Activité cérébrale et sommeil

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé


Que sait-on de l’activité cérébrale et de son fonctionnement pendant le sommeil ?

RAPPELS DE COURS

1 Le système nerveux

Toutes les fonctions du corps (perception, mouvements) sont contrôlées par le système nerveux.

A Les nerfs

Le système nerveux périphérique est constitué de nerfs, qui relient les centres nerveux (cerveau et moelle épinière) aux organes sensoriels ou aux organes effecteurs (muscles et glandes).

B Le cerveau

 Le cerveau intègre et analyse toutes les informations reçues.

 En retour, il régule l’ensemble du fonctionnement des organes, les mouvements et la pensée (conscience, mémoire).

C Les messages nerveux

 Le cerveau est formé de milliards de cellules nerveuses appelées neurones.

mot clé La synapse est une zone située entre deux cellules nerveuses, qui assure la transmission de l’information entre elles.

 Chaque extrémité de neurone peut émettre un message nerveux sous forme de neurotransmetteur : c’est la transmission synaptique.

2 L’étude du fonctionnement cérébral

 Des techniques d’imagerie permettent de cartographier le cerveau (scanner, IRM) et d’étudier son activité (électroencéphalographie, tomographie).

 Un électroencéphalogramme plat traduit l’arrêt du fonctionnement cérébral (mort).

3 Les conditions d’un bon fonctionnement du système nerveux

Chez l’adulte, l’activité cérébrale est permanente et suit un rythme veille-sommeil.

A Les cycles du sommeil

mot clé Le sommeil est l’état cyclique et réversible d’inconscience, vital pour l’organisme.

La phase de sommeil se compose de quatre à cinq cycles d’une heure trente à deux heures. Chaque cycle est constitué d’une phase de sommeil lent puis d’une phase de sommeil paradoxal.

B Sommeil lent et sommeil paradoxal

 Le sommeil lent est indispensable au développement et à la régénération des tissus.

 Le sommeil paradoxal favorise la mise en mémoire et la gestion des émotions.

DOCUMENT CLÉ

Manque de sommeil et activité cérébrale

02907_F34_01

 Ces deux clichés de TEP (tomographie par émission de positons) montrent le cerveau après un sommeil normal (à gauche) ou après privation de sommeil (à droite). Les zones en rouge témoignent d’une forte activité cérébrale.

 Un temps de sommeil de moins de 9 heures a des conséquences négatives sur les processus moteurs : baisse de la vigilance et augmentation du temps de réaction. Ceci peut provoquer des accidents ou limiter les performances sportives. Le manque de sommeil affecte aussi les processus intellectuels, ce qui se traduit par l’irritabilité et les difficultés de concentration ou de mémorisation.