BAC PHILO - 4. Comment réussir la dissertation ?
Merci !

 

A. Procéder par étapes

1. Au brouillon

Analysez les termes du sujet : repérez des liens entre les concepts (similitudes, oppositions, termes dépendants…).

Dégagez le problème principal posé par le sujet : le problème peut se présenter sous forme d’alternative entre deux thèses accompagnées d’une objection/restriction.

Listez vos idées : notez si possible pour chaque idée un argument, un exemple (philosophique, littéraire, cinématographique…) et une référence philosophique.

Élaborez un plan détaillé : notez les titres de chaque partie et sous partie. Rédigez les transitions qui justifient le passage de l’une à l’autre.

Rédigez une ébauche de conclusion pour avoir un fil conducteur.

2. Sur la copie

Rédigez l’introduction :

- accrochez le lecteur en commençant par exemple par remettre en question un lieu commun ;

- définissez et analysez brièvement les termes du sujet ;

- énoncez la question posée par le sujet en reprenant ses termes puis formulez le problème sous-jacent ;

- annoncez le plan s’il n’est pas déjà en filigrane dans l’énoncé du problème.

Rédigez le développement :

- reprenez l’ordre de vos parties et sous-parties en les développant sans faire figurer sur votre copie les titres que vous avez notés au brouillon ;

- développez une seule idée par paragraphe, appuyez-la par une référence, et illustrez-la par un exemple ;

- entre deux sous-parties, allez à la ligne en commençant par un alinéa, entre deux parties, sautez des lignes.

Rédigez la conclusion :

- faites la synthèse de votre développement (et non pas un simple résumé qui reprendrait dans les mêmes termes ce qui précède) ;

- reprenez le problème posé en introduction et répondez à ce problème ;

- dégagez les champs philosophiques que la question peut ouvrir ;

- vous pouvez terminer par une nouvelle question que le sujet engage et qui pourrait donner matière à un autre sujet.

B. 8 erreurs à éviter

1. Ne retranscrivez pas votre cours tel quel, car vous risquez d’être hors sujet. Votre cours, votre connaissance des auteurs et du vocabulaire philosophique doivent être au service de votre réflexion.

2. Ne posez pas l’une après l’autre deux thèses contraires, car ce serait vous contredire. Argumentez une thèse puis une autre en les nuançant l’une par rapport à l’autre grâce à des distinctions conceptuelles.

3. Évitez les lieux communs et les généralisations abusives : on vous demande une réflexion personnelle et philosophique. Si vous commencez votre devoir par « De tout temps, l’homme… », cela ne manquera pas d’agacer votre examinateur.

4. Ne faites pas étalage de vos opinions ou sentiments. Vos affirmations doivent être soumises à un examen critique. Pensez par vous-mêmes. Construisez, grâce à votre raison, une réflexion argumentée acceptable par tous.

5. Ne citez pas une référence sans l’analyser : l’explication que l’auteur apporte pour appuyer sa thèse est aussi importante que la thèse elle-même, sinon vous ne ferez que donner un « argument par autorité ».

6. N’indiquez pas entre guillemets une citation approximative. Si vous ne la connaissez pas par coeur, contentez-vous d’expliquer la thèse de l’auteur mais toujours en précisant les sources (titre souligné, auteur).

7. Ne donnez qu’un seul exemple par idée. Il a une valeur illustrative, non argumentative, en revanche il peut servir de contre-argument pour réfuter une thèse. Choisissez-le plutôt dans le domaine d’une culture générale commune que dans votre vie privée.

8. Évitez les répétitions, banissez les incohérences et n’oubliez pas une partie du sujet. Votre devoir doit faire preuve d’une réflexion logique et progressive tenant compte de chaque terme du sujet.

Conseils précédents                                                              Conseils suivants

Quel est le programme ?

En quoi consistent les épreuves ?

Comment s'organiser pendant l'épreuve écrite ?

Comment réussir la dissertation ?

Comment réussir l'explication de texte ?

Comment réussir l'oral de rattrapage ?

Retour au sommaire