Aller au contenu principal
Le mouvement volontaire

Le mouvement volontaire

Dans le cadre d'un mouvement volontaire :

  • les motoneurones du cortex occipital contrôlent la contraction des muscles
  • le cerveau intègre les informations sensorielles en permanence
  • les neurones centraux transmettent des informations aux motoneurones situés dans la moelle épinière
  • l'hémisphère gauche contrôle la motricité des muscles situés à gauche du corps