Merci !

Los Silencios

Ciné-chroniques

Film brésilien de Beatriz Seigner

Avec : Marleyda Soto, Enrique Diaz, Maria-Paula Abares Peña, Adolfo Savilvino

Sélection Quinzaine des Réalisateurs. Cannes 2018

1h29

3 avril 2019

 

Fantômes scintillants

 

Pour son deuxième long-métrage, la réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner s’est inspirée de l’exode des Colombiens voisins, chassés de leur pays par la violence des conflits locaux avec les FARC et qui ont trouvé refuge à la frontière du Brésil, dans un petit village lacustre inondé durant quatre mois par l’Amazone lors de la saison des pluies. C’est là que débarque de nuit Amparo, désormais veuve, avec ses deux enfants, grâce à une sœur déjà exilée qui va les faire bénéficier progressivement de l’aide consentie par le gouvernement brésilien à ceux qui ont tout perdu. Ainsi, la vie quotidienne dans la petite maison sur pilotis va s’améliorer jusqu’au jour où Adam, le mari disparu, réapparaît et va intervenir dans le déroulement de l’histoire, comme un témoin visible mais silencieux.

Progressivement, d’autres revenants vont débarquer dans ce village lacustre et se mêler à la vie des survivants et aux décisions que doit prendre la communauté. Ils ne sont ni effrayants ni drapés de voiles blancs : au contraire, des tatouages fluos décorent peu à peu leurs visages apaisés et magnifient cette union entre morts et vivants au bord de ce fleuve mythique où les fantômes ont toujours eu une place concrète, bien avant l’arrivée des Espagnols. Lors des réunions nocturnes hebdomadaires qui réunissent morts et vivants, ces derniers débattent de la gestion du village alors que la réunion avec les fantômes est consacrée aux victimes de la guérilla et au deuil des familles, sans qu’une idée de vengeance n’apparaisse, le pardon étant de rigueur. Non seulement Beatriz Seigner est l’auteur de ce superbe scénario - qu’elle a mis près de dix ans à rédiger - mais elle a également maîtrisé les difficultés d’une réalisation effectuée dans une nature hostile, inconfortable et dangereuse. La bande sonore du film est constituée par la succession des bruits naturels qui proviennent des lieux, sans aucun apport d’une musique de film qui serait incongrue dans un tel environnement. Bien entendu, tous les acteurs de ce mystérieux drame poétique ont été recrutés sur place à l’exception du couple Adam / Amparo, interprété par deux comédiens professionnels, Enrique Diaz et Marleyda Soto, dont le talent est éclatant puisqu’il passe inaperçu !

Henri Lanoë
Cinéchronique

Ces articles pourraient vous intéresser

Sergio et Sergueï
Oleg