Aller au contenu principal
Est-ce l'intention ou le résultat qui compte ? : quiz n° 3

Est-ce l'intention ou le résultat qui compte ? : quiz n° 3

Lisez l'extrait et cochez la (ou les) proposition(s) qui rend(ent) compte du sens du texte.

[La conscience] vit dans la peur de souiller la splendeur de son intérieur par l'action et l'existence, et pour préserver la pureté de son cœur elle fuit le contact de l'effectivité, et persiste dans l'impuissance obstinée à renoncer à son Soi-même effilé jusqu'à l'extrême abstraction […] Dans cette pureté transparente de ses moments, elle est ce qu'on appelle une belle âme malheureuse dont l'ardeur se consume et s'éteint en soi-même.

G. W. F. Hegel, Phénoménologie de l'esprit, trad. J.-P. Lefebvre © Aubier, Flammarion, 1991.
  • Hegel critique ici Kant, pour qui le devoir pur se désintéresse du résultat de l'action.
  • Hegel fait l'éloge d'une esthétique de l'action morale qui ne doit pas se salir les mains.
  • L'action morale doit avoir une efficacité sur la réalité des choses.
 Réponse(s) 

La critique par Hegel de la « belle âme » est une critique de la pureté morale kantienne.

À l'inverse de Kant, Hegel affirme que la morale doit s'engager dans le monde pour le changer, et non rester frileusement enfermée dans la pureté intérieure de l'homme.