de la motivation. Aucun professeur ne vient nous réprimander si on n’assiste pas à son cours ou si on ne fait pas le travail demandé. J’ai toute de suite beaucoup aimé la fac car je me sentais indépendante. Néanmoins, les cours en amphithéâtre m'ont beaucoup gêné au début. J’ai eu beaucoup de mal à m’adapter car nous étions 130 élèves (environ) et il n’y a aucune proximité avec le professeur. Le professeur fait son cours et ne s’arrête pas si un des élèves n’arrive pas à suivre, il faut donc être très réceptif... mais ça s'apprend avec le temps !

 

Pour toi, quel a été le changement le plus important entre le lycée à la fac ?

Le changement le plus important fut l’ouverture d’esprit qu’offre la faculté. En effet, c’est un véritable lieu de partage où chacun se forge ses idées et ses convictions. Nous pouvons nous engager dans de multiples associations et même en créer. Nous pouvons participer à des conférences, des débats et différents projets. Cela amène à réfléchir sur notre société et notre avenir, ce qui n’est pas forcément le cas au lycée.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ? Comment les as-tu surmontées ?

A vrai dire je n’ai pas rencontré de très grandes difficultés. Ce qui a été le plus dur fut surement la gestion de mon emploi du temps et de mon travail. Comme je l’ai dit précédemment nous sommes livrés à nous-mêmes et réviser lorsque tous tes amis te proposent d’aller à une soirée étudiante n’est pas si facile ! Je me suis donc obligée à travailler tout au long de l’année pour éviter d’arriver une semaine avant les partiels avec une tonne de travail. La première année à l’université ne demande pas un travail considérable, il suffit donc de travailler régulièrement et de bien prendre ses cours.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un lycéen qui s’apprête à intégrer l'Université ?

 

Selon moi, un lycéen qui s’apprête à intégrer l’université doit être très autonome. Très vite, l’université te fait te sentir libre de faire ce que tu veux mais il ne faut pas te laisser aller. 

Il faut que tu te gères cette liberté et que tu ailles à tous les cours (même ceux qui ne sont pas obligatoires). Cela te permettra de beaucoup moins travailler chez toi et surtout de réussir tes partiels ! Il est donc très important d’avoir des objectifs en tête car beaucoup d’étudiants décrochent et ne vont plus en cours. A la fac, tu es facilement tenté d’aller à la plage au lieu d’aller en cours de maths ! Il faut résister à cette tentation et bien organiser son travail. Il te restera toujours du temps pour les loisirs, ensuite !

Par Maria, rédactrice WEB INSPIRE

Pour plus de conseils , pour communiquer avec des étudiants expérimentés et pour découvrir les pistes d'études qui te correspondent ... rendez-vous sur https://inspire-orientation.org/

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Choisir un métier en terminale… ou pas !
5 vrais exemples de projets de formation