Pronostics du bac de philosophie 2024

Les pronostics pour le bac de philosophie 2024 (Tle générale)

 

L’épreuve de philosophie (4 heures, coefficient 8 en Tle générale) se déroulera cette année le 18 juin 2024 de 8 h à 12 h. Trois sujets seront proposés aux candidats qui devront choisir entre deux sujets de dissertation et un sujet d’explication de texte. Chacun portera sur une ou plusieurs notions du programme.

Le programme comprend 17 notions l’art, le bonheur, la conscience, le devoir, l’État, l’inconscient, la justice, le langage, la liberté, la nature, la raison, la religion, la science, la technique, le temps, le travail, la vérité.

Toutes ces notions sont liées entre elles et peuvent donner lieu à des sujets de bac, évitez donc les impasses dans vos révisions ! Néanmoins certaines notions sont plus englobantes que d’autres, et doivent donc être revues en priorité. 

Nous vous présentons ci-dessous une sélection de notions qui pourraient être l’objet de sujets cette année au bac de philo, en France métropolitaine. Nous les avons associées à des liens vers du cours et des sujets corrigés. Nous vous signalons également si elles ont fait ou non l’objet de sujets, l’année dernière, lors de la session de juin 2023.

Les 5 notions à revoir en priorité

n La liberté

Notion clé du programme, la liberté peut être couplée, dans les sujets de dissertation, à de nombreuses autres notions, comme le travail (le travail nous rend-il libres ?), le bonheur (est-on plus heureux en étant libre ?), la conscience (la conscience est-elle libre ?), ou encore l’État (l’État est-il un ennemi de la liberté ?).

Pensez aux différents sens de la notion : la liberté peut s’entendre à la fois comme l’absence de contraintes, ou encore la capacité de faire des choix résultant de notre libre arbitre. Revoyez ce qu’est le libre arbitre, et révisez les différentes remises en question de la liberté (fatalisme, déterminisme…)

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur la liberté https://www.annabac.com/cours-video/la-liberte
 et les fiches de révision associées
ü la dissertation corrigée « Être libre, est-ce ne rencontrer aucun obstacle ? » https://www.annabac.com/annales-bac/etre-libre-est-ce-ne-rencontrer-aucun-obstacle 

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n La nature 

Cette notion du programme soulève des enjeux importants aujourd’hui. Pensez à distinguer la nature humaine de la nature en général, comprise comme l’ensemble des réalités non transformées par l’homme. Si la notion de nature humaine questionne la liberté, la notion de nature au sens large soulève des enjeux épistémologiques (l’homme peut-il connaître le vivant ?), mais aussi éthiques (avons-nous des devoirs envers les animaux ?) ou encore juridiques (la nature a-t-elle des droits ?)

Écueil à éviter : les discours non justifiés sur l’écologie qui ne s'appuieraient pas sur des connaissances précises.

„ Les liens utiles

ü la fiche de révision « La nature est-elle un ensemble de lois ? » https://www.annabac.com/revision-bac/la-nature-est-elle-un-ensemble-de-lois 
et les QCM associés.
ü l’explication d’un texte extrait de La Nature (John Stuart Mill)
https://www.annabac.com/annales-bac/mill-la-nature

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n La raison 

Cette notion est au cœur de la démarche philosophique qui consiste à user de sa rationalité pour expliquer le réel. La raison est à considérer tant dans sa dimension théorique (le domaine du rationnel, lié à la connaissance) que dans sa dimension pratique (le domaine du raisonnable, lié à l’action). Cette notion peut donc être couplée, dans les sujets du bac, à d’autres notions, comme la vérité (la raison peut-elle atteindre la vérité ?), la science (la raison peut-elle connaître le réel ?), la morale (la morale relève-t-elle de la raison ?) ou encore le travail (est-il raisonnable de travailler ?). 

Il convient aussi de s’interroger sur les limites de la raison : est-elle réellement le propre de l’homme ? Peut-elle tout connaître ou tout démontrer ? Peut-elle éclairer tous les domaines de l’existence ? La notion est susceptible d’être interrogée dans ses rapports avec la croyance (la religion est-elle l’ennemi de la raison ? La croyance peut-elle être rationnelle ?)

„ Les liens utiles

ü la fiche sur la raison

https://www.annabac.com/revision-bac/peut-rendre-raison-de-tout
ü la dissertation corrigée « Faut-il préférer la raison à l’imagination ? » 
https://www.annabac.com/annales-bac/faut-il-preferer-la-raison-l-imagination

„ Cette notion a fait l’objet d’un sujet de dissertation l’année dernière : 
Le bonheur est-il affaire de raison ? 

n La conscience 

Notion centrale du programme, la conscience a longtemps été considérée comme le propre de l’homme, justifiant à la fois notre supériorité sur la nature et notre liberté. Mais la conscience n’est-elle pas source d’illusions ? Est-elle vraiment une spécificité humaine ? N’est-elle pas conditionnée par des éléments extérieurs ? Est-elle la source de notre bonheur ou au contraire de notre angoisse ?  

Distinguez plusieurs acceptions de la notion : la conscience immédiate (attention portée aux objets qui nous entourent) n’est pas la conscience réfléchie (capacité de prendre du recul sur le monde et nous-mêmes), qui elle-même se distingue de la conscience morale (capacité de distinguer le bien du mal).

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur la conscience https://www.annabac.com/cours-en-ligne/la-conscience 
et les fiches de révision associées
ü la dissertation corrigée « Pourquoi chercher à se connaître soi-même ? » https://www.annabac.com/annales-bac/pourquoi-chercher-se-connaitre-soi-meme 

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n La justice

Cette notion est polysémique : elle désigne à la fois l’institution chargée du respect des lois (il s’agit de la justice au sens de la légalité) et ce qu’il est de notre devoir de faire (il s’agit de la justice au sens de la légitimité).  Les sujets de bac peuvent jouer sur cette ambivalence du terme : être juste, est-ce obéir aux lois ? Les sujets peuvent conduire à une réflexion sur les limites de l’obéissance aux lois et la légitimité de la désobéissance.

Conseils : n’oubliez pas de bien définir le sens donné à la notion lorsque vous traitez ce type de sujets.  N'hésitez pas à vous nourrir de votre culture et des enseignements des autres disciplines (cours d’histoire…) pour illustrer votre propos à l’aide d’exemples précis. 

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur la justice et le droit https://www.annabac.com/cours-video/la-justice-et-le-droit et les fiches de révision associées

ü l’explication du texte extrait de Humain trop humain (Nietzsche) 
https://www.annabac.com/annales-bac/nietzsche-humain-trop-humain

„ Cette notion a fait l’objet d’un sujet de dissertation l’année dernière : 
Vouloir la paix, est-ce vouloir la justice ? 

6 notions plus spécifiques à revoir également

n La science

Cette notion interroge tant notre rapport à la vérité, que la méthode par laquelle l’homme accède à la connaissance. Au-delà de ses enjeux épistémologiques, cette notion a des enjeux existentiels (la science peut-elle répondre à toutes les questions de l’homme ?) ou politiques (la politique doit-elle se soumettre à la science ?). 

Distinguez bien les sciences humaines (sociologie, psychologie…) qui visent à comprendre les actions humaines, et les sciences exactes qui visent à expliquer les phénomènes naturels. Parmi ces dernières, il faudra distinguer les sciences expérimentales (physique, biologie…) qui visent à expliquer le réel, et les sciences formelles (mathématiques, logique) qui visent la cohérence logique.

„ Les liens utiles

ü le cours sur la science 
 https://www.annabac.com/revision-bac/n-y-t-il-de-connaissance-que-scientifique  
ü la dissertation corrigée « Tout peut-il être objet de science ? » 
https://www.annabac.com/annales-bac/tout-peut-il-etre-objet-de-science 

„ Cette notion était à convoquer dans l’explication du texte de Claude Levi-Strauss extrait de La Pensée sauvage (1962), qui opposait l’attitude du bricoleur à celle de l’ingénieur.   


 

 

n Le devoir 

Cette notion est impliquée dans de nombreux sujets, qui interrogent souvent sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Si un sujet commence par exemple par les expressions « Peut-on », « Doit-on » ou « Faut-il », la dimension morale est à envisager.

Distinguez bien les devoirs (ensemble d’ordres ou de contraintes imposées par la société, comme les devoirs parentaux), du devoir (impératif d’ordre moral), et ce qui relève de la légalité (conformité à la loi juridique) et de la légitimité (conformité à la morale).

Revoyez les différentes conceptions du devoir (relativisme, déontologisme, conséquentialisme…).

Vous pouvez piocher des exemples entre différents types de devoirs dans la littérature ou dans l’histoire.

„ Les liens utiles

ü le cours audio sur le devoir https://www.annabac.com/cours-en-ligne/le-devoir 
et les fiches de révision associées
ü l’explication du texte extrait des Leçons d’éthique (Kant)
https://www.annabac.com/annales-bac/kant-lecons-d-ethique 

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n L’État

Cette notion clé de la philosophie politique invite à s’interroger sur la finalité de l’État (sécurité ? liberté ?) et sa légitimité (l’État n’est-il qu’un instrument de domination ?). Si l’État désigne l’instance dépositaire du pouvoir souverain, il renvoie dans une démocratie au peuple qui est au fondement des lois. Mais la démocratie n’a-t-elle pas des limites ? Pensez à identifier différents types de régimes politiques, sans sombrer dans le catalogue. Intéressez-vous également aux théories critiques de l’État, comme le marxisme ou l’anarchisme.

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur l’État https://www.annabac.com/cours-video/l-etat 
ainsi que les fiches de révision et QCM associés
ü la dissertation corrigée « Que devons-nous à l’État ? »
https://www.annabac.com/annales-bac/que-devons-nous-l-etat

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n L’art

Cette notion se prête à des approches très différentes. Il est en effet possible d’interroger la spécificité de l'œuvre d’art par rapport aux autres objets (l'œuvre d’art est-elle inutile ?), mais aussi le statut de l’artiste (faut-il être un génie pour être un artiste ?), et sa réception par un spectateur (le jugement de goût est-il objectif ?). La notion peut aussi être envisagée dans son rapport à la vérité (l’art nous éloigne-t-il du réel ?) et à la technique (l’artiste n’est-il qu’un technicien ?). 

Deux écueils sont à éviter : un propos trop abstrait qui ne serait pas nourri d’exemples tirés des différents champs artistiques ou au contraire un catalogue d’exemples sans argumentation.

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo https://www.annabac.com/cours-video/l-art 
ainsi que les fiches de révision et QCM associés
ü l’explication d’un texte extrait de La Crise de la culture (Hannah Arendt) https://www.annabac.com/annales-bac/arendt-la-crise-de-la-culture 

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n Le temps

Cette notion peut désigner le temps objectif (mesurable, calculable) ou le temps vécu. Les sujets peuvent ainsi interroger la réalité du temps (le temps est-il dans les choses ?), ou son rapport avec l’existence humaine (cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps ?). 

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur le temp https://www.annabac.com/cours-video/l-existence-et-le-temps 
et les trois fiches de révision associées
ü la dissertation corrigée « Sommes-nous responsables de l’avenir ? » 
https://www.annabac.com/annales-bac/sommes-nous-responsables-de-l-avenir 

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

n Le langage

Loin d’être un simple instrument de communication, le langage joue un rôle crucial dans l’existence humaine. Contrairement à la communication animale qu’on peut concevoir comme une transmission de signaux, le langage peut être interrogé dans son lien avec la pensée (peut-on penser sans les mots ?) et apparaît donc comme constitutif de notre être.

Il convient néanmoins d’interroger ses limites : est-il bien le propre de l’homme ? Peut-on vraiment tout exprimer ? Le langage ne conditionne-t-il pas notre pensée ? Les enjeux du langage sont alors aussi politiques : le langage ne peut-il pas être un instrument de domination ?

„ Les liens utiles

ü le cours vidéo sur le langage  https://www.annabac.com/cours-video/le-langage 
et les trois fiches de révision associées
ü l’explication d’un texte extrait de la Lettre à Morus (Descartes)
https://www.annabac.com/annales-bac/descartes-lettre-morus

„ Cette notion n’a pas fait l’objet d’un sujet de bac l’année dernière en France métropolitaine.

Conseils de Caroline Verleyen et Charlotte Noirot-Nérin, 
professeures agrégées de philosophie