SES Tle ES
Merci !

Voici toutes les informations utiles sur le programme et l'épreuve du bac SES terminale ES. Également nos conseils de méthode pour réussir !

Le programme

Les thèmes du programme sont définis dans le Bulletin officiel spécial n° 21 du 23 mai 2013. Le sommaire de l’Annabac suit l’ordre du programme, ainsi vous pouvez facilement vous repérer.

 

1. Quels sont les thèmes du programme spécifique ?

Le programme de sciences économiques et sociales se structure autour de trois champs : science économique, sociologie, regards croisés. Les thèmes et questionnements sont détaillés dans les tableaux ci-dessous.

Science économique

 

Thèmes

Questions

1

Croissance, fluctuations et crises

• Quelles sont les sources de la croissance économique ?

• Comment expliquer l’instabilité de la croissance ?

2

Mondialisation, finance internationale et intégration européenne

• Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

• Quelle est la place de l’Union européenne dans l’économie globale ?

3

Économie du développement durable

• La croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l’environnement ?

 

► Sociologie

 

Thèmes

Questions

1

Classes, stratification et mobilité sociales

• Comment analyser la structure sociale ?

• Comment rendre compte de la mobilité sociale ?

2

Intégration, conflit, changement social

• Quels liens sociaux dans des sociétés où s’affirme le primat de l’individu ?

• La conflictualité sociale : pathologie, facteur de cohésion ou moteur du changement social ?

Regards croisés

 

Thèmes

Questions

1

Justice sociale et inégalités

 

• Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?

2

Travail, emploi, chômage

 

• Comment s’articulent marché du travail et gestion de l’emploi ?

• Quelles politiques pour l’emploi ?

 

2. Quels sont les thèmes des enseignements de spécialité ?

Selon l’enseignement de spécialité choisi, économie approfondie ou sciences sociales et politiques, trois thématiques sont abordées.

 

Économie approfondie

 

Thèmes

Questions

1

Économie et démographie

• Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économique ?

• Quel est l’impact des variables économiques et démographiques sur le financement de la protection sociale ?

2

Stratégies d’entreprises et politique de concurrence

• Dans quelles circonstances les entreprises peuvent-elles exercer un pouvoir de marché ?

• Quel est le rôle de la politique de la concurrence ?

3

Instabilité financières et régulation

• Qu’est-ce que la globalisation financière ?

• Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

 

Sciences sociales et politiques

 

Thèmes

Questions

1

Le système politique démocratique

• Quelles sont les composantes institutionnelles des régimes politiques démocratiques ?

• Comment s’organiser la compétition politique en démocratie ?

• Quelle est la contribution des organisations politiques au fonctionnement de la démocratie ?

2

La participation politique

• Quelle est l’influence de la culture politique sur les attitudes politiques ?

• Quels sont les répertoires de l’action politique aujourd’hui ?

• Comment expliquer le comportement électoral ?

3

L’ordre politique européen

• Quel est l’impact de la construction européenne sur l’action publique ?

 

L’épreuve

3. Comment se déroule l’épreuve ?

Les modalités sont définies dans le Bulletin officiel spécial n° 7 du 6 octobre 2011. La durée de l’épreuve est de 4 heures ; son coefficient est 7. Si vous choisissez la spécialité, vous aurez 1 heure supplémentaire pour ce sujet, de coefficient 2. Vous devez donc en 5 heures réaliser à la fois l’épreuve relative à l’enseignement spécifique et celle relative à l’enseignement de spécialité que vous avez choisi.

► Enseignement spécifique (commun)
Vous avez le choix entre deux sujets de nature différente : une dissertation s’appuyant sur un dossier ou une épreuve composée de trois parties distinctes. Les sujets sont déterminés de façon à couvrir plusieurs dimensions du programme.
• L’épreuve de dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire consiste à répondre à un libellé de sujet en utilisant 3 ou 4 documents, principalement des documents statistiques, ne portant que sur des faits et non des interprétations de ces faits. Il s’agit d’élaborer une problématique et d’y répondre en utilisant vos connaissances et les documents. Ces derniers doivent illustrer les idées développées. Il faut donc mobiliser vos connaissances personnelles pour définir la problématique et les organiser dans un plan, celui-ci représentant la réponse à la problématique posée.
• L’épreuve composée comprend trois parties :
mobilisation de connaissances : cette partie comprend deux questions sans document. Vous devez y répondre en faisant appel à vos connaissances personnelles, les deux questions (3 points par question) portant sur des champs différents du programme ;
étude d’un document : cette partie comporte une question générale et un document de nature strictement factuelle. Vous devez répondre à la question en présentant et en analysant le document (barème : 4 points) ;
raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire : cette partie comprend un libellé de sujet et 2 ou 3 documents. Le libellé du sujet vous invite à développer un raisonnement, à rassembler et mettre en ordre des informations pertinentes issues du dossier documentaire et de vos connaissances personnelles (barème : 10 points).

► Enseignement de spécialité
• La structure de l’épreuve est la même pour les deux enseignements de spécialité : vous avez le choix entre deux sujets portant sur des thèmes différents du programme.
• Chaque sujet comporte une question générale, prenant appui sur un ou deux documents, dont l’énoncé vous invite à conduire une argumentation, à mettre en ordre des informations pertinentes issues du dossier documentaire et de vos connaissances personnelles. Dans le cas où le sujet ne comporte qu’un seul document, il s’agit obligatoirement d’un texte ; dans le cas où le sujet comporte deux documents, ils sont de nature différente.

 

4. Quels sont les objectifs de l’épreuve ?

Les objectifs de chaque épreuve figureront en introduction du sujet distribué. Voici un résumé de ce qui est attendu. Quelle que soit l’épreuve, n’oubliez pas que la clarté de l’expression et le soin apporté à la présentation comptent aussi dans la note !

Dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire

Il vous est demandé :
– de répondre à la question posée par le sujet ;
– de construire une argumentation à partir d’une problématique que vous aurez élaborée ;
– de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;
– de rédiger, en utilisant le vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, un développement cohérent en ménageant l’équilibre des parties.

 

Épreuve composée

Mobilisation des connaissances
Vous devez répondre aux questions en faisant appel à vos connaissances personnelles.
Étude d’un document
Vous devez répondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse de présentation du document, de collecte et de traitement de l’information.
Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire
Vous devez traiter le sujet :
– en développant un raisonnement ;
– en exploitant les documents du dossier ;
– en faisant appel à vos connaissances personnelles ;
– en composant une introduction, un développement, une conclusion.

Épreuve de spécialité

Il est demandé de répondre à la question posée par le sujet en construisant une argumentation. Veillez à bien exploiter le ou les documents fournis dans le dossier, mais appuyez-vous aussi sur vos connaissances personnelles.

 

Des précisions sur l’épreuve orale de contrôle

Si vous n’avez pas obtenu la moyenne à l’écrit, vous pouvez vous rattraper en repassant l’épreuve de SES  à l’oral. Cette note d’oral remplace celle de l’écrit si et seulement si elle est supérieure. Dans le cas contraire, vous gardez votre note de l’écrit.

• La durée de l’épreuve est de 20 minutes et vous avez 30 minutes de préparation ; le coefficient est 7. Si vous avez choisi un des enseignements de spécialité, le coefficient est 9.

• Le sujet comporte :

une question principale, notée sur 10 points, qui prend appui sur deux documents de nature différente, et qui concerne l’enseignement spécifique uniquement ;

trois questions, notées sur 10 points, dont l’une, en lien avec l’un des deux documents, porte sur la maîtrise des outils et savoir-faire nécessaires et dont les deux autres permettent de vérifier votre connaissance des notions de base figurant dans d’autres thèmes du programme. Si vous avez choisi l'un des enseignements de spécialité, ces questions portent obligatoirement sur les thèmes de spécialité.

 

Nos conseils de méthode

5. Comment préparer l’épreuve tout au long de l’année ?

• Pour bien réussir l’épreuve écrite, il faut vous préparer tout au long de l’année. En effet, un travail régulier est plus efficace que des révisions de dernière minute qui ne vous permettront pas de bien maîtriser les connaissances et les méthodes indispensables à votre réussite. Il consiste à mémoriser le cours au fur et à mesure, compte tenu du volume des connaissances à acquérir. À cet égard, il est utile de réaliser des fiches de synthèse comprenant, pour chaque chapitre, le plan détaillé, les définitions des notions clés, le rappel des mécanismes essentiels (sous la forme de schémas d’implication par exemple) et les informations principales.

• Vous devez également maîtriser les méthodes mises en œuvre dans les différents exercices (étude d’un document, construction d’un raisonnement, élaboration d’un plan, etc.). Pour ce faire, il est indispensable de travailler sur les corrigés des évaluations donnés par votre professeur en les refaisant si nécessaire ; il est aussi utile d’effectuer des exercices du même type proposés par votre Annabac.

• N’oubliez pas de travailler sur les savoir-faire applicables aux données quantitatives et aux représentations graphiques, qui sont indispensables à l’analyse des documents statistiques et des graphiques.

• Enfin, comme il s’agit d’une épreuve écrite, le travail sur l’expression est à mener durant l’année dans toutes les disciplines.

 

6. Comment répondre aux questions de mobilisation des connaissances ?  

ŸLa mobilisation des connaissances, dans la première partie de l’épreuve composée, comporte certains pièges à éviter. Il faut être précis dans l’utilisation du vocabulaire car vous devez montrer non seulement que vous avez des connaissances mais également que vous les maîtrisez.

ŸUn autre piège à éviter est de vouloir absolument montrer ses connaissances sans tenir compte de la question posée. Il ne s’agit donc pas de développer ce qui a été appris en cours mais d’utiliser ces connaissances dans le cadre défini par la question.

ŸPour répondre aux questions, il faut donc commencer par les analyser : définir les termes et la formulation. Si ce travail n’est pas fait, vous risquez de développer des arguments qui ne permettent pas de répondre à la question posée et donc d’être hors sujet, ce qui peut être lourdement pénalisé.

 

7. Comment exploiter un document, un dossier documentaire ?  

Étude d’un document

ŸPour étudier un document, il est indispensable de le présenter : chercher la signification du titre en définissant, si nécessaire, les notions pour le comprendre, la source.

ŸPour un document statistique, il faut préciser les unités qui peuvent être de deux ordres : des valeurs absolues (milliers, millions) ou des valeurs relatives (le plus souvent des pourcentages). Il peut être également nécessaire de faire des calculs simples (ne demandant pas l’utilisation de la calculatrice) en précisant que les résultats sont approximatifs. Ces calculs peuvent être des différences de pourcentages en points de pourcentage ou des coefficients multiplicateurs.

ŸLa règle pour étudier des données statistiques est d’aller du général (l’ensemble ou les dates extrêmes) vers le particulier. Cette règle s’avère essentielle lorsqu’un document comprend de nombreuses informations.

Exploiter un dossier documentaire

ŸLe dossier documentaire est là pour vous aider à construire votre argumentation. Évacuer un document risque donc de vous pénaliser. Mais un devoir qui se limiterait aux seuls documents serait insuffisant. Il faut donc analyser le dossier documentaire en mobilisant vos connaissances.

ŸPour chaque document, vous pouvez procéder par étapes en vous questionnant :

– quelles informations apporte le document ?

– comment puis-je approfondir le document à l’aide de mes connaissances ?

– quels liens peut-on établir avec le sujet ? (rapport avec la problématique, les questions-guides)

– quels liens puis-je établir entre ce document et les autres documents ?

 

8. Comment analyser un sujet de dissertation, construire un plan ?

Analyser un sujet et définir une problématique

ŸLe traitement d’une dissertation implique de définir une problématique à laquelle le développement doit répondre. Cette problématique est le résultat de l’analyse du sujet et des différents questionnements qu’il pose.

ŸPour analyser le sujet, il faut tout d’abord en définir les termes. Puis, décomposez le sujet en questions-guides qui vous aideront à étudier le dossier documentaire et à mobiliser vos connaissances. Ce travail doit vous permettre de reformuler le sujet (le plus souvent sous la forme d’une ou deux questions) et de définir ainsi une problématique (c’est-à-dire la démarche que vous allez adopter pour répondre à la question posée).

 

Construire un plan

ŸAprès avoir analysé le sujet, étudié le dossier documentaire et mobilisé vos connaissances, vous disposez d’un ensemble d’arguments qu’il faut maintenant ordonner en élaborant un plan.

ŸIl faut tout d’abord vous fixer un objectif (la réponse au sujet), puis chercher les moyens dont vous disposez pour l’atteindre. L’exposé de ces moyens constitue la trame de votre dissertation, c’est-à-dire votre plan. Pour le construire, il est indispensable de vous poser des questions : pourquoi pensez-vous cela ? N’y-a-t-il pas des arguments contradictoires ou d’ordres différents ? Comment pouvez-vous démontrer, exposer tel ou tel argument ? Ce questionnement vous permet tout d’abord d’organiser votre réponse en deux ou trois parties, puis de définir l’organisation interne de chaque partie en deux ou trois sous-parties. Il est essentiel de vérifier la cohérence de votre argumentation et de vous assurer qu’elle réponde bien au sujet posé.

 

9. Comment structurer la dissertation ?

L’introduction et la conclusion

• Elles constituent deux moments forts de votre devoir (prise de contact, dernière impression) qu’il faut soigner tout particulièrement en les rédigeant une première fois au brouillon.

• Une introduction comporte cinq phases :

– une accroche où il faut montrer l’actualité et la pertinence du sujet ;

– la définition des termes importants du sujet ;

– la définition du cadre spatio-temporel ;

– la reformulation du sujet sous la forme de questions (travail de problématisation) ;

– l’annonce du plan dans laquelle vous précisez vos différentes parties (trois au maximum).

• Une conclusion comporte deux phases :

– un bilan de l’argumentation reprenant les idées forces de chaque partie et apportant une réponse à la problématique ;

– une ouverture vers d’autres débats en lien avec le sujet.

 

Le développement  

• Composé de deux ou trois parties, le développement constitue le « corps » de votre dissertation. Il repose sur le plan que vous avez préalablement élaboré. Chaque partie doit se structurer autour de trois temps :

– une introduction partielle : un paragraphe visible présentant l’idée directrice de la partie ainsi que les deux ou trois parties que vous développerez ;

– des sous-parties : un paragraphe pour chaque sous-partie ;

– une conclusion partielle : un paragraphe visible où l’on synthétise l’idée directrice de la partie.

• Entre chaque partie, il faut prévoir une transition qui permet de passer logiquement d’une partie à l’autre. La transition peut faire partie de la conclusion partielle ou bien constituer un paragraphe à part.

 

Des conseils spécifiques pour l’épreuve de spécialité ?

• L’épreuve de spécialité est prévue sur une heure : le degré d’exigence n’est donc pas le même que celui attendu dans une dissertation ou une épreuve composée.

• Néanmoins, quelques étapes importantes sont à respecter :

– analyse du sujet et définition des mots clés ;

– étude du dossier documentaire et mobilisation de ses connaissances personnelles ;

– construction du plan de votre réponse ;

– rédaction de votre réponse en faisant clairement apparaître les étapes de votre raisonnement : une ou deux phrases d’introduction ; un développement composé de plusieurs paragraphes ; une phrase de conclusion.

10. Comment gérer le temps de l’épreuve ?

L’épreuve de SES au baccalauréat dure 4 heures. Il est important de savoir gérer son temps pour réussir à la mener à son terme.

 

Pour la dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire

Voici une décomposition à titre indicatif :

– analyse du sujet (15 minutes) ;

– étude du dossier documentaire (1 heure) ;

– bilan de l’analyse du sujet et des documents et construction du plan (40 minutes) ;

– rédaction au brouillon de l’introduction et de la conclusion (15 minutes) ;

– rédaction de la copie (1 heure et 40 minutes) ;

– relecture du devoir (10 minutes).

 

Pour l’épreuve composée

• Pour la mobilisation des connaissances, comptez 15 à 20 minutes par question, soit une heure au maximum. Si vous ne connaissez pas la réponse à une question, il est inutile de perdre du temps : passez rapidement aux deux autres questions.

• Pour l’étude d’un document : elle doit donner lieu à un traitement plus approfondi car il faut systématiquement présenter le document, répondre à la question posée en illustrant avec les données. Une heure environ est nécessaire.

• Pour le raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire : pour analyser le dossier documentaire, mobiliser ses connaissances, construire son raisonnement et le rédiger, il faut y consacrer 2 heures au minimum.

 

Pour l’épreuve de spécialité

• Les sujets de l’enseignement spécifique et ceux de l’enseignement de spécialité que vous avez suivi au cours de l’année, vous seront distribués dès le début de l’épreuve. Vous avez donc 5 heures pour réaliser ces deux épreuves.

• Nous vous conseillons de traiter d’abord l’épreuve de spécialité puis celle de l’enseignement spécifique. Pour mener cette double épreuve dans sa totalité, veillez à bien respecter le temps imparti à chaque épreuve : 1 heure pour l’épreuve de spécialité et 4 heures pour l’épreuve de l’enseignement spécifique.