Physique-chimie - série S
Merci !

Les pronostics du bac S – Physique-chimie

Par Nils Barrellon

 

Bien malin qui affirmera avec aplomb que telle ou telle partie du programme de Sciences Physiques ne sortira pas en 2016! En effet, la session de juin 2015 a surpris beaucoup de monde, élèves, professeurs et… correcteurs.

 

Qui aurait pu prévoir qu’un exercice entier porterait sur la 1re loi de Newton (vue en classe de seconde) et la poussée d’Archimède (jamais vraiment vue) ? Et que dire du déroutant exercice 3 sur la gravure par laser femtoseconde qui pouvait toutefois être résolu presque entièrement avec la seule règle de trois ! Tout semble donc possible à l’épreuve de sciences physiques au baccalauréat.

Rassurez-vous cependant. Peut-être échaudés par les retours sur l’épreuve de juin, les concepteurs de sujet sont revenus à quelque chose de plus classique pour la session de septembre. Exit les résolutions de problèmes et les synthèses de documents (sauf pour les spécialistes évidemment). Trois exercices originaux mais assez classiques.

 

Des thèmes possibles

On me demande de faire un pronostic sur les thèmes probables de l’épreuve de 2016 ainsi, plutôt que de jouer les Madame Irma, je vais agir en bon scientifique (ce n’est pas M.Boltzmann, considéré comme le père de la physique statistique, qui me contredira) et vais faire appel aux statistiques…

Sur les 6 derniers sujets sortis en métropole et couvrant le nouveau programme, la mécanique newtonienne est « tombée » 5 fois, tout comme les mécanismes réactionnels. La chimie des réactions acido-basiques et la spectroscopie sont sorties 4 fois. Les ondes 3 fois. 1 ou 2 fois seulement pour la relativité, les transferts thermiques, la cinétique ou le stockage de l’information. Fort de ces stats, je me lance :
 

Je ne pense pas que Newton soit de nouveau au programme, toutefois attention, c’est la partie la plus importante du programme, il faut donc être au point sur les mouvements dans les champs uniformes :https://www.annabac.com/content/projectile-tire-verticalement-dans-un-champ-de-pesanteur-uniforme  et ceux des satellites :https://www.annabac.com/content/lancement-d-un-satellite-par-la-fusee-ariane.

 

Pour les spécialistes, vous ne devriez pas échapper à une résolution de problème évaluée par compétence sur le son : https://www.annabac.com/content/audition-humaine ou l’eau : https://www.annabac.com/content/attention-pluies-acides. Exemple type de résolution de problème : https://www.annabac.com/content/le-cor-des-alpes?classe=44350&matiere=44395&theme=44874

 

Dernier pressentiment qui vous fera peut-être grincer des dents… J’espère me tromper mais, pour ce septième sujet sur le nouveau programme, pourquoi pas une épreuve SANS calculatrice ??? Si cela vous fait peur,  faites un ou deux sujets avant juin (comme par exemple celui tombé en Asie en 2014 : https://www.annabac.com/content/la-recherche-des-molecules-de-la-vie et ne vous mettez pas trop de pression, ce n’est pas si difficile que ça.

 

Quelques conseils

 

  • Munissez-vous d’une montre ou horloge à poser bien en évidence sur son bureau pendant l’épreuve. Il faut savoir gérer son temps efficacement. L’épreuve est notée sur 20 et durera 210 minutes. Veillez à respecter le temps de 210/20 ≈ 10 minutes par point. Il faudra donc prévoir environ 50 minutes pour un exercice noté sur 5… Et s’y tenir. Vous devez avoir lu et tenté de répondre à TOUTES les questions à la fin du temps imparti.

 

  • Apprenez les définitions de cours PAR CŒUR : si une définition est demandée, il ne faut pas perdre de temps et de point (ce qui arrive quand on la réinvente d’après ce que l’on sait ou croit savoir).

 

 

  • Pensez à « garder les lettres » jusqu’au résultat final (expression littérale dont vous pouvez vérifier rapidement l’homogénéité à l’aide d’une équation aux dimensions sur un coin de brouillon) puis à faire l’application numérique. Je vous conseille de faire cette AN une première fois. D’effacer l’écran de votre calculatrice, de refaire l’AN une seconde fois : si vous trouvez les mêmes résultats on peut penser que c’est ok. Sinon, recommencez ! Pas de calculatrice ? Ce n’est pas grave, il convient, lors des applications numériques, de bien séparer les puissances de 10 de leur mantisse ;-) Attention, de faux calculs sont ajoutés ou « vrais » calculs pour que cela ne soit pas trop évident…

 

  • Penser aux unités et aux chiffres significatifs lorsque vous écrivez vos résultats. Essayez si possible s’en évaluer la cohérence (si vous trouvez par exemple qu’une pomme a une masse de 2 tonnes il faut s’en étonner ;-)).

 

 

  • Contentez-vous de répondre aux questions posées sans oublier de vous justifier.
  • Ne faites AUCUNE impasse dans vos révisions. Tout est susceptible de sortir (voir au-dessus ! ;-))