Philosophie Tle L, ES, S Bac 2017 - Programmes, épreuves & conseils
Merci !

 

Nos conseils de méthode

Trois sujets au choix

L’épreuve écrite de philosophie dure 4 heures. Vous devez traiter au choix l’un des trois sujets proposés. Il s’agit de deux dissertations et d’une explication de texte. Chaque sujet porte sur une ou plusieurs notions différentes. Il s’agit donc de choisir le sujet relatif à la notion que vous maîtrisez le mieux.

- La dissertation est un exercice qui consiste à répondre à une question posée par un sujet. La question posée n’attend pas une réponse arrêtée (oui ou non) mais implique d’exposer le problème qu’elle soulève. Il s’agit de traduire par écrit votre réflexion.

- L’explication de texte est une sorte de dissertation sur une question posée implicitement ou explicitement par un texte. Vous devez analyser précisément ce texte, dans son contenu comme dans sa forme, pour dégager ses enjeux philosophiques.

Cliquez ici pour découvrir tous les exemples de ressources pour préparer le bac de philo

La gestion du temps

- La gestion du temps est un des paramètres importants à maîtriser pour réussir l’épreuve. Vous disposez de 4 heures pendant lesquelles vous devez vous organiser méthodiquement, sans céder à la panique. C’est pourquoi il faut vous entraîner pendant l’année à faire des devoirs en temps réel.

- Les dix premières minutes doivent être employées au choix du sujet. Il faut donc les lire calmement en procédant par élimination, et en aucun cas commencer à traiter tous les sujets en même temps. Une fois que votre choix est fait, ne revenez plus en arrière. Ensuite, quel que soit le type d’épreuve, vous devez analyser votre sujet durant 1 h 30 à 2 h au brouillon. Cette étape est fondamentale pour rendre un devoir construit.

- Quoi qu’il arrive, gardez 10 minutes pour relire. Il vaut mieux un devoir plus court mais bien fait qu’une longue série de phrases incohérentes pleines de fautes d’orthographe.

 

La dissertation

La dissertation est un exercice qui consiste à répondre à une question posée par un sujet. La question posée n’attend pas une réponse arrêtée (oui ou non) mais implique d’exposer le problème qu’elle soulève.

  • La préparation au brouillon

- Il s’agit donc dans un premier temps de transformer la question posée en un problème.Pour ce faire, il faut que vous analysiez au brouillon chaque terme du sujet puis que vous établissiez les liens qui existent entre les concepts (similitude, opposition, dépendance…), de manière à soulever les questions sous-jacentes au sujet. Ce n’est qu’une fois ce travail fini que vous pouvez dégager le problème principal que pose le sujet.

- Le problème doit se présenter sous la forme d’une alternative entre deux thèses qui permettraient de répondre au sujet mais qui s’accompagnent chacune d’une objection ou d’une restriction.

- Le plan vient donc une fois le problème trouvé et avant la rédaction définitive du devoir.

- Élaborez-le au brouillon en notant les titres de chaque partie (de préférence sous forme de phrase) et de chaque sous-partie ; n’oubliez pas, entre deux parties, de rédiger complètement la transition, c’est-à-dire la raison pour laquelle vous passez d’une partie à une autre.

  • L’introduction

Dans l’introduction, vous devez introduire le sujet, c’est-à-dire « accrocher » votre lecteur au problème philosophique dont il est question. Vous pouvez commencer par définir les termes du sujet. Formulez ensuite la question posée par le sujet en reprenant les mêmes termes, puis énoncez le problème qui lui est sous-jacent.

Pour finir, vous devez donner le plan de votre devoir ; cependant, pour éviter les lourdeurs, vous pouvez faire aussi en sorte qu’il se lise en filigrane dans l’évocation du problème.

  • Le développement

Si vous avez bien établi le plan au brouillon, le développement n’en est que l’explicitation.

Il faut que la forme de votre devoir permette de reconnaître les différentes parties sans que vous ayez besoin de noter les titres. Entre deux parties, sautez plusieurs lignes et, à chaque nouveau paragraphe, allez à la ligne, en commençant en retrait.

N’oubliez pas que chaque paragraphe doit contenir une idée.

  • La conclusion

Dans la conclusion, vous devez faire non pas le résumé mais la synthèse de votre développement en reprenant le problème posé dans l’introduction et en y répondant. Vous pouvez alorsdégager les enjeux philosophiques, c’est-à-dire les champs philosophiques que la question peut ouvrir, en les justifiant. Vous pouvez aussi terminer par une nouvelle question que le sujet engage et qui demanderait une nouvelle dissertation…

 

L'explication de texte

Le programme de philosophie est composé de notions et de repères, ainsi que d’une liste d’auteurs dont les œuvres seront abordées avec votre professeur au fil de l’année, et qui vous permettront d’alimenter votre réflexion.

  • Trois sujets au choix

L’épreuve écrite de philosophie dure 4 heures. Vous devez traiter au choix l’un des trois sujets proposés. Il s’agit de deux dissertations et d’une explication de texte. Chaque sujet porte sur une ou plusieurs notions différentes. Il s’agit donc de choisir le sujet relatif à la notion que vous maîtrisez le mieux

- La dissertation est un exercice qui consiste à répondre à une question posée par un sujet. La question posée n’attend pas une réponse arrêtée (oui ou non) mais implique d’exposer le problème qu’elle soulève. Il s’agit de traduire par écrit votre réflexion.

- L’explication de texte est une sorte de dissertation sur une question posée implicitement ou explicitement par un texte. Vous devez analyser précisément ce texte, dans son contenu comme dans sa forme, pour dégager ses enjeux philosophiques.

  • La gestion du temps

- La gestion du temps est un des paramètres importants à maîtriser pour réussir l’épreuve. Vous disposez de 4 heures pendant lesquelles vous devez vous organiser méthodiquement, sans céder à la panique. C’est pourquoi il faut vous entraîner pendant l’année à faire des devoirs en temps réel.

- Les dix premières minutes doivent être employées au choix du sujet. Il faut donc les lire calmement en procédant par élimination, et en aucun cas commencer à traiter tous les sujets en même temps. Une fois que votre choix est fait, ne revenez plus en arrière. Ensuite, quel que soit le type d’épreuve, vous devez analyser votre sujet durant 1 h 30 à 2 h au brouillon. Cette étape est fondamentale pour rendre un devoir construit.

- Quoi qu’il arrive, gardez 10 minutes pour relire. Il vaut mieux un devoir plus court mais bien fait qu’une longue série de phrases incohérentes pleines de fautes d’orthographe.

 

L'oral

Il s’agit d’un oral de rattrapage que vous n’êtes amené à passer que si votre moyenne à l’issue des épreuves est comprise entre 8 et 10.

Il faut vous présenter devant l’examinateur avec une liste de textes, issus des œuvres étudiées au cours de l’année (comme pour l’oral du bac français). L’examinateur en choisit un.

Vous disposez alors de 20 minutes de préparation. L’interrogation qui suit dure 20 minutes, avec en moyenne 10 minutes pour votre exposé et 10 minutes pour l’entretien.

  • La préparation

- En dehors de votre connaissance de l’auteur et de votre capacité à resituer le texte dans l’œuvre, les exigences de l’épreuve orale sont similaires à celles de l’explication de texte écrite. Vous disposez de 20 minutes pour repérer la thèse de l’auteur, la question à laquelle cette thèse répond et comment l’auteur argumente, c’est-à-dire le plan du texte.

- Pour vous donner un peu plus d’aisance en commençant votre oral, rédigez votre introduction et faites un plan très détaillé de votre exposé, plan qui en principe suit le texte de manière linéaire. Mais il ne faut pas tout rédiger pour lire ensuite votre feuille de brouillon. 

- Repérez bien les notions clés, que vous analyserez conceptuellement, ainsi que les articulations du texte. On vous demandera à la fois d’avoir une vue synthétique du texte et en même temps d’être capable de rendre compte du détail.

  • L’exposé

Proposez donc, pour commencer, de lire le texte à voix haute, à moins que l’examinateur ne vous demande de passer directement à l’explication (ce qui est rare). Profitez-en pour vous détendre en lisant calmement et avec un ton qui montre que vous comprenez ce que vous lisez.

Ensuite, il s’agit d’entrer dans le cœur du sujet et de rester concentré sur le texte et rien que le texte. Vous devez donc faire une introduction, un développement et une conclusion.

- L’introduction, comme à l’écrit, donne la thèse, la question posée et le plan. Vous pouvez situer brièvement le texte dans l’œuvre. En revanche, toutes références historiques ou bibliographiques sont inutiles.

- Au cours de votre développement, n’hésitez pas à en marquer les articulationset à faire quelques arrêts sur une expression ou une phrase du texte.

- La conclusion vous permet de dégager les enjeux et l’intérêt du texte par rapport à la question posée en introduction, par rapport à un problème plus général de philosophie et éventuellement par rapport à la problématique de l’œuvre elle-même.

  • L’entretien

L’examinateur peut vous poser des questions pour approfondir certains points de votre exposé ou vous demander de développer, éventuellement, certaines problématiques que vous n’aurez pas abordées. Il s’agit d’un échange au service d’une réflexion commune. Soyez prêt à lui livrer toutes les informations nécessaires, sans avoir l’air de ne penser qu’à la note qui vous permettrait d’avoir votre bac !

LE PROGRAMME

LES NOTIONS DU PROGRAMME POUR LES SÉRIES S, ES ET L

  • Le sujet

Le sujet (toutes séries)

La conscience (toutes séries)

La perception (série L)

L’inconscient (toutes séries)

Autrui (séries L et ES)

Le désir (toutes séries)

L’existence et le temps (série L)

  • La culture

La culture (toutes séries)

Le langage (séries L et  ES)

L’art (toutes séries)

Le travail et la technique (toutes séries)

La religion (toutes séries)

L’histoire (séries L et ES)

  • La raison et le réel

La raison et le réel (toutes séries)

Théorie et expérience (série L)

La démonstration (séries L et S)

L’interprétation (séries L et ES)

Le vivant (séries L et S)

La matière et l’esprit (toutes séries)

La vérité (toutes séries)

  • La politique

La société et l’État (toutes séries)

Les échanges (série ES)

La justice et le droit (toutes séries)

  • La morale

La morale (toutes séries)

La liberté (toutes séries)

Le devoir (toutes séries)

Le bonheur (toutes séries)

  • Les repères pour les séries S, ES et L
Série L Série ES Série S
LES REPÈRES
Absolu / Relatif
Abstrait / Concret
Cause / Fin
Contingent / Nécessaire / Possible
Expliquer / Comprendre
En fait / En droit
Identité / Égalité / Différence
Légal/Légitime
Objectif / Subjectif
Obligation / Contrainte
Persuader / Convaincre
Principe / Conséquence
En théorie / En pratique
Universel / Général / Particulier / Singulie
LES REPÈRES
Absolu / Relatif
Abstrait / Concret
En acte / En puissance
Analyse / Synthèse
Cause / Fin
Contingent / Nécessaire / Possible
Croire / Savoir
Essentiel / Accidentel
Expliquer / Comprendre
En fait / En droit
Formel / Matériel
Genre / Espèce / Individu
Idéal / réel
Identité / Égalité / Différence
Intuitif / Discursif
Légal / Légitime
Médiat / Immédiat
Objectif / Subjectif
Obligation / Contrainte
Origine / Fondement
Persuader / Convaincre
Principe / Conséquence
Ressemblance / Analogie
En théorie / En pratique
Transcendant / Immanent
Universel / Général / Particulier / Singulier
LES REPÈRES
Absolu / Relatif
Abstrait / Concret
En acte / En puissance
Analyse / Synthèse
Cause / Fin
Contingent / Nécessaire / Possible
Croire / Savoir
Essentiel / Accidentel
Expliquer / Comprendre
En fait / En droit
Formel / Matériel
Genre / Espèce / Individu
Idéal / réel
Identité / Égalité / Différence
Intuitif / Discursif
Légal / Légitime
Médiat / Immédiat
Objectif / Subjectif
Obligation / Contrainte
Origine / Fondement
Persuader / Convaincre
Principe / Conséquence
Ressemblance / Analogie
En théorie / En pratique
Transcendant / Immanent
Universel / Général / Particulier / Singulier

 

LES NOTIONS DU PROGRAMME POUR LES SÉRIES TECHNOLOGIQUES

La culture
L'art et la technique
Les échanges
 
La vérité
La raison et la croyance
L'expérience
 
La liberté
La justice et la loi
Le bonheur
  • Les repères pour les séries technologiques

Absolu / Relatif
Abstrait / Concret
En acte / En puissance
Analyse / Synthèse
Cause / Fin
Contingent / Nécessaire / Possible
Croire / Savoir
Essentiel / Accidentel
Expliquer / Comprendre
En fait / En droit
Formel / Matériel
Genre / Espèce / Individu
Idéal / réel
Identité / Égalité / Différence
Intuitif / Discursif
Légal / Légitime
Médiat / Immédiat
Objectif / Subjectif
Obligation / Contrainte
Origine / Fondement
Persuader / Convaincre
Principe / Conséquence
Ressemblance / Analogie
En théorie / En pratique
Transcendant / Immanent
Universel / Général / Particulier / Singulier

 

Le programme de philosophie est composé de notions et de repères, ainsi que d’une liste d’auteurs dont les œuvres seront abordées avec votre professeur au fil de l’année, et qui vous permettront d’alimenter votre réflexion.