Merci !

The Front Runner

Ciné-chroniques

Film américain de Jason Reitman

Hugh Jackman, Vera Farmiga, J.K. Simmons, Alfred Molina, Sara Paxton
Sortie : 16 janvier 2019

Durée :1h53

Chasse à l’homme

 

            En 1988, la campagne électorale des élections américaines voit se détacher avec évidence le candidat démocrate Gary Hart, sénateur du Colorado, comme un jeune et séduisant successeur du regretté John F. Kennedy. Au début avril, il faisait la course en tête, mais à la fin du mois il se retirait de la compétition et de la vie politique définitivement, laissant la victoire au premier George Bush qui déclenchera l’interminable guerre du Golfe. Le film de Jason Reitman nous décrit les évènements qui ont amené ce sénateur - soupçonné d’adultère - à pareille décision en adaptant le livre du journaliste Matt Bai relatant ces quelques semaines mouvementées. Matt Bai avait déjà demandé à Jay Carson, ancien consultant politique devenu scénariste, de collaborer à la rédaction du projet auquel Jason Reitman s’est rajouté pour la scénarisation finale.

            Soulignons que cette histoire se déroule à la fin d’une époque où n’existait aucun des moyens de diffusion de l’information tels qu’ils fonctionnent de nos jours, avec les abus que nous connaissons : chaînes d’information continue, Internet, réseaux sociaux, etc. Depuis l’affaire du Watergate qui avait poussé Richard Nixon à la démission, les journalistes sont désormais aux aguets et s’enhardissent en allant empiéter dans le domaine, jusqu’alors sacré, de la vie privée. On ne saura jamais si Gary Hart a couché avec la jeune Donna Rice, puisque le film maintient honnêtement le doute sur leur relation.  Quelques années plus tard, Bill Clinton se trouvera dans la même situation avec la stagiaire Monica Lewinsky mais, alors qu’il n’y a aucun doute sur cette brève liaison, il mentira benoîtement dans son message télévisé à la nation et restera à la Maison Blanche. Quel progrès !

            Jason Reitman, fils d’Yvan, a eu un brillant début de carrière en alignant trois films remarquables produits par son père : Thank you for smoking, Juno et In the Air dont les scénarios peu conventionnels risquaient de déconcerter le public. Pour The Front Runner, il a voulu retrouver le parfum spécifique des années ’80, en ayant recours au matériel technique de cette époque : la pellicule argentique 35 mm qui implique, entre autres vu son coût, que les acteurs et les techniciens donnent le meilleur d’eux-mêmes dès la première prise, sans parler de la finesse de l’image, de même que les disques vinyles réapparaissent aujourd’hui face aux CD numériques. Comparé aux nombreux films déjà produits sur les campagnes électorales aux U.S.A., le scénario de The Front Runner présente surtout l’intérêt de ne pas se conclure par la victoire (ou la défaite) d’un candidat. Tourné essentiellement caméra à l’épaule, c’est un documentaire captant avec virtuosité l’ambiance survoltée des élections américaines et propulsé par une troupe de comédiens exceptionnels, Hugh Jackman en tête.

             Trente ans après ces évènements, Gary Hart et sa femme sont toujours vivants et mariés. Peut-on se demander s’ils apprécient vraiment la résurgence de cette période délicate de leurs vies ?

Henri Lanoë
Cinéchronique

Ces articles pourraient vous intéresser

Asako I & II
Meltem