Français Bac S-ES - Corrigé sujet d'invention
Merci !

Invention

 

« Nulle part le bonheur ne m’attend », écrit Lamartine. Dans un texte

poétique d’une certaine ampleur, vous prendrez le contrepied de cette affirmation, en évoquant l’épanouissement et la plénitude du poète au sein de la nature. Vous pourrez choisir d’utiliser une forme versifiée ou une prose poétique.

 

Analyse du sujet

• Un texte poétique : la consigne précise bien que vous pouvez choisir la forme versifiée ou la prose poétique. Pour la forme versifiée, il est plus prudent de choisir le vers libre. La prose poétique implique une attention particulière au rythme des phrases, aux allitérations et assonances, à l’emploi de métaphores et d’images. 

• Le texte, d’une « certaine ampleur » (le terme est vague, mais vous indique qu’un sonnet, par exemple, ne suffira pas à convaincre votre correcteur), doit appartenir au registre lyrique.

• Le texte peut-être à la première personne, mais le « je » peut aussi parfois s’effacer, comme dans les autres poèmes du corpus.

• C’est le regard que le poète porte sur la nature qui change. Quel serait l’antonyme de l’adverbe « tristement » employé par Lamartine ? Attention à ne pas vous contenter de transformer les expressions négatives de la quatrième strophe en formulations positives.

• Il est possible de reprendre des éléments des poèmes du corpus, mais n’oubliez pas qu’il ne suffit pas de décrire la nature ; il faut montrer la relation que vous entretenez avec elle.

• « Épanouissement » et « plénitude » sont des termes forts qui évoquent un état de bonheur total, inutile donc d’évoquer des souvenirs heureux auxquels le spectacle de la nature vous renverrait. La nature doit suffire seule à cet état de bonheur.