Accorder le participe passé

Merci !

Fiches
Classe(s) : 2de | Thème(s) : Éviter les fautes d'orthographe


Les règles d’accord du participe passé semblent nombreuses et complexes. Que faut-il retenir pour éviter la plupart des erreurs ?

I Le participe passé employé avec être

Employé avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde avec le sujet.

« Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine. » (V. Hugo)

Cette règle s’applique à l’infinitif.

Cette sentence continue à être appliquée dans de nombreux pays.

II Le participe passé employé avec avoir

Employé avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet.

La peine de mort a longtemps suscité de vifs débats.

En revanche, il s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe. Ce COD est souvent un pronom, mais il peut être également un groupe nominal.

La peine de mort, Hugo l’a dénoncée dans le Dernier Jour d’un condamné.

Le participe passé dénoncée s’accorde avec le pronom COD l’ placé avant le verbe et mis pour la peine de mort.

Quelles répercussions son combat a-t-il eues ?

Le participe passé eues s’accorde au féminin pluriel avec le COD quelles répercussions.

À noter

Quand le COD est le pronom en, le participe passé reste en général invariable :

Des prises de position aussi fortes, personne n’en avait jamais revendiqué !

Quand le COD est le pronom relatif que, il faut, pour accorder correctement le participe passé, analyser le genre et le nombre du nom que remplace le pronom relatif (son antécédent).

Les conséquences que ce réquisitoire a entraînées sont nombreuses.

Le participe passé entraînées s’accorde au féminin pluriel avec le COD antéposé que, mis pour les conséquences.

Les adversaires que Victor Hugo a affrontés à cette occasion sont multiples.

Le participe passé affrontés s’accorde au masculin pluriel avec le COD antéposé que, mis pour les adversaires.

III Le participe passé d’un verbe pronominal

1 Le verbe est essentiellement pronominal

Un verbe essentiellement pronominal est un verbe qui se construit toujours avec le pronom réfléchi se : s’abstenir, s’efforcer, s’emparer, s’extasier, s’exclamer, se fier, se méprendre, se souvenir, etc.

Pour ce type de verbe, le participe passé s’accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet.

Madame Bovary s’est souvenue longtemps du bal à la Vaubyessard.

2 Le verbe est occasionnellement pronominal

Il s’agit des verbes qui peuvent se construire ou non avec le pronom se : se regarder, s’écrire, se fixer, se succéder, etc.

Pour ce type de verbe, le participe passé s’accorde :

– avec le pronom se s’il est le COD du verbe ;

Ils ne se sont encore jamais parlé mais leurs regards se sont croisés.

• se sont parlé : se = à eux = COI et non COD → pas d’accord

• se sont croisés : se = COD → accord

– avec tout autre COD s’il est placé avant le verbe.

Le texte met l’accent sur les regards qu’ils se sont échangés.

Le participe passé échangés s’accorde avec le pronom COD qu’ mis pour les regards.

Mais il reste invariable si le COD est placé après ou s’il n’y a pas de COD.

Ils se sont échangé des regards.

Elles se sont succédé.

Zoom

Les terminaisons du participe passé

Le participe passé prend différentes terminaisons selon le groupe du verbe.

05234_C08_01