Merci !

Le Maître est l’Enfant

Ciné-chroniques

Documentaire français d'Alexandre Mourot

           Education autonome

En observant (et en filmant) le comportement de sa fille à la découverte du monde qui l’entoure, le jeune papa Alexandre Mourot décida de poursuivre l’expérience en l’inscrivant dans la première école Montessori française située à Roubaix. Maria Montessori (1870-1952) est une psychiatre italienne qui fonde à Rome, en 1906, une école destinée aux enfants attardés issus des classes populaires. Elle y met au point une pédagogie scientifique révolutionnaire qui inverse la relation enseignants / enseignés : il ne s’agit plus de transmettre le savoir avec un emploi du temps rigoureux mais d’aider le développement psychique de l’enfant en respectant son rythme, ses choix et ses tendances sans le forcer ni lui faire subir de pression. Dans une classe Montessori cohabitent simultanément des enfants occupés, des dormeurs, des promeneurs, des rêveurs, des solitaires, tous libres de leur choix mais sous la surveillance discrète et attentive de l’éducateur. Il n’y a pas non plus de classement et l’aide de l’enfant qui sait à celui qui n’a pas compris est favorisée au lieu d’être punie : le maître peut être l’enfant. Cette pédagogie insolite a essaimé dans le monde entier avec d’incontestables résultats positifs.

 

            C’est cette expérience rare et passionnante que nous relate le film d’Alexandre Mourot qui a installé sa caméra ultra légère dans la salle de classe de Roubaix durant une année. On comprend bien que la difficulté d’un tel tournage est décuplée par l’absence du strict emploi du temps programmé par l’Education Nationale qui permettrait d’établir un plan de travail préalable. Il faut donc aller « à la pêche aux images », semaines après semaines, en remettant à l’étape du montage la possibilité de rédiger un discours cohérent avec un matériel imprévisible. Mission accomplie : on y voit le matériel pédagogique mis en place par Maria Montessori maîtrisé peu à peu par les enfants qui découvrent le plaisir d’apprendre sans y être forcé. Un silence surprenant règne dans la classe où ces petits enfants chuchotent et manipulent les objets avec précaution. Le réalisateur commente parfois ces images mais laisse surtout la parole à Maria Montessori, initiatrice il y a plus d’un siècle de cette expérience révolutionnaire et dont la pensée s’exprime aujourd’hui par la voix d’Annie Duperey.

Henri Lanoë
Cinéchronique

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Le Jeune Karl Marx
Le Semeur