1945, la fin de la Seconde Guerre mondiale

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : Nouvel ordre mondial, bipolarisation et émergence du tiers-monde


La Seconde Guerre mondiale a été le conflit le plus meurtrier de l’histoire. Les puissances alliées punissent les vaincus et jettent les bases d’un nouvel ordre politique et économique mondial.

I Le coût humain et matériel du conflit

1 Une hécatombe sans précédent

La Seconde Guerre mondiale est le conflit le plus sanglant de l’Histoire. Le monde pleure environ 50 millions de victimes, dont la moitié sont des civils.

Les pays d’Europe de l’Est sont plus touchés que ceux de l’Ouest. L’URSS est le pays le plus meurtri par la guerre : 21 millions de Soviétiques ont péri entre 1941 et 1945. La Pologne a perdu 15 % de sa population.

En Asie, le nombre de victimes est également très élevé. Presque 3 millions de soldats japonais sont morts entre 1937 et 1945. Les pertes chinoises sont évaluées entre 6 et 20 millions d’hommes.

2 Un bilan économique lourd

L’Europe est le continent où les pertes matérielles sont les plus importantes. Les infrastructures industrielles, ferroviaires et routières sont très endommagées. Au Japon et en Allemagne, les villes ont été systématiquement bombardées par les Alliés. Les capacités industrielles et agricoles sont très diminuées.

L’économie est complètement désorganisée tant dans les pays vaincus que dans les pays vainqueurs. Seuls les États-Unis sortent enrichis de la guerre. Leur économie a été stimulée par la guerre.

3 Le bilan moral

Aux millions de morts, s’ajoutent les horreurs commises (camps de concentration, tortures, armes chimiques…) durant le conflit. Le bouleversement moral, qui en découle, est immense et soulève des questions. Au profond sentiment de désarroi s’ajoute un grand désir de changement.

La plupart des intellectuels et artistes rejoignent le Parti communiste pour lutter contre la misère, responsable, selon eux, du conflit.

II Punir les coupables

Du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, s’ouvre le procès de Nuremberg : 24 responsables nazis comparaissent devant 4 juges, soviétique, français, anglais et américain.

info

Le procès de Nuremberg marque la naissance d’un système de justice internationale.

Les accusés doivent répondre de trois principaux chefs d’accusation : crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. 12 inculpés sont condamnés à mort, 7 à des peines de prison et 3 sont acquittés.

Un procès similaire est organisé à Tokyo entre mai 1946 et novembre 1948. Il a pour objectif de juger les criminels de guerre japonais.

III Les bases d’un nouvel ordre international

1 La naissance de l’ONU

Le 25 juin 1945, la charte des Nations unies est signée par les représentants de 51 pays, réunis à San Francisco. Elle fonde l’ONU et définit son organisation.

L’ONU garantit la paix et défend les droits de l’homme. Elle dispose d’une force militaire pour faire respecter ses décisions.

2 La nouvelle donne économique

Avec la signature des accords de Bretton Woods, le dollar devient la devise de référence. Des institutions internationales (Fonds monétaire international, Banque mondiale) régulent les échanges financiers.

Mot clé

La conférence de Bretton Woods se tient aux États-Unis en juillet 1944. Elle établit les nouvelles règles de l’économie mondiale, dont les États-Unis sont les garants.

Grâce aux nationalisations des banques, des entreprises de transport et de l’énergie, l’État devient un acteur économique. En France, la mise en place de l’État-providence constitue le cœur du programme défini par le CNR en mars 1944.