Français Bac L - Corrigé question sur le corpus
Merci !

Question sur le corpus

 

Quels rôles joue la chanson dans ces textes ?

 

Analyse du sujet

• La question invite à considérer les différents « rôles » que jouent les chansons dans ces extraits de pièces de théâtre : il ne faut donc pas se limiter à un seul aspect.

• N'oubliez pas que l'objet d'étude s'intitule « texte théâtral et représentation ». L'étude des extraits ne doit pas négliger la question de la mise en scène.

• Le corpus soumis à l'étude témoigne des mutations du théâtre français depuis le classicisme jusqu'au romantisme, mais aussi de la diversité des registres propres à ce genre.

 

Plan détaillé

Introduction

Le corpus soumis à l'étude rassemble trois scènes, deux tirées de comédies, et une d'un drame romantique. Dans chacun de ces extraits, les personnages chantent, ou bien écoutent une chanson. On peut s'interroger sur les rôles que jouent ces chansons, tant dans l'action que dans la mise en scène.

 

1. La chanson joue un rôle comique

• Dans l'extrait du Bourgeois gentilhomme, le contraste entre les deux chansons, l'une qui ressort de la lyrique amoureuse et l'autre de la chanson populaire proche du farcesque, permet d'exploiter le comique de mots (par exemple, la réplique « il y a du mouton dedans »).

• Le comique de caractère est aussi présent, puisque Monsieur Jourdain apparaît comme un ignare peu sensible à la poésie et à la musique (« Cette chanson me semble un peu lugubre » / « le plus joli du monde »).

• La chanson participe aussi au comique dans le texte de Beaumarchais, puisque les paroles qui professent pauvreté et humilité sont en complet décalage avec ce que le spectateur connaît du comte Almaviva. Par ailleurs, les réactions outrancières de Figaro s'inscrivent aussi dans le comique.

 

2. La chanson éclaire la compréhension des personnages

• La chanson fait avancer l'action dans le Barbier de Séville, puisqu'elle permet au Comte de poursuivre son entreprise de séduction.

• La chanson est aussi un morceau de bravoure, qui montre le Comte en habile séducteur, ce dont témoigne l'admiration de Figaro (« Fort bien, parbleu ! »).

• Dans l'extrait de Ruy Blas, la chanson donne l'occasion de manifester la situation de la Reine, enfermée et coupée du monde, comme en témoigne sa difficulté à entendre la musique (« on les entend à peine »). Elle permet aussi au personnage d'exprimer sa solitude et ses aspirations. C'est « l'amour » qui semble manquer à la Reine (« l'amour ! –oui, celles-là sont heureuses », v. 22).

 

3. La chanson produit une émotion esthétique

• Dans Ruy Blas, la chanson des lavandières témoigne du goût romantique pour la culture populaire et le folklore. Par ailleurs, la dernière réplique de la Reine, qui est marquée par un fort lyrisme, fait ressortir la puissance de la chanson qui permet au personnage d'exprimer à son tour ses sentiments.

• La chanson est aussi l'occasion d'une performance d'acteur, en particulier dans les textes A et B, à la fois pour les personnages qui chantent (Monsieur Jourdain et le Comte) et pour les témoins (le maître de musique et Figaro).

• À cet égard, les accessoires sont importants dans ces deux textes, qu'il s'agisse de la « guitare » du Comte ou de la « robe » qui doit permettre à Monsieur Jourdain de mieux entendre. La chanson est associée à des effets de mise en scène qui doivent toucher le spectateur.

 

Conclusion

En conclusion, la chanson joue un rôle dramaturgique mais aussi poétique dans ces textes. Elle participe à la compréhension des personnages et de leurs actions, tout en intégrant la musique sur la scène, dans une forme de mélange des arts.