Merci !

Spécial COP 23

Actualités

Présidée par la république des Fidji, un état insulaire du Pacifique, la 23e édition de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques s’est tenue à Bonn, en Allemagne, du 6 au 17 novembre 2017. Plus de 25 000 négociateurs et observateurs climatiques s'y sont réunis. Plusieurs chefs d’État s’y sont également retrouvés le 15 novembre, dont Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel.

Après le retrait  des États-Unis de l’accord de Paris (signé en 2015), le président Français promet : “L’Europe se substituera aux Américains et la France sera au rendez-vous”.

Rappelons que l’’objectif de cet accord était de maintenir le réchauffement au-dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels.

Pas de mesures contraignantes prises lors de ces réunions. Mais citons Alpha Condé, chef de l’État guinéen et président de l’Union africaine, qui s’exprimait en marge de la Cop 23 : “Le changement climatique entraîne la pauvreté et la pauvreté entraîne l’immigration et le terrorisme (…) On ne peut pas régler ces problèmes tant qu’on ne permettra pas à l’Afrique de se développer.”

Pour en savoir plus le réchauffement climatique sur ANNABAC, c’est ici.

Et sur la situation de l’Afrique sur ANNABAC, c’est ici.

Source : Courrier International

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Orientation post bac - ce qui va changer
Je filme le métier qui me plaît