Merci !

En quoi consiste la réforme des études de santé 2020 ?

Focus orientation

 

En quoi consiste la réforme des études de santé 2020 ?

Tu as entendu parler de la réforme des études de Santé de 2020 ? Tu n’y comprends plus grand-chose ? Viens, on t’explique !

Parmi les réformes de l’éducation, on peut compter la transformation des études de santé, qui mènera à celle du système de santé français. À venir : la suppression du numerus clausus et de la PACES. Malgré ça, la sélection à l’entrée des études de santé reste présente.

  • Plus de numérus clausus ?
  • Que deviennent les études de santé ?

Plus de numérus clausus ?

 

Le “numerus clausus” est l’expression donnée au moyen de limitation des places disponibles dans le milieu médical et de leurs répartitions en France (notamment des stagiaires). Celui-ci créait donc une sélectivité dès la première année (PACES). Le numerus clausus va être supprimé dès la rentrée 2020, et avec lui, la PACES. Un autre système viendra remplacer ceux-ci, combinant les étudiants en Portail Santé et en mineure Santé. 

Inspire explique la réforme des études de santé 2020

Que deviennent les études de santé ?

 

Ce fameux numerus clausus va être remplacé par un système plus modulable par les universités et les régions, veillant à répartir les professionnels médicaux en France. Ces structures vont donc calculer le nombre de médecins nécessaire par rapport aux places dans les facs. Un examen d’entrée aux études de médecine MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie) sera toujours présent, mais indépendant de la première année. Cela va donc créer deux parcours possibles pour les études médicales, permettant une diversité des profils médicaux :

Le « Portail Santé » : Un équivalent de la PACES mais sous forme d’une année de licence. Il délivre 60 ECTS si l’année est validée afin de permettre aux étudiants qui n’auraient pas réussi l’examen d’entrée aux études de médecines de se réorienter sans perdre une année. Pour cela, les cours y seront plus vastes qu’en PACES, bien que le programme ne soit pas encore fixé.

La mineure « Santé » : cette « option » universitaire te permettra de postuler à l’examen d’entrée des études de santé MMOP (Maïeutique, Médecine, Odontologie, et Pharmacie) depuis une autre licence universitaire telle qu’histoire, droit, biologie, physique, philosophie ou autre selon les possibilités des universités, voire des CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles). C’est donc à la fin de ta Licence 1, Licence 2 voire Licence 3 que tu pourras postuler aux études de santé. Mais cela risque d’être tout aussi compliqué car tu devras gérer ta licence tout en préparant l’entrée en MMOP ! C’est un parcours qui te permet d’avoir deux projets professionnels, si tu es indécis ou si tu prévois un plan B, ou même si tu souhaites travailler dans le milieu médical, notamment dans les nouveaux métiers de la santé comme l’ingénierie biomédicale, l’administration des structures de santé, etc.

Tu l’auras compris : le système est renouvelé mais toujours sélectif… Il faut travailler dur pour devenir médecin ou professionnel de santé … Le nouveau système élargit cependant le panel des profils des médecins et professionnels de santé. Sache que si tu souhaites travailler dans le milieu de la santé, de nombreuses solutions sont possibles. 

 

L'actuel système te permet plusieurs possibilités pour travailler dans le milieu sanitaire et médical. Tu es perdu entre PACES, BTS, licence ou écoles post-bac ? Consulte ces pistes pour voir lesquelles te correspond le mieux :

 

Par Maria, rédactrice WEB INSPIRE Pour plus de conseils , pour communiquer avec des étudiants expérimentés et pour découvrir les pistes d'études qui te correspondent ... rendez-vous sur https://inspire-orientation.org/

Ces articles pourraient vous intéresser

Tous les salons de l'Etudiant du mois de novembre
5 questions à se poser avant de choisir un BTS après le bac