Activité et chômage

Merci !

Fiches
Classe(s) : Tle STMG | Thème(s) : Quelle est l'influence de l'État sur l'évolution de l'emploi et du chômage ?

Les causes du chômage sont nombreuses. Il peut être provoqué par une insuffisance de la demande globale ou par des coûts de main-d’œuvre trop importants.

A Le chômage et ses différentes notions

D’après le bureau international du travail (BIT), le chômage désigne la situation de l’ensemble des personnes de 15 ans et plus qui n’ont pas d’emploi et en recherchent un. En France, pour connaître le nombre de chômeurs, on retient 2 sources chiffrées principales : d’une part, les statistiques mensuelles du ministère du Travail, élaborées à partir des fichiers de demandeurs d’emploi enregistrés par Pôle emploi, et, d’autre part, l’enquête Emploi de l’Insee, qui mesure le chômage au sens du BIT. La deuxième mesure est utilisée pour faire des comparaisons internationales.

aLe chômage dit « frictionnel » (ou naturel)

C’est la part du taux de chômage qui dépend du temps de recherche d’un emploi sur le marché du travail. Ce temps est plus ou moins long en fonction du type d’emploi recherché. Le chômage frictionnel existe même en situation de plein-emploi lorsque toutes les offres de travail sont satisfaites car il y a toujours des personnes qui changent d’employeur.

bLe chômage conjoncturel

Il résulte d’une baisse de l’activité économique qui conduit à une diminution de la demande de travail des employeurs. Lorsque l’activité reprend, le taux de chômage diminue. Compte tenu des anticipations des entrepreneurs, on observe au niveau macroéconomique un décalage entre l’évolution de la production mesurée par le produit intérieur brut (PIB) et l’évolution du taux de chômage. S’il n’y a pas de reprise de l’activité, le chômage conjoncturel peut durer et avoir des conséquences structurelles comme une inadaptation des salariés aux emplois futurs car, pendant la période de chômage, ils se déqualifient.

cLe chômage structurel

C’est une inadaptation durable des qualifications de la main-d’œuvre par rapport à la demande de travail des employeurs.

dLe chômage de sous-emploi

Il est lié au progrès technologique. Les entrepreneurs réalisent des investissements de modernisation qui accroissent la productivité du travail et diminuent le besoin en main-d’œuvre non qualifiée. Le niveau de qualification demandé sur le marché du travail s’élève avec la complexité technique, ce qui exclut les demandeurs d’emploi les moins qualifiés. Structurellement, il faut de plus en plus de croissance pour créer un même volume d’emploi et donc diminuer le taux de chômage. Ainsi, il se forme des équilibres de sous-emploi sur le marché du travail où toutes les demandes de travail sont satisfaites mais pas les offres de travail.

B Taux de chômage et taux d’emploi

aLe chômage volontaire et involontaire

Le chômage peut être volontaire ou involontaire car chaque individu dispose d’un temps limité qu’il arbitre entre travail et loisirs en fonction de ses intérêts, de ses opportunités et de ses revenus disponibles. Une personne qui estime que les conditions d’emploi ne lui sont pas favorables fait un calcul d’opportunité qui l’amène à ne pas répondre aux demandes de travail et donc à ne pas répondre aux offres d’emploi. Cette personne est alors volontairement au chômage. À l’inverse, des chômeurs voudraient bien s’employer mais ne trouvent pas d’emploi. Ils sont dans ce cas involontairement au chômage.

bLe taux de chômage

Le taux de chômage est un indicateur qui mesure l’évolution du chômage. C’est le rapport exprimé en pourcentage entre le nombre de chômeurs et la population active.

Taux de chômage = nombre de demandeurs d’emploi/population active

15844_Eco_08_stdi

Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives

Source : Insee, Enquête emploi 2019

Taux de chômage par âge de 1982 à 2019

À noter

En 2019, le taux de chômage est de :

19,6 % pour les 15-24 ans ;

7,8 % pour les 25-49 ans ;

6,3 % pour les 50 ans et plus ;

8,4 % pour l’ensemble de la population.

Globalement, le taux de chômage a diminué depuis 2015 mais il reste haut pour les plus jeunes qui ont des difficultés à s’insérer sur le marché de l’emploi.

cLe taux d’emploi

Le taux d’emploi est un indicateur souvent employé pour analyser le marché du travail et sa capacité à utiliser la force de travail de sa population. Il se définit comme le rapport entre le nombre de personnes qui ont un emploi, rapporté au nombre de personne de la population totale étudiée. On peut calculer un taux d’emploi par sexe ou par tranches d’âge. Au niveau national, le taux d’emploi est la part de la population active qui a un emploi.

Taux d’emploi = nombre de personnes qui ont un emploi/population active

15844_Eco_09_stdi

Champ : France hors Mayotte, population des ménages, personnes actives

Source : Insee, Enquête emploi 2019

Taux d’emploi des personnes de 15 à 64 ans par âge de 1975 à 2019

Le taux d’emploi en France augmente régulièrement. En 2019, il est de 65,5 % pour l’ensemble de la population active avec la répartition suivante :

29,7 % pour les jeunes ;

80,9 % pour la tranche des 25-49 ans ;

62,6 % pour les seniors de 50 à 64 ans. La remontée du taux d’activité de cette tranche d’âge est très importante depuis 1993 en raison des modifications des conditions d’accès à la retraite.