1870-1930 : De la Belle Époque aux années folles - Bilan express

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : 1870-1930 : De la Belle Époque aux années folles


LE CONTEXTE

Un peu d’histoire…

 Une grave dépression économique et l’humiliation de la défaite de 1871 contre la Prusse, à la suite de laquelle la France se voit amputée de l’Alsace-Moselle, favorisent le développement d’un fort sentiment national : la France, pour retrouver son honneur, se lance dans l’expansion de son empire colonial.

 Après la Première Guerre mondiale, les décennies de paix qui l’ont précédée seront désignées avec nostalgie sous le nom de Belle Époque, même si dans les faits les conditions de vie des ouvriers restent précaires.

 À partir de 1920 commence une période de croissance économique et de progrès social : la France doit reconstruire et repeupler le pays. Ce sont « les années folles » : la jeune génération qui a grandi pendant la guerre veut oublier la guerre et profiter de la vie.

 Le krack boursier de Wall Street, qui a déclenché en 1929 une crise économique mondiale, vient mettre fin à cette période d’insouciance.

Et l’art dans tout ça ?

 De nouveaux mouvements artistiques se créent en réaction à un art classique et codifié : l’impressionnisme, l’art nouveau, le cubisme et le début de l’abstraction. Les deux expositions universelles de Paris en 1889 (Tour Eiffel) et de 1900 témoignent de l’effervescence artistique de cette période.

 Paris devient la capitale mondiale des avant-gardes (surréalisme, dadaïsme, art déco…). C’est aussi à cette période que se développe une culture populaire grâce à la radio et au cinéma : les Français découvrent Charlie Chaplin et le jazz.

MOUVEMENTS CLÉS

L’impressionnisme

Ce mouvement s’est développé en France dans la seconde moitié du xixe siècle. Les artistes représentent la réalité en privilégiant l’impression d’ensemble. Ils peignent des sujets banals dans la lumière naturelle. (ex. Impression, soleil levant de Monet, 1872).

Le cubisme

Le cubisme apparaît au début du xxe siècle et révolutionne la manière de représenter le réel : les objets ou les sujets sont décomposés et réassemblés de manière abstraite en privilégiant les formes géométriques.

05275_FB_EO_F48_01

La partie de cartes, Fernand Léger. Huile sur toile, 129 × 193 cm, 1917. Musée Kröller-Müller, Otterlo, Pays-Bas.

L’art déco

L’art déco, mouvement d’architecture-décoration mondial, prône un retour à l’ordre classique, caractérisé par l’emploi des couleurs et une organisation harmonieuse de l’espace (symétrie).

05275_FB_EO_F48_02

Station Abbesses à Paris, Hector Guimard, vers 1912.