Affiche antibolchevique, Adrien Barrère (1919)

Merci !

Fiches
Classe(s) : 3e | Thème(s) : 1910-1945 : L’art entre propagande et libertés
 

Présentez l’affiche antibolchevique d’Adrien Baneux, dit Barrère : évoquez son contexte de création, puis décrivez l’œuvre elle-même avant d’en donner une interprétation personnelle.

05275_FB_EO_F49

Adrien Baneux, dit Barrère, L’Homme au couteau entre les dents, 1919
Affiche, lithographie.

1 Situer l’œuvre

A Barrère

 Adrien Baneux (1874-1931), dit Barrère, est un affichiste, peintre et caricaturiste français qui a réalisé des centaines d’affiches pour le cinéma, notamment pour les studios Pathé, et des affiches pour le théâtre d’épouvante.

 Il est donc habitué à réaliser des affiches très expressives et frappantes. On loue à cette époque sa « verve » et son « imagination débridée ».

B La peur du communisme

 Cette affiche lui a été commandée en 1919 par un groupe d’industriels de la banlieue parisienne, à l’approche des élections législatives.

 Le patronat est effrayé par les révolutions bolcheviques de 1917, qui ont renversé le régime tsariste, et par la propagation de leurs idées dans des pays traumatisés par la Grande Guerre.

2 Observer l’œuvre

A Une caricature effrayante

 Le dessin représente en gros plan un visage terrifiant, hirsute, les yeux exorbités, les dents apparentes, mal rasé. Ses traits sont grossiers et forcés : c’est une caricature.

 Le couteau acéré que le personnage tient entre les dents dégouline de sang. Les seules couleurs utilisées sont le rouge et le noir.

B Le slogan et la signature

 Le slogan « Comment voter contre le bolchevisme ? » est écrit d’une main tremblante, comme un titre de leçon. Le sang s’écoule jusqu’au mot « bolchevisme », écrit plus gros.

INFO Les banlieues rouges sont les villes ouvrières autour de Paris, alors attirées par le vote communiste.

 La signature précise que l’affiche est commanditée par le Groupement économique des arrondissements de Sceaux et Saint-Denis, c’est-à-dire les patrons des usines des « banlieues rouges ».

3 Interpréter l’œuvre

A Le but visé

 Tout est mis en œuvre pour effrayer les concitoyens : l’omniprésence du rouge, couleur de la révolution, le couteau acéré…

 Ce sont les procédés des affiches du théâtre Grand Guignol qui raffole des effets macabres.

B Une affiche de propagande

 Cette affiche de propagande, qui représente le bolchevik comme un danger, a pour but de convaincre les électeurs de voter contre le bolchevisme et donc de voter pour les partis conservateurs.

 De fait, la majorité bascule à droite en 1919 : composée de très nombreux anciens combattants, l’assemblée est dite « bleu horizon », comme la couleur de leur uniforme.

Pour ouvrir et conclure

L’affiche a été détournée par le Parti communiste lui-même. Raoul Cabrol dessine l’affiche « Contre ça ! Votez communiste ! », où Hitler est représenté de manière grotesque, tenant un couteau entre ses dents : bit.ly/Oral3e_p104.